Artistes similaires

Les albums

18,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2004 | Interscope

C'est plutôt ironique de constater que Marilyn Manson, un artiste qui a maintenu en vie l'idée d'album conceptuel pendant les années 90, ait eu une influence plus importante en tant qu'artiste de singles, comme en témoigne la compilation Lest We Forget : The Best of Marilyn Manson. Alors que la plupart des LP de l'artiste ont été conçus pour être écoutés ensemble, leurs singles ont toujours distillé intégralement l'attitude et les idées sous-jacentes des albums. Lest We Forget comporte assez de succès de Marilyn Manson -- "Lunchbox" de son premier opus, le délirant "The Beautiful People", le glam "The Dope Show" et l'hommage à Faith No More "mOBSCENE" -- pour satisfaire les fans occasionnels ou les auditeurs qui n'ont jamais voulu admettre qu'ils aimaient ces tubes radio de rock alternatif de la fin des années 90. ~ Stephen Thomas Erlewine
13,49 €

Rock - Paru le 25 mai 2009 | Interscope

Marilyn Manson, celui qui s'était auto-proclamé "Antichrist Superstar" et s'était attiré les foudres d'une multitude de parents inquiets et de groupes de citoyens à la fin des années 90, n'est pas vraiment un exemple de respectabilité conventionnelle. Mais dix ans après avoir fait évoluer le shock-rock vers de nouvelles sphères, Marilyn Manson a réorienté le travail de sa vie personnelle vers des confessions intimes (parfois désarmantes de raffinement) sur son septième album studio, The High End of Low. Tandis que le rugissement sombre de Marilyn Manson et les riffs industriels caractéristiques du groupe restent toujours aussi puissants sur "Leave a Scar" et "Arma-Goddamn-Motherfuckin-Geddon", d'autres titres tels que le désabusé "Devour" et la ballade menée par une guitare acoustique "Running to the Edge of the World" révèlent une facette vulnérable, bien que toujours sinistre, de l'un des transgresseurs les plus emblématiques de la scène rock. ~ Dave Shim
8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2007 | Interscope

If I Was Your Vampire - Putting Holes In Happiness - The Red Carpet Grave - They Said That Hell's Not Hot - Just A Car Crash Away - Heart-Shaped Glasses (When The Heart Guides The Hand) - Evidence - Are You The Rabbit? - Mutilation Is The Most Sincere Form Of Flattery - You And Me And The Devil Makes 3 - EAT ME, DRINK ME/Marilyn Manson
2,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2005 | Interscope

14,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1999 | Interscope

11,99 €

Pop/Rock - Paru le 30 avril 2012 | V2 Records Benelux

Rares sont les artistes qui ont réussi à susciter autant d'admiration et de controverses que Marilyn Manson. A l'instar de David Bowie dans les années 70, Marilyn Manson a su créer un véritable univers visuel et musical défini par la trilogie culte Antichrist Superstar, Mechanical Animals et Holy Wood. Précédé de l'excellent single « No Reflection », ce nouvel album s'impose comme un retour aux sources tant il rappelle la détermination et l'ambition des premiers opus. Co-produit par Chris Vrenna (Nine Inch Vails), Twiggy Ramirez (A Perfect Circle) et Marilyn Manson himself, Born Villain marque aussi une évolution dans la carrière du groupe en révélant de nouvelles influences musicales à l'instar de Killing Joke, Joy Division et Bauhaus.
14,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2003 | Interscope

2,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2003 | Interscope

15,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1995 | Interscope

3,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2004 | Interscope

14,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1994 | Interscope

3,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1994 | Interscope

3,99 €

Divers - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Division Polydor

14,49 €

Rock - Paru le 6 octobre 2017 | Caroline Distribution

Qui a encore peur du grand méchant loup Manson ? Plus grand monde, c'est évident, mais il faut bien reconnaître que, depuis son arrivée fracassante il y a près de vingt ans, avec son avalanche de polémiques, bien des choses ont changé. La musique, la sienne comme celle des groupes ou artistes les plus extrêmes, a comme perdu le pouvoir de terrifier les masses. En plus de 25 ans, l'homme a tout tenté ou presque, à l'instar de son grand ami Trent Reznor, autre entité maléfique d'antan. Il a essayé ici d'être plus consensuel, là plus avant-gardiste, mais a probablement payé très cher les années de provocations. Peu de choses sont réellement à mettre au panier dans son imposante discographie, mais on ne peut pas dire que l'on écoute tout ce qu'il fait avec autant de respect que la majorité des musiciens de la même mouvance, Reznor en tête. Pourtant, The Pale Emperor (2015) le consacrait à nouveau au sommet de la hiérarchie et ce dixième album enfonce le clou (sur la croix ?) dans la même direction. Equation difficile s'il en est, le principal écueil est de revenir à une « musique futuriste du passé » sans donner l'impression de réchauffer un plat dont la date limite de consommation a expiré depuis longtemps. En clair, l'autoproclamé God of Fuck veut avant tout rappeler de façon on ne peut plus criante et vindicative la véritable révolution qu'il a menée avec Portrait Of An American Family et Antichrist Superstar. Près de la moitié de ce Heaven Upside Down, avec des JE$U$ CRI$I$ ou We Know Where You Fucking Live appelés à rejoindre les nombreux classiques mansonniens, aurait pu être intégrée sur ses premières productions. Pour le reste, c'est presque humblement qu'il revient sur ses premiers émois musicaux plus rock (Tattooed In Reverse, Blood Honey, Threats Of Romance) ou qu'il mène quelques, trop rares, expérimentations (Saturnalia, SAY10). Mais, globalement et plus encore que son prédécesseur, Heaven Upside Down est l'album d'un Manson plus humain et maître de son destin. Chose dont on a douté plus d'une fois ces dix dernières années. On pourrait même rajouter « plus équilibré », même si lui le prendrait comme une injure. Son complice Tyler Bates est certainement pour beaucoup dans cette réactualisation réussie, le compositeur guitariste apportant sa solide expérience dans l'audiovisuel (on lui doit la B.O. d'un paquet de séries, jeux vidéo ou films, dont Killer Joe, Punisher, Guardians Of The Galaxy, John Wick, Californication, Salem…). Manson semble être entre de bonnes mains, on ne peut que souhaiter que ça dure. © JPS/Qobuz
5,99 €

Rock - Paru le 17 août 2016 | Rock House Rewind Records

L'interprète

Marilyn Manson dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 11 février 2013
    QIBUZ / Lundi 11 février 2013 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Disparition de Gidget Gein
    Disparition de Gidget Gein L’ancien bassiste du groupe Marilyn Manson a succombé à une overdose d’héroïne à l’âge de 39 ans.