Artistes similaires

Les albums

10,99 €

Enfants - Paru le 23 octobre 2012 | Didier Jeunesse

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une version originale de la célébrissime œuvre de Jean de Brunhoff et Francis Poulenc avec la voix d'or de Natalie Dessay accompagnée par le piano délicat de Shani Diluka. Une redécouverte de l’histoire attendrissante et poétique du petit éléphant orphelin. © CM/Qobuz
17,19 €
14,29 €

Jazz vocal - Paru le 2 décembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Plus proche des crooners des années cinquante que du genre classique, Natalie Dessay s’éloigne ici très sérieusement du répertoire lyrique qui avait fait sa gloire. Pour ces standards signés (ou chantés ou joués) par Leonard Bernstein, Frank Sinatra, Thelonious Monk, Duke Ellkington, Bill Evans, Irving Berlin, mais totalement réécrits par Patrice Caratini, Pierre Boussaguet ou Baptiste Trotignon, la soprano change totalement de voix – parfois granuleuse, graveleuse, crooneuse –, de registre, de couleurs, d’émission vocale – vibrato retenu, passagio nettement décalé comme le font les chanteurs de variété –, tout en embrassant le micro de près pour s’approcher non seulement du micro, mais aussi du genre qu’elle aborde. Le parallèle avec Edward Hopper n’est pas vain ici, avec ses images de femmes seules perdues dans la nuit new-yorkaise... Accompagnée à la fois par un ensemble de cordes « classique » et par quelques musiciens de jazz – basse, batterie –, Natalie Dessay risque de dérouter ses fans, mais aussi de dérouter les habitués du répertoire de Broadway et de Las Vegas de l’après-guerre ; autrement dit, n’hésitez pas ! © SM/Qobuz « [...] Natalie Dessay a trouvé une voie très originale méritant l'admiration. Tout d'abord parce que cet album est structuré en disque-concept autour des images iconiques d'Edward Hopper [...] conférant unité au projet. Ensuite parce que les arrangements et compositions de Graciane Finzi sont d'une finesse harmonique et d'une richesse de timbres remarquables que le Paris Mozart Orchestra et la direction de Claire Gibault mettent magistralement en valeur. [...] En outre parce que Natalie Dessay a trouvé la bonne tessiture adaptée à ce répertoire [...], la voix demeurant claire et agile, les intervalles parfois délicats étant interprétés avec naturel et aisance, bénéfice d'une technique sans faille. [...] Cet album est un enchantement constant et, pour singulier qu'il soit, une délectable réussite.» (Classica, février 2017 / Jean-Pierre Jackson)
13,49 €
11,69 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Hi-Res Livret
Entre elle et lui, ça se passe plutôt très bien... Elle, c’est la soprano Natalie Dessay, et lui c'est Michel Legrand, l’un de nos plus grands compositeurs. Pour le label Erato, le tandem s’est retrouvé autour d’un piano avec une sélection des thèmes les plus célèbres que Legrand a signés pour le 7e Art : Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’Affaire Thomas Crown, Yentl, Un été 42, Les Parapluies de Cherbourg,… Des relectures sobres et épurées auxquelles la voix de Natalie Dessay apportent une réelle touche de grâce…
11,69 €

Classique - Paru le 6 février 2012 | Warner Classics

Livret
Natalie Dessay, ici, ressuscite très émue, les manuscrits de 4 mélodies inédites composées par un Debussy de 20 ans. Parmi eux, une ballade fantastique atypique dans l'univers debussyste, Les Elfes, la plus longue mélodie jamais écrite par Achille-Claude. Une autre, la plus courte cette fois, inconnue de tous les musicographes, Le matelot qui tombe à l'eau. Natalie Dessay apporte un élan, une vivacité, une tendresse et une simplicité désarmante aux personnages du petit théâtre verlainien, aux exotismes inspirés de Delibes et Bizet, ou encore aux grandes envolées lyriques qui témoignent de tout ce que Massenet et Gounod, mais aussi Chopin, ont pu apporter à Debussy.
11,69 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Livret
Entre elle et lui, ça se passe plutôt très très très bien... Elle, c’est la soprano Natalie Dessay, et lui c'est Michel Legrand, l’un de nos plus grands compositeurs. Pour le label Erato, le tandem s’est retrouvé autour d’un piano avec une sélection des thèmes les plus célèbres que Legrand a signé pour le 7e Art : Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, L’Affaire Thomas Crown, Yentl, Un été 42, Les Parapluies de Cherbourg,… Des relectures sobres et épurées auxquelles la voix de Natalie Dessay apportent une réelle touche de grâce…
11,69 €

Classique - Paru le 19 octobre 2009 | Warner Classics

9,48 €

Classique - Paru le 28 septembre 2009 | Warner Classics

Livret
11,69 €

Classique - Paru le 7 janvier 2008 | Warner Classics

Airs des opéras La Traviata, I Puritani, Maria Stuarda, Rigoletto, I Capuleti e i Montecchi & Lucia di Lammermoor / Natalie Dessay, sop. - Karine Deshayes, mezzo - Roberto Alagna, ténor etc. -Europäischer Kammerchor - Concerto Köln - Evelino Pido, dir.
6,23 €

Classique - Paru le 15 septembre 2010 | Parlophone France

11,69 €

Classique - Paru le 29 octobre 2010 | Warner Classics

10,39 €

Classique - Paru le 18 février 1997 | Warner Classics

15,39 €
11,69 €

Classique - Paru le 24 mars 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Une voix de femme dans Schubert, cela reste encore la minorité, quelles que soient les volontés de parité décidées par les politiques… Qui plus est, la voix de Natalie Dessay, soprano colorature pendant très longtemps, dorénavant plus « posée » certes, ne s’adapte pas nécessairement au répertoire schubertien dont l’ambitus vocal – même en transposant – reste assez confiné aux registres médiums. Mais pour une artiste de la trempe de Dessay, le défi exige d’être relevé. Elle déclare elle-même qu’elle a « longtemps repoussé l’échéance mais savait qu’il lui faudrait un jour chanter Schubert, non pas par obligation mais par désir. » Ses premiers souvenirs du répertoire des Lieder de Schubert remonte à sa jeunesse, lorsqu’un grand chanteur allemand était venu à Bordeaux chanter Le Voyage d’hiver, et Dessay indique « n’y avoir rien compris, bien que germaniste et passionnée d’allemand... ». Elle n’a « pas goûté la musique, s’est ennuyée et est repartie frustrée, consciente d’être passée à côté de quelque chose dont elle pressentait l’importance et la beauté, mais dont l’accès m’aurait été interdit. » « Ça viendra peut-être plus tard », et voilà : c’est venu, beaucoup, beaucoup plus tard. Aux côtés de Philippe Cassard qui fréquente Schubert depuis si longtemps, elle a choisi quelques grands tubes – Le Roi des aulnes, dont le narrateur peut tout aussi bien être féminin, et Dessay différencie de manière poignante les répliques du père, de l’enfant, du roi et du narrateur ; Marguerite au rouet, un des rares Lieder de Schubert réellement destinés à une voix de femme, Du bist die Ruh – ainsi que d’autres moins célèbres, mais dans lesquelles elle instille sa voix si particulière, reconnaissable entre mille. À l’auditeur, sans doute tellement habitué aux voix d’homme comme Fischer-Dieskau ou Hotter, ou aux voix germaniques un peu « épaisses », de bien vouloir changer d’optique devant ce répertoire ainsi abordé. © SM/Qobuz
2,09 €

Classique - Paru le 17 mars 2017 | Sony Classical

2,09 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Sony Classical

15,39 €
10,39 €

Jazz vocal - Paru le 2 décembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
Plus proche des crooners des années cinquante que du genre classique, Nathalie Dessay s’éloigne ici très sérieusement du répertoire lyrique qui avait fait sa gloire. Pour ces standards signés (ou chantés ou joués) par Leonard Bernstein, Frank Sinatra, Thelonious Monk, Duke Ellkington, Bill Evans, Irving Berlin, mais totalement réécrits par Patrice Caratini, Pierre Boussaguet ou Baptiste Trotignon, la soprano change totalement de voix – parfois granuleuse, graveleuse, crooneuse –, de registre, de couleurs, d’émission vocale – vibrato retenu, passagio nettement décalé comme le font les chanteurs de variété –, tout en embrassant le micro de près pour s’approcher non seulement du micro, mais aussi du genre qu’elle aborde. Le parallèle avec Edward Hopper n’est pas vain ici, avec ses images de femmes seules perdues dans la nuit new-yorkaise... Accompagnée à la fois par un ensemble de cordes « classique » et par quelques musiciens de jazz – basse, batterie –, Natalie Dessay risque de dérouter ses fans, mais aussi de dérouter les habitués du répertoire de Broadway et de Las Vegas de l’après-guerre ; autrement dit, n’hésitez pas ! © SM/Qobuz

L'interprète

Natalie Dessay dans le magazine
  • Natalie Dessay : interview vidéo Qobuz
    Natalie Dessay : interview vidéo Qobuz L'opéra derrière elle depuis trois ans, Natalie Dessay s'active plus que jamais au théâtre et en chansons. Escale du jour, l'Amérique des comédies musicales et des standards de jazz qu'elle chante ...
  • Natalie Dessay peint l'Amérique
    Natalie Dessay peint l'Amérique Avec Pictures Of America, la soprano revisite des célèbres chansons de la comédie musicale américaine et du jazz...
  • Festival Radio France Montpellier
    Festival Radio France Montpellier Montpellier continue d'émerveiller les populations locales à travers une série de concert dans la ville et ses environs. L'été s'annonce chaud !
  • Natalie Dessay et Philippe Cassard, fiancés pour rire...
    Natalie Dessay et Philippe Cassard, fiancés pour rire... La soprano et le pianiste dans des mélodies françaises de Chausson, Chabrier, Duparc, Fauré et Poulenc.
  • Royaumont fête son jubilé
    Royaumont fête son jubilé Du 28 juin au 4 décembre se tiendra la saison musicale de Royaumont au cœur du Val d’Oise. Parmi les têtes d’affiches de cette édition : Natalie Dessay, Karine Deshayes, Philippe Jaroussky ou encor...
  • France Brésil
    France Brésil Quand le Brésil inspire les musiciens français…
  • La Minute Qobuz #8
    La Minute Qobuz #8 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Saint Michel, Mélanie De Biasio, Kaaris, Pierre et le Loup et le Jazz et Nat...
  • Entre Natalie et Michel...
    Entre Natalie et Michel... En compagnie de Natalie Dessay, Michel Legrand revisite ses plus belles chansons pour le cinéma...
  • Les nouveautés opéra - Emission de mai 2012
    Les nouveautés opéra - Emission de mai 2012 Massenet par Nathalie Manfrino, Werther par Antonio Pappano, l'album Berlioz de Véronique Gens, les Goethe lieder de Marlis Petersen et l'album Debussy de Natalie Dessay.
  • Concert caritatif : les 10 ans du Concert d’Astrée
    Concert caritatif : les 10 ans du Concert d’Astrée Pours souffler ses dix bougies, le Concert d’Astrée d’Emmanuelle Haïm, épaulé par de nombreux invités parmi lesquels Natalie Dessay, Patricia Petibon, Philippe Jaroussky, Rolando Villazón, Anne Sof...