Artistes similaires

Les albums

7,53 €

Soul - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Republic Records

Livret Distinctions 3F de Télérama
Sorte de gardien du temple soul, Mayer Hawthorne s’inscrit clairement dans la descendance des Smokey Robinson et autres Marvin Gaye. Et ce deuxième album confirme tant ses prouesses vocales que son habilité à écrire de bien belles chansons au groove raffiné. Pas de R&B racoleur et sirupeux aux beats survitaminés mais une approche plutôt old school comme la Motown savait en offrir durant les années 60.
16,89 €

Soul - Paru le 15 juillet 2013 | Universal Republic Records

Livret
Sur ce quatrième album, Mayer Hawthorne laisse de côté la soul qui a fait sa renommée pour s’aventurer dans des contrées plus commerciales. Une mutation enclenchée il y a deux ans, lorsqu’il quitte l’excellent label Stones Throw pour Republic Records. Sur Where Does This Door Go, il délègue la production à des pontes comme l’omniprésent Pharrell Williams. Côté musique, le soulman vogue désormais entre pop et R&B, une orientation qui risque de déplaire aux aficionados de l’artiste mais qui peut assurément le faire connaître à un plus large public. S’il entrouvre la porte d’un univers peut-être plus consensuel, le chanteur conserve tout de même son identité avec cet album de bonne facture.Cette version Deluxe contient 4 titres supplémentaires.
1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Republic Records

12,99 €

Soul - Paru le 15 juillet 2013 | Universal Republic Records

Livret
Sur ce quatrième album, Mayer Hawthorne laisse de côté la soul qui a fait sa renommée pour s’aventurer dans des contrées plus commerciales. Une mutation enclenchée il y a deux ans, lorsqu’il quitte l’excellent label Stones Throw pour Republic Records. Sur Where Does This Door Go, il délègue la production à des pontes comme l’omniprésent Pharrell Williams. Côté musique, le soulman vogue désormais entre pop et R&B, une orientation qui risque de déplaire aux aficionados de l’artiste mais qui peut assurément le faire connaître à un plus large public. S’il entrouvre la porte d’un univers peut-être plus consensuel, le chanteur conserve tout de même son identité avec cet album de bonne facture.
1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Republic Records

5,99 €

Soul - Paru le 12 juillet 2010 | Discograph

1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Republic Records

1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Republic Records

10,99 €

Soul - Paru le 3 mai 2010 | Discograph

Ce nom de Mayer Hawthorne ne dit évidemment rien à pas grand monde et c’est bien dommage… Une simple écoute de sa musique transporte pourtant l’auditeur en plein âge d’or de la soul music, non loin des productions du label Motown. Et pourtant, cette voix qui rappelle tant celle, cristalline, du grand Smokey Robinson à l’époque de ses Miracles, est celle d’un jeune blanc-bec un peu rondouillard, originaire d’Ann Arbor, la ville d’Iggy et des Stooges, banlieue de Detroit. Découvert par Peanut Butter Wolf de l’excellent label Stones Throw, écurie habituellement plutôt portée sur le hip hop underground mais toujours prête à rééditer d’obscures perles funky, Mayer Hawthorne signe cet étonnant premier album, A Strange Arrangement, qui ne se limite pas à sonner « comme autrefois ». Compositions raffinées et catchy, instrumentation cinq étoiles, production impeccable, voix sexy, Hawthorne est un enchantement pour tous les fans de soul ayant usé jusqu’à la corde leurs albums d’Amy Winehouse, Eli Paperboy Reed, Duffy et Raphael Saadiq. © MZ/Qobuz
1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Republic Records

1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2012 | Motown

5,19 €

Soul - Paru le 15 juillet 2013 | Universal Republic Records

1,68 €

Soul - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Republic Records

9,99 €

R&B - Paru le 5 mars 2011 | Stones Throw Records

9,99 €

R&B - Paru le 8 octobre 2010 | Stones Throw Records

L'interprète

Mayer Hawthorne dans le magazine
  • Tuxedo : interview vidéo Qobuz
    Tuxedo : interview vidéo Qobuz Rencontre avec Mayer Hawthorne et Jake One pour leur nouveau projet rétro funk baptisé Tuxedo à déguster sous la boule à facettes...
  • Tuxedo, tu danses ?
    Tuxedo, tu danses ? Un revival funk signé Mayer Hawthorne et Jake One...
  • Meyer Hawthorne, son nouveau clip
    Meyer Hawthorne, son nouveau clip Le nouveau prince de la soul présente son dernier single Your Easy Lovin' Ain't Pleasin' Nothin', issu de son premier album, A Strange Arrangement.
  • Le Mayer de la soul
    Le Mayer de la soul Back to the future avec l’incroyable Mayer Hawthorne, sorte d’Amy Winehouse mâle, expert en son vintage ! Tu danses ?