Artistes similaires

Les albums

12,99 €

Gospel - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Decca Records France

Distinctions Sélection Les Inrocks
Ce disque de soul music aux teintes gospel contient plusieurs chansons traditionnelles considérées depuis longtemps Lizz Wright comme sacrées. Pour compléter l'album, des titres originaux composés par les invités spéciaux : Angelique Kidjo, Me’Shell N’Degeocello ou Toshi Reagon, entre autres.
14,29 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Verve

9,09 €

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Division Classics Jazz

The Orchard, un album intime, profondément personnel, figure parmi les plus incontestables de la carrière de l'artiste. Avec l'aide du chanteur compositeur Toshi Reagon, de Marc Anthony Thompson (qui enregistre sous le nom de Chocolate Genius), et des membres de Ollabelle, Calexico et le groupe de Bob Dylan, Lizz Wright a créé une atmosphère organique magnifique sur The Orchard : le moyen parfait de nous transmettre sa voix expressive et sa vision originale de composition. Mais c'est Lizz Wright elle-même qui est la plus éclatante sur ce disque, que ce soit sur des originaux époustouflants tels que "When I Fall" ou sur ses interprétations de "I Idolize You" de Ike et Tina, ou de "Thank You" de Led Zeppelin. ~ Anthony Tognazzini
10,39 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2003 | Verve

14,29 €

Pop - Paru le 1 janvier 2008 | Verve

The Orchard, un album intime, profondément personnel, figure parmi les plus incontestables de la carrière de l'artiste. Avec l'aide du chanteur compositeur Toshi Reagon, de Marc Anthony Thompson (qui enregistre sous le nom de Chocolate Genius), et des membres de Ollabelle, Calexico et le groupe de Bob Dylan, Lizz Wright a créé une atmosphère organique magnifique sur The Orchard : le moyen parfait de nous transmettre sa voix expressive et sa vision originale de composition. Mais c'est Lizz Wright elle-même qui est la plus éclatante sur ce disque, que ce soit sur des originaux époustouflants tels que "When I Fall" ou sur ses interprétations de "I Idolize You" de Ike et Tina, ou de "Thank You" de Led Zeppelin. ~ Anthony Tognazzini
1,68 €

Gospel - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Decca Records France

14,29 €

Jazz - Paru le 15 septembre 2017 | Concord Records

La grâce de ce Grace est partout ! Certes, les aficionados de Lizz Wright savent bien que la chanteuse géorgienne compte parmi les plus belles voix de sa génération, mais force est de reconnaître que cet album la positionne sur des cimes qu’elle avait rarement atteintes. Une sensation sans doute liée à la thématique de cette cuvée 2017 sur laquelle Wright offre un aperçu saisissant du réseau d’histoires et de chansons dont les racines profondément ancrées et intimement entrelacées relient entre elles les traditions très diverses qui constituent l’âme du Sud profond des États-Unis. Produit par l’un des pontes de l’Americana Joe Henry, cet célébration sudiste où s’entrecroisent jazz, blues, rock et gospel lui permet de briller dans des relectures de chansons signées notamment Ray Charles (What Would I Do), Allen Toussaint (Southern Nights), Nina Simone (Seems I’m Never Tired Lovin’ You), Sister Rosetta Tharpe (Singing in My Soul), k.d. lang (Wash Me Clean) ou bien encore Bob Dylan (Every Grain Of Sand). C’est surtout dans les séquences les plus feutrées, dans les instants où elle n’use guère de sa virtuosité technique, que Lizz Wright touche au sublime et s’approprie encore plus cet éclectique répertoire qui coule dans ses veines. Sa version de Southern Nights est d’un raffinement jamais complaisant, d’une subtilité qui caractérise l’ensemble de ce disque. © MD/Qobuz
19,23 €
14,29 €

Jazz - Paru le 15 septembre 2017 | Concord Records

Hi-Res Livret
La grâce de ce Grace est partout ! Certes, les aficionados de Lizz Wright savent bien que la chanteuse géorgienne compte parmi les plus belles voix de sa génération, mais force est de reconnaître que cet album la positionne sur des cimes qu’elle avait rarement atteintes. Une sensation sans doute liée à la thématique de cette cuvée 2017 sur laquelle Wright offre un aperçu saisissant du réseau d’histoires et de chansons dont les racines profondément ancrées et intimement entrelacées relient entre elles les traditions très diverses qui constituent l’âme du Sud profond des États-Unis. Produit par l’un des pontes de l’Americana Joe Henry, cette célébration sudiste où s’entrecroisent jazz, blues, rock et gospel lui permet de briller dans des relectures de chansons signées notamment Ray Charles (What Would I Do), Allen Toussaint (Southern Nights), Nina Simone (Seems I’m Never Tired Lovin’ You), Sister Rosetta Tharpe (Singing in My Soul), k.d. lang (Wash Me Clean) ou bien encore Bob Dylan (Every Grain Of Sand). C’est surtout dans les séquences les plus feutrées, dans les instants où elle n’use guère de sa virtuosité technique, que Lizz Wright touche au sublime et s’approprie encore plus cet éclectique répertoire qui coule dans ses veines. Sa version de Southern Nights est d’un raffinement jamais complaisant, d’une subtilité qui caractérise l’ensemble de ce disque. © MD/Qobuz
12,99 €

Jazz - Paru le 4 septembre 2015 | Concord Records

17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 4 septembre 2015 | Concord Records

Hi-Res Livret
Cinq ans après Fellowship, Lizz Wright fait de Freedom & Surrender un nouvel écrin vocal plus que séduisant. Pour son arrivée sur le label Concord, la chanteuse originaire de Georgie a choisi de collaborer avec Larry Klein, célèbre producteur connu notamment pour son travail avec Joni Mitchell, Madeleine Peyroux et Tracy Chapman. Pour les sessions de ce cinquième opus, Wright et Klein se sont entourés de musiciens de talent tels que le batteur Vinnie Colaiuta, le bassiste Dan Lutz, le percussionniste Pete Korpela, les guitaristes Dean Parks et Jesse Harris, ou encore les claviéristes Kenny Banks, Pete Kuzma et Billy Childs. Larry Klein s’est également attaché les services de son vieux partenaire David Batteau, demandant à ce dernier de contribuer à l’écriture des morceaux. A l’arrivée, Freedom & Surrender mélange avec finesse jazz, soul, folk, gospel, blues et pop. Car la chanteuse a de toute façon toujours su s’abreuver à diverses sources. En 2008 sur The Orchard, elle fricotait en terres folk’n’jazz avec Calexico, et deux ans plus tard, sur Fellowship, elle brillait dans un registre gospel sudiste… Ici l’alliage est pluriel, entre jazz aérien et soul habitée. Lizz Wright possède surtout une voix fabuleuse. Dans sa reprise du mythique River Man de Nick Drake, elle est renversante. Et quand elle croise le fer avec son confrère Gregory Porter sur Right Where You Are, elle est tout aussi renversante. © CM/Qobuz
1,68 €

Jazz - Paru le 25 mars 2015 | Universal Music Division Decca Records France

1,68 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Division Decca Records France

9,09 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Universal Music Division Decca Records France

L'interprète

Lizz Wright dans le magazine