Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 17 mars 2017 | Divox

Hi-Res Livret
Entre Qobuz et le Kazakhstan, c’est une histoire fusionnelle, puisque l’instrument qui a donné son nom à votre fournisseur de musique favori, le qobuz ou kobyz, est originaire de cette partie du monde. Quoi de plus normal donc que Qobuz se penche avec affection sur un album de musique classique kazakh, en l’occurrence pour quatuor à cordes ? Ce sont naturellement les cordes « occidentales », pas des quatuors de qobuz. On entendra en particulier les deux quatuors de Zhubanova Gaziza (1927-1993, la première compositrice de son pays, à la tête d’un impressionnant répertoire comprenant des opéras, des symphonies, des concertos et beaucoup de musique de chambre), écrits en 1974 et 1991 respectivement, dans un langage à la fois debussyste et inspiré de tournures des steppes d’Asie centrale ; et celui, plus près de nous, Arman Zhaiym (*1983) qui malgré son jeune âge a déjà écrit une bonne centaine d’œuvres (et notons que sa mère est virtuose de… qobuz !). Et dans le style plus folklorique, on pourra également découvrir – toujours sous les doigts du Quatuor à cordes d’état du Kazakhstan – Adai de Kurmangazy Sagyrbayuly (1823-1896), Saltanat de Mombekov Tolegen (1918-1997) et Yerke Sylkym de Zheldibayev Abdimomyn (*1934) furent initialement conçu pour des instruments populaires, mais les pièces sont ici données dans une réécriture pour quatuor à cordes. Tout un monde lointain, et pourtant si proche de nos cœurs… © SM/Qobuz