Artistes similaires

Les albums

10,49 €14,99 €
6,99 €9,99 €

Classique - Paru le 12 mars 2013 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Gramophone Record of the Month - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Une vision très habitée du Stabat Mater écrit par un Dvorak encore jeune et détruit par la perte, coup sur coup, de trois de ses enfants. Une version intimiste qui part du drame familial de l'auteur pour atteindre à l'universel. FH
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 30 mai 2011 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Dans ces chefs-d'œuvre absolus, Philippe Herreweghe, à la lumière des plus récentes recherches, s’inspire des pratiques musicales de Leipzig qui savent donner un lustre admirable aux motets, en leur apportant un relief plus accusé par la diversification des configurations vocales et instrumentales (simple et double chœur, basse continue, instrumentarium varié). Emmené par des solistes hors pair, le Collegium Vocale de Gand se révèle ici au sommet de son art. Une nouvelle version tout à fait délectable !
14,99 €
9,99 €

Cantates sacrées - Paru le 28 janvier 2014 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement de Philippe Herreweghe est consacré à des Cantates écrites par Bach lors de sa première année à Leipzig (1723-1724). Avec des nouvelles compositions et des remplois d’œuvres antérieures, le nouveau Cantor se constitue ainsi un vaste catalogue de chœurs, de récitatifs, d'airs et de chorals qu'il pourra réutiliser à sa guise, au fur et à mesure des besoins liturgiques durant les 27 ans de son activité. Les quatre Cantates présentées ici (BWV 48, 73, 44 & 109) possèdent une grande variété instrumentale superbement mise en valeur par les instrumentistes et grâce à une prise de son à la fois précise et chaleureuse. Philippe Herreweghe sait comme toujours manier les contrastes et les tempi avec justesse, dans une expression empreinte de piété joyeuse. FH
17,99 €
11,99 €

Musique vocale profane - Paru le 8 avril 2014 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Philippe Herreweghe livre ici le fruit de son travail et de ses réflexions avec une nouvelle version totalement aboutie des Saisons, le dernier oratorio que Haydn écrivit en 1801. Les couleurs mordorées de l’orchestre, la vitalité de l’ensemble et la qualité individuelle des solistes vocaux font de ce nouvel enregistrement un véritable événement. FH " Cette nouvelle version des Saisons de Haydn, haute en couleurs, narrative et enlevée, a tout pour séduire. Philippe Herreweghe a su une nouvelle fois associer plateau vocal et orchestre. " (Classica / Jean-Noël Coucoureux)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2012 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
10,49 €14,99 €
6,99 €9,99 €

Classique - Paru le 21 mai 2012 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions Coup de coeur de l'Académie Charles Cros - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Collegium Vocale de Gand - Dir. Philippe Herreweghe
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 14 novembre 2011 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Pour son 3e opus chez Phi, son nouveau label, Philippe Herreweghe réunit un splendide plateau. Aux côtés d'Ann Hallenberg, dont le timbre profond, dramatique et lumineux irradie la Rhapsodie pour alto, le Collegium Vocale Gent, ici augmenté des effectifs de l'Accademia Chigiana de Sienne, déploie ses plus beaux atouts dans ces grands chefs-d'œuvre de Brahms que demeurent le Gesang der Parzen ou le Schicksalslied, dont le musicien flamand propose une vision cohérente, vivante, à la fois recueillie et formidable d'élan. A ne pas manquer !
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 18 novembre 2010 | Phi

Hi-Res Livrets Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
L’Orchestre des Champs Elysées, sous la direction de son chef Philippe Herreweghe, a pris pour objectif de rester au plus près du texte de la Quatrième Symphonie de Mahler et du contexte musical et culturel dans lequel la partition a été composée. Le chef belge équilibre les sentiments, à travers des phrasés musicaux et des nuances subtilement agencées.
17,99 €
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 27 avril 2010 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Pentatone nous propose ici un programme intelligemment conçu autour du visage religieux de Stravinski, avec des pages non dénuées de la pointe d’ironie parfois chère au compositeur. La direction de Philippe Herreweghe traduit la veine archaïsante de cet univers avant tout poétique (Symphonie de psaumes, Messe, Variations).
14,99 €
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 24 mai 2016 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Choc Classica de l'année
Si Igor Stravinsky est une personnalité incontournable du paysage musical du XXe siècle, il serait réducteur de ne l’envisager qu’à travers le prisme de ses oeuvres les plus connues du grand public, telles Le Sacre du printemps ou encore Pétrouchka. C’est donc toujours avec l’envie de partager avec le public un perpétuel besoin d’exploration que Philippe Herreweghe nous invite à la découverte des dernières oeuvres sérielles du compositeur, « sublimes mais exigeantes ». Threni (1957-58) est son oeuvre dodécaphonique la plus longue, ambitieuse et complexe, et probablement l’un des points culminants de cette dernière période créatrice. Une oeuvre comme les Requiem Canticles (1966) va encore plus loin dans son aboutissement : dernier chef-d’oeuvre du compositeur, il semble à lui seul résumer l’évolution de toute une vie, combinant des éléments issus des différentes périodes stylistiques qui ont jalonnées sa carrière – tout en marquant un sommet dans sa quête de spiritualité, de plus en plus importante dans la vie de Stravinski. C’est plutôt tardivement que Stravinski s’est penché sur la musique sacrée : les ouvrages ici présentés par le Collegium Vocal de Gand furent écrites entre 1957 et 1966. Certes, le compositeur semble éviter la « musique religieuse » pure, n’empruntant aux textes que de manière dérobée. Peu d’allusions à la religion de ses ancêtres, le christianisme orthodoxe – qui, par essence, refuse d’ailleurs l’utilisation d’instruments, la musique d’église étant strictement vocale –, Stravinski préfère emprunter au rite catholique romain, aux sources bibliques ; d’ailleurs, tous les textes de ces œuvres sont en latin. C’est là sa musique la plus « pure », dénuée de tout effet, polyphonique à l’extrême, d’une grande difficulté d’exécution car les harmonies, très dépouillées, s’orientent vers une forte dose de dissonance. Des œuvres d’un abord complexe, déroutantes et pourtant si belles dans leur pureté, que l’on n’entend presque jamais en concert. Le Collegium Vocal de Gand les restitue dans une justesse parfaite et dans toute leur transparence. © SM/Qobuz « Threni [...] est à notre sens l’œuvre capitale de la vieillesse de Stravinsky [qui] lui donnait, devant les micros de Sony en 1959, une âpre grandeur, à l‘inverse de la finition plus égale et minitieuse de l’équipe belge. C’est tout l’art de Philippe Herreweghe que de souligner avec un dépouillement extrême l’unité profonde de l’inspiration. [...] Stravinsky considérait Requiem Canticles pour contralto, basses solistes, chœur mixte et orchestre (sans hautbois ni clarinette) comme son testament artistique. Philippe Herreweghe et les siens en traduisent avec autant de ferveur que de puissance expressive les neuf parties, concises mais sérielles comme Threni, et de façon encore plus complexe, jusqu’à l’étonnant Postludium instrumental, avec ses carillons de rêve du célesta, du vibraphone et des cloches-tubes [...] Un album audacieux.» (Diapason, septembre 2016 / Patrick Szersnovicz)
12,59 €17,99 €
8,39 €11,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 24 mars 2015 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
Elgar a bien de la chance : en 1891, de passage au Festival de Birmingham, Dvořák considéra un moment de mettre en musique The Dream of Gerontius mais, déclarant que les finesses du texte anglais lui échappaient sans doute, il se cantonna à écrire un Requiem – c’est donc Elgar qui mit en musique le Dream quelques années plus tard. Ce Requiem de Dvořák, donc, n’est pas le résultat d’une quête personnelle d’ordre religieux ou même une réaction à un état d’esprit personnel, mais presque un « exercice de style », car c’était là la première fois qu’il s’attaquait à un genre d’une telle ampleur, si l’on excepte son Stabat Mater – dont le propos musical et textuel reste quand même plus modeste. On a en réalité affaire à un chef-d’œuvre immense, qui n’est pas sans liens organiques – le traitement orchestral très théâtral, par exemple – avec le Requiem de Verdi, mais dans un ton souvent emprunté au fonds musical tchèque. Philippe Herreweghe, à la tête de l’Orchestre Royal de Flandres et de son Collegium Vocale de Gand, nous en offre une lecture épurée : la partition n’a aucun besoin de lourdeur, et Herreweghe fait ici un considérable travail de fond pour restituer la musique telle que conçue par Dvořák. © SM/Qobuz
17,99 €
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 25 mai 2013 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Les trois dernières symphonies de Mozart dans une version éclairante de Philippe Herreweghe : instruments d'époque, clarté des plans sonores, expression déjà romantique, tempi rapides voulus par Mozart dans une prise de son naturelle mettant parfaitement en valeur les timbres goûteux de l'Orchestre des Champs-Élysées. SH
17,99 €
11,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2012 | Phi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Sa longue fréquentation de l'œuvre de Bach a fait de Philippe Herreweghe un homme de mouvement et d'approfondissement. La joie qu'il éprouve à avoir forgé de sa main des outils musicaux aujourd'hui en pleine maturité, le fait revenir aujourd'hui sur une Messe qui n'a jamais cessé de le questionner : la Messe catholique du protestant Bach. Au printemps dernier, la Jesus-Christus Kirche de Berlin a donc résonné des splendeurs d'une partition dont les gravures précédentes ne satisfaisaient plus à la vision rayonnante du maestro flamand. Avec un ensemble de solistes idéaux - inclus au chœur - et un Collegium vocalement et instrumentalement au sommet de sa forme, Herreweghe livre ici un message qu'on méditera avec gourmandise, comme une cène où rigueur et hédonisme, profondeur intérieure et séduction extérieure se donneraient tendrement la main.
8,79 €

Classique - Paru le 27 mai 2013 | harmonia mundi

Livret Distinctions Choc de Classica
10,99 €

Musique symphonique - Paru le 23 septembre 2008 | harmonia mundi

Distinctions Prise de Son d'Exception
Messe en fa mineur

L'interprète

Philippe Herreweghe dans le magazine