Artistes similaires

Les albums

10,39 €

Jazz - Paru le 20 janvier 2017 | Yamaha Entertainment Group

Bassiste de studio au CV en béton-armé (il figure sur plus de 2000 albums et a notamment épaulé Clapton, Michael Jackson, George Harrison, Al Jarreau, Barry White, Phil Collins, Stevie Wonder, le groupe Toto, Herbie Hancock et même les Daft Punk pour leur Random Access Memories), Nathan East se fait occasionnellement plaisir en enregistrant un album solo. Et le carnet d’adresses de ce membre fondateur du quartet Fouplay avec Bob James, Lee Ritenour et Harvey Mason lui permet de convier à ses fiestas qui bon lui semble. Pour ce Reverence, le bassiste de Philadelphie, expert en jazz fusion et groove pluriel, a fait appel à Phil Bailey, Verdine White et Ralph Johnson d’Earth Wind & Fire (pour une reprise de Serpentine Fire justement), au pianiste Chick Corea, au saxophoniste Kirk Whalum, à la chanteuse Nikki Yanofsky et même à son jeune fils pianiste, Noah ! Comme à l’accoutumée, Nathan East déroule ce qu’il préfère avant tout : un mélange de smooth jazz et de groove soyeux que certains trouveront trop lisses mais dont la virtuosité technique et la tenue permettent de dépasser les clichés de la musique d’autoroute. Les amateurs de soi sonore apprécieront. © CM/Qobuz
11,99 €
10,39 €

Jazz - Paru le 20 janvier 2017 | Yamaha Entertainment Group

Hi-Res
Bassiste de studio au CV en béton-armé (il figure sur plus de 2000 albums et a notamment épaulé Clapton, Michael Jackson, George Harrison, Al Jarreau, Barry White, Phil Collins, Stevie Wonder, le groupe Toto, Herbie Hancock et même les Daft Punk pour leur Random Access Memories), Nathan East se fait occasionnellement plaisir en enregistrant un album solo. Et le carnet d’adresses de ce membre fondateur du quartet Fouplay avec Bob James, Lee Ritenour et Harvey Mason lui permet de convier à ses fiestas qui bon lui semble. Pour ce Reverence, le bassiste de Philadelphie, expert en jazz fusion et groove pluriel, a fait appel à Phil Bailey, Verdine White et Ralph Johnson d’Earth Wind & Fire (pour une reprise de Serpentine Fire justement), au pianiste Chick Corea, au saxophoniste Kirk Whalum, à la chanteuse Nikki Yanofsky et même à son jeune fils pianiste, Noah ! Comme à l’accoutumée, Nathan East déroule ce qu’il préfère avant tout : un mélange de smooth jazz et de groove soyeux que certains trouveront trop lisses mais dont la virtuosité technique et la tenue permettent de dépasser les clichés de la musique d’autoroute. Les amateurs de soi sonore apprécieront. © CM/Qobuz
1,69 €

Soul - Paru le 9 décembre 2016 | Yamaha Entertainment Group

1,69 €

Jazz contemporain - Paru le 22 novembre 2016 | Yamaha Entertainment Group

1,69 €

Gospel - Paru le 22 novembre 2016 | Yamaha Entertainment Group

1,94 €

Dance - Paru le 20 juin 2014 | Yamaha Entertainment Group

11,69 €

Jazz - Paru le 25 mars 2014 | Yamaha Entertainment Group

Quand les Daft Punk préparait leur désormais mondialement connu et célébré Random Access Memories, ils ont fait appel à la très solide et réputée basse de Nathan East. Le succès interplanétaire de Get Lucky permet à cet homme de l’ombre, sideman parmi les plus demandés mais au nom jamais mentionné sur les pochettes de disques, de signaler sa participation à tous ces titres que vous allez reconnaître : Sir Duke de Stevie Wonder, Overjoyed de Van Morrison, Moondance avec Michael McDonald, I Can Let Go Now de Sara Bareilles, Tears in Heaven d’Eric Clapton, etc. Une belle manière de remettre les pendules « à leurs places » comme dirait Pierre Desproges. © JMP/Qobuz
14,99 €
12,99 €

Jazz - Paru le 25 mars 2014 | Yamaha Entertainment Group

Hi-Res
Quand les Daft Punk préparait leur désormais mondialement connu et célébré Random Access Memories, ils ont fait appel à la très solide et réputée basse de Nathan East. Le succès interplanétaire de Get Lucky permet à cet homme de l’ombre, sideman parmi les plus demandés mais au nom jamais mentionné sur les pochettes de disques, de signaler sa participation à tous ces titres que vous allez reconnaître : Sir Duke de Stevie Wonder, Overjoyed de Van Morrison, Moondance avec Michael McDonald, I Can Let Go Now de Sara Bareilles, Tears in Heaven d’Eric Clapton, etc. Une belle manière de remettre les pendules « à leurs places » comme dirait Pierre Desproges. © JMP/Qobuz

L'interprète

Nathan East dans le magazine