Artistes similaires

Les albums

17,48 €
12,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2002 | Decca

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Ansermet fut l'ami et le créateur de beaucoup de compositeurs majeurs du XXe siècle. Sa position historique n'explique cependant pas tout, et c'est son flair et son talent personnel qui ont su imposer Debussy, Ravel, Stravinsly, Bartok et bien d'autres au devant de la scène. Il a laissé pour la postérité une discographie pléthorique, en revenant souvent sur ses oeuvres fétiches qu'il réenregistrait au fur et à mesure des progrès techniques. Cette Mer de Debussy est la quatrième qu'il laisse, une interprétation polie par les années et le ressac des concerts qu'il donna dans le monde entier. Une référence de style absolue qui bénéficie du fameux "DECCA sound" des années soixante. FH
11,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 15 juin 2015 | INA Mémoire vive

Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique
Igor Stravinski : Œdipus Rex, opéra-oratorio - Jean Françaix : Le Diable boiteux / Hugues Cuenod, ténor - André Vessières, basse - Jean Vilar - Marie-Thérèse Hollet... / Chœurs de la RTF - Orchestre National, dir.Ernest Ansermet (Enr. public 3 mai 1951)
6,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2013 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
2,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Naxos Classical Archives

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pendant de nombreuses années, les discophiles amoureux de l'œuvre la plus emblématique de la musique et de l'esprit de Ravel avaient le choix entre deux versions de grande qualité aux mérites complémentaires, celle d'Ansermet et celle de Maazel. Deux enregistrements qui sont restés au catalogue sans interruption depuis leur première parution. Cette version enregistrée par Ernest Ansermet, ami et grand défenseur de Maurice Ravel, bénéficiait en 1954 déjà, d'un progrès tout nouveau dans le domaine de la prise de son : la stéréophonie, mise au point par les ingénieurs de Decca. Mais l'argument d'achat de ce disque splendide est bien avant tout la direction d'Ansermet, fluide, tendre, rythmée comme un mouvement mécanique et nimbée de parodie et d'humour. On sent que le chef s'amuse énormément en dirigeant les éléments de jazz et de comédie musicale utilisés par Ravel dans son étincelante partition. Il faut dire que le chef suisse avait rapporté dans ses valises les premiers disques de jazz découverts lors de sa tournée aux Etats-Unis avec Diaghilev en 1916. Des disques qui ont émerveillé Ravel et Stravinski. FH
12,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Encore un grand musicien tombé trop tôt au cours de la Première guerre mondiale : l’hyper-prometteur Albéric Magnard, « mort pour la France » en 1914 en défendant son manoir familial, à l’âge de 49 ans. On n’a pas hésité à le surnommer, bien à tort, le Bruckner français car si, en effet, il a écrit quatre symphonies d’assez ample proportions, elles n’ont rien de commun avec celles de l’illustre Autrichien, ni en termes d’architecture, ni sous l’aspect de l’orchestration, ni de la thématique, rien, rien. De temps à autres l’on peut entendre l’une ou l’autre de ses symphonies jouées par quelque orchestre français, mais peu de grandes stars de la baguette se sont saisies de ce répertoire pourtant fascinant. Si, pourtant : Ansermet a enregistré en 1969 la troisième symphonie (achevée en 1896) avec l’Orchestre de la Suisse Romande, un CD couplé avec quelques pages orchestrales de Liszt des années 1860 – un couplage pas si aberrant, en vérité, en particulier eu égard à la comparable vigueur de langages des deux compositeurs. Ce Magnard ainsi Ansemettisé, vous en conviendrez aisément, trouvera toute sa place dans votre Discothèque idéale. © SM/Qobuz
9,09 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2000 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
S’il n’y en a qu’une… il est vrai que le pauvre Ernest Chausson, victime d’un bête accident de vélo à l’âge de quarante-quatre ans, n’eut guère le temps d’écrire plus qu’une seule symphonie, puisque la deuxième était à l’état d’esquisses quand le compositeur chut de sa selle. On ne dispose donc que d’une seule symphonie de Chausson, en ut majeur, composée à l’âge de trente ans en 1896. Comme la symphonie de Franck (et celle de Dukas, d’ailleurs), elle ne comporte que trois mouvements, mais elle n’adopte pas la forme cyclique du grand modèle ; on y reconnaîtra aisément les harmonies si spécifiques de Chausson, immortalisées dans le Poème de l’amour et de la mer. Hélas, cette symphonie ne figure pas bien souvent au programme des orchestres, y compris en France, et c’est pitié car il s’agit d’un immense chef-d’œuvre. La Discothèque idéale a sélectionné la lecture très analytique et énergique d’Ernest Ansermet, réalisée en 1967 avec l’Orchestre de la Suisse Romande. © SM/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1990 | Claves Records

Distinctions Diapason d'or
L'Histoire Du Soldat - Trois Poèmes de la Lyrique Japonaise - Le Chant des Bateliers de la Volga / Charles-Ferdinand Ramuz, Gilles-François Simon, William Jacques, voix - Membres de l'Orchestre de la Suisse Romande - Ernest Ansermet, direction
49,39 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Decca

Le choix programmatique de cet album anthologique est très discutable, mais en même temps il souligne l'énorme répertoire d'un chef qui a marqué tout le 20 siècle, depuis ses débuts à Paris et aux Etats-Unis comme chef des Ballets russes de Diaghilev jusqu'aux ultimes années d’approfondissement du répertoire germanique. Ernest Ansermet fut aussi un pionnier de l'histoire du disque. Il commence à enregistrer à New York en 1916 et terminera cette activité en 1968 par un enregistrement flamboyant de l'Oiseau de feu de son ami Stravinsky avec le Philharmonia Orchestra. Passionné par l'enregistrement, il a suivi de près l'évolution de la technique ce qui lui a valu de réaliser le tout premier enregistrement stéréophonique pour DECCA et de réenregistrer son répertoire pour ce nouveau procédé. Il est un des chefs "historiques" le plus souvent réédité. Pionnier du 78 tours, du vinyle et de la stéréophonie de son vivant et enfin du CD et du Blu-ray post mortem. FH
2,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2000 | Naxos Classical Archives

2,99 €

Classique - Paru le 18 décembre 2013 | Naxos Classical Archives

5,98 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2000 | Naxos Classical Archives

2,49 €
2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BNF Collection

Hi-Res Livret
19,49 €

Opéra - Paru le 1 janvier 1964 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg