Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Jazz - Paru le 6 août 2013 | Mack Avenue Records

Distinctions 4 étoiles Classica
9,99 €

Jazz - Paru le 8 novembre 2011 | Mack Avenue Records

Livret
14,99 €

Be Bop - Paru le 31 janvier 2003 | Warner Bros.

9,99 €

Jazz - Paru le 14 mai 2013 | Mack Avenue Records

14,29 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2000 | Verve

14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 22 septembre 2017 | Mack Avenue Records

Hi-Res
Régulièrement, le contrebassiste Christian McBride met en branle son rutilant big band. Avec Bringin’ It, il le fait au disque pour la deuxième fois après l’excellent The Good Feeling publié en 2011. Une parenthèse toujours enchantée pour celui dont le nom figure au dos de plus de 300 albums. Une configuration que les plus contrebassistes de l’histoire du jazz – Charles Mingus, Charlie Haden, Jaco Pastorius, William Parker, Ron Carter, etc. – ont toujours chéri et qui permet à McBride de montrer le leader mais aussi l’arrangeur qu’il est aussi. Mais c’est finalement davantage dans la tradition des grandes formations dirigées par Oliver Nelson, Benny Golson, Duke Ellington et Billy Strayhorn ou bien encore Maria Schneider qu’il s’inscrit. Sans oublier (dans un format plus réduit) les Jazz Messenger d’Art Blakey, une influence majeure pour lui. La force de Bringin’ It est d’avoir digéré tout ce patrimoine du big-band, de picorer dans le passé, pour arriver à une partition assez personnelle où règnent les couleurs. Pour atteindre cet arc-en-ciel rythmiquement renversant, Christian McBride s’est entouré de vrais virtuoses qui ont surtout l’atout d’être à l’écoute des autres. © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 18 septembre 2015 | Mack Avenue

Hi-Res
Impossible de dresser la liste de celles et ceux avec lesquels il s’est produit, sur scène ou en studio. A 43 ans passés, avec son nom au dos de la pochette de plus de 300 albums, Christian McBride est sans doute l’un des contrebassistes les plus prisé du circuit. Et lorsqu’il n’épaule pas Diana Krall, Herbie Hancock, Pat Metheny, Joshua Redman ou Chick Corea, le musicien de Philadelphie prend le temps d’enregistrer sous son nom. En vingt ans, McBride a ainsi mis en boite une bonne douzaine de disques toujours finement ciselés, toujours d’une grande précision, bref toujours extrêmement recommandables. Il en est de même avec sa cuvée 2015, un live enregistré au mythique Village Vanguard de New York avec le batteur Ulysses Owens, Jr. et le jeune pianiste Christian Sands. Derrière le classicisme de façade de ce disque, ce trio signe un album de jazz pur, réellement brillant. Même la set-list a minutieusement été conçue. On trouve ainsi des pièces piochées chez Wes Montgomery (Fried Pies), J.J. Johnson/ Cannonball Adderley (Interlude) et Billie Holiday (Good Morning Heartache). Mais aussi des standards comme Cherokee, des spirituals comme Down By The Riverside et même des chansons empruntées à Michael Jackson (The Lady In My Life) et Rose Royce (la générique du film Car Wash) ! Dans les titres up-tempo comme dans les ballades, McBride et ses complices maîtrisent chacune de leurs interventions qu’il s’agisse de swing groovy, d’improvisation, de délicatesse, d’humour, bref voilà un opus de jazz total vraiment jouissif. © MD/Qobuz
9,99 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2011 | Mack Avenue Records

Livret

L'interprète

Christian McBride dans le magazine