Artistes similaires

Les albums

19,49 €
16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mars 2017 | Nonesuch

Hi-Res Livret
16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mars 2017 | Nonesuch

Livret
2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 22 février 2017 | Nonesuch

2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 18 janvier 2017 | Nonesuch

2,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 décembre 2016 | Nonesuch

1,68 €

Country - Paru le 4 novembre 2016 | Concord Records

15,99 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 octobre 2016 | Nonesuch

Hi-Res Livret
Porté au pinacle dès ses débuts en 1993 à seulement 13 ans, Conor Oberst a rapidement été sacré Dylan du troisième millénaire ! Le cerveau du groupe Bright Eyes fut même rapidement adoubé par Bruce Springsteen et autres Neil Young. Mais le p’tit prodige n’était-il pas qu’un jeune Dylan de Monoprix avec option Rimbaud U.S. maudit ? Ou alors le peintre génial du Bushisme (c’était avant Obama) et de ses victimes ? Surtout qu’Oberst réussissait à inviter sur ses disques des gens aussi impressionnants que M. Ward, Gillian Welch, John McEntire de Tortoise et même la grande Emmylou Harris ! Les années sont passées et le songwriter du Nebraska a fait son trou et, surtout, prouvé qu’il n’était pas un feu de paille. Avec Ruminations, Conor Oberst ose même l’épreuve du feu de la mise à nue. Un simple piano, une unique guitare voire un harmonica sont les habits uniques de sa légendaire voix chevrotante autant vénérée que détestée (ça ne vous rappelle pas quelqu’un la voix qui divise ?) et qui portent de belles compositions folk à déguster avec attention. Autant de charisme avec aussi peu de moyens est la preuve d’une grande plume, d’un grand interprète, bref d’un grand bonhomme. © MD/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 octobre 2016 | Nonesuch

Livret
Porté au pinacle dès ses débuts en 1993 à seulement 13 ans, Conor Oberst a rapidement été sacré Dylan du troisième millénaire ! Le cerveau du groupe Bright Eyes fut même rapidement adoubé par Bruce Springsteen et autres Neil Young. Mais le p’tit prodige n’était-il pas qu’un jeune Dylan de Monoprix avec option Rimbaud U.S. maudit ? Ou alors le peintre génial du Bushisme (c’était avant Obama) et de ses victimes ? Surtout qu’Oberst réussissait à inviter sur ses disques des gens aussi impressionnants que M. Ward, Gillian Welch, John McEntire de Tortoise et même la grande Emmylou Harris ! Les années sont passées et le songwriter du Nebraska a fait son trou et, surtout, prouvé qu’il n’était pas un feu de paille. Avec Ruminations, Conor Oberst ose même l’épreuve du feu de la mise à nue. Un simple piano, une unique guitare voire un harmonica sont les habits uniques de sa légendaire voix chevrotante autant vénérée que détestée (ça ne vous rappelle pas quelqu’un la voix qui divise ?) et qui portent de belles compositions folk à déguster avec attention. Autant de charisme avec aussi peu de moyens est la preuve d’une grande plume, d’un grand interprète, bref d’un grand bonhomme. © MD/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 mai 2014 | Nonesuch

Hi-Res Livret
16,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 mai 2014 | Nonesuch

Livret
14,29 €

Folk - Paru le 1 janvier 2008 | Bedrooms & Spiders, Ltd. under exclusive license in the territory to Wichita Recordings, Ltd.