Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 3 février 2017 | LPO

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Augustin Hadelich est un surdoué. [...] Né en Italie de parents allemands, il a étudié dans son pays natal avant d'entrer à la Juilliard School de New York [...] ses premiers disques attestaient une impressionnante virtuosité, et forçaient le respect par des qualités de style exemplaires. Deux enregistrements publics confirment cette insolente aisance mais aussi une profonde réflexion. [...] Tout en étant respectueux des traditions d’interprétation, il entend débarrasser le concerto de Tchaikovski du sentimentalisme excessif que des générations de musicien lui ont collé à la peau. En quête d’une fraîcheur originale, il a scruté les moindres indications du compositeur. Pas d’effets de manches, on l’aura compris, pas de pathétisme outré ni d’incessantes variations de tempo. [...] Hadelich, d’ailleurs, compte parmi les rares interprètes à pouvoir faire absolument ce qu’il veut de son instrument, dessinant chaque ligne comme il la pense, n’étant esclave d’aucune contrainte technique. La projection sonore et les timbres du Stradivarius qu’il a entre les mains (1723, ex-Kiesewetter qu’on avait déjà pu entendre sous les doigts de Maxim Vengerov ou d’Ilya Gringolts) est somptueuse quelle que soit la tessiture. [...] Aussi exemplaire sur le plan instrumental, son interprétation de la Symphonie espagnole nous paraît moins inspirée. [...] La baguette du chef n’est pas étrangère au caractère un peu strict de la métrique et de l’accentuation. [...] Du très grand violon. » (Diapason, septembre 2017 / Jean-Michel Molkhou)
14,99 €
9,99 €

Duos - Paru le 11 novembre 2016 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Audacieux programme que celui-ci, rapprochant fleurons du répertoire et pièces contemporaines. Augustin Hadelich, dont nous avons souligné le tempérament et l’aisance en solo comme en concerto, ouvre de façon originale son récital par le triptyque Tango, Song and Dance, écrit par André Previn pour Anne-Sophie Mutter, en 1997. Dans ces trois pages tonales — sans l’être tout à fait — et rythmiquement très élaborées, Hadelich et son excellente partenaire séduisent par un sens aigu de la couleur et de la pulsation du boogiewoogie sans jamais grossir le trait.[...] Un disque qui respire l’intelligence. Jean-Michel Molkhou
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 avril 2013 | Avie Records

Livret
Après deux récitals (Flying Solo et Echoes of Paris), le violoniste Augustin Hadelich revient chez Avie ! Il présente cette fois "Histoire du Tango", un album qui tient son titre du morceau éponyme d'Astor Piazzolla. En compagnie du guitariste espagnol Pablo Sainz Villegas, le violoniste allemand fait revivre le tango argentin de Piazzolla, les danses folk, gitane et flamenco de Manuel de Falla, et les pyrotechnies violonistiques de Paganini et Sarasate. Un album flamboyant !
5,99 €

Classique - Paru le 31 mars 2009 | Naxos

Livret
Fantaisies n°1 à 12 TWV 40 / Augustin Hadelich, violon
5,99 €

Concertos pour violon - Paru le 27 mai 2008 | Naxos

Livret
Concertos pour violon Hob.VIIa n°1, n°3 & n°4 / Augustin Hadelich, violon - Orchestre de chambre de Cologne - Helmut Müller-Brühl, direction
15,99 €
13,49 €

Classique - À paraître le 12 janvier 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret
À un moment ou un autre de sa carrière, tout violoniste qui se respecte (et même les autres), rêve de jouer et, pourquoi pas, d’enregistrer les 24 Caprices de Paganini. C’est ce que vient de faire le violoniste allemand Augustin Hadelich (né en 1984), un habitué des grands concertos de la littérature pour violon, mais aussi d’un répertoire plus rare et contemporain duquel il se fait volontiers le champion. Hadelich aborde ces 24 Caprices, que Paganini a écrit tout au long d’une quinzaine d’années, de 1802 à 1817, sans envisager d’en faire un véritable cycle – et encore moins d’un programme à jouer au cours d’un seul concert ; il semble d’ailleurs que lui-même ne les ait jamais donnés en public – mais plutôt de les rendre comme autant de petits opéras italiens (mais aussi français, dans le genre du « grand opéra ») concentrés en quelques minutes chacun, allant du tragique grandiose meyerbeerien ou spontinien au plus léger rossinien, avec une véritable vision lyrique, vocale, le plus éloignée possible de la virtuosité pure et démonstrative. À trente-trois ans, Hadelich fait ici preuve d’une maturité de tous les instants, mais aussi d’une humilité et d’un sens de l’expérience que l’on attendrait plutôt d’un musicien bien plus âgé. © SM/Qobuz
13,49 €

Classique - À paraître le 12 janvier 2018 | Warner Classics

Livret
1,79 €

Classique - Paru le 1 décembre 2017 | Warner Classics

9,99 €

Classique - Paru le 3 juillet 2015 | Avie Records

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Familier de couplages inhabituels – son précédent enregistrement juxtaposait le très célèbre Concerto de Sibelius avec celui de Thomas Adès ! –, le violoniste allemand Augustin Hadelich (*1984) frappe à nouveau en associant le superbe « bonbon » qu’est le Concerto de Mendelssohn aux côtés de l’intrigant et fantomatique – mais ni âpre et austère – Deuxième concerto de Bartók. Un monde de contrastes sans aucun doute, mais la juxtaposition permet aussi à Hadelich de souligner de nombreuses similarités dans les architectures et le contenu émotionnel. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 3 mars 2014 | Avie Records

Hi-Res Livret
Voilà un couplage passionnant et risqué, car le mélomane peu curieux passera à côté par peur de la nouveauté. Pourtant, le Concerto Concentric Paths (Chemins concentriques) écrit par le compositeur britannique Thomas Adès, en 2005, est d'un langage qui ne fera peur à personne. Reprenant des figures de style et des formes classiques (chaconne, rondo) utilisées par Mozart dans le ballet de son opéra Idoménée, Adès fait montre d'un lyrisme hors d'âge qui frôle le néo-classicisme, dans une orchestration raffinée qui ne couvre jamais le violon. Augustin Hadelich joue avec conviction cette habile partie de cache-cache entre le passé et les modes de jeu d'aujourd'hui. Son interprétation du Concerto de Sibelius ne manque pas d'intérêt, mais c'est vraiment la partition d'Adès qui fait tout le sel de cet album. FH
9,99 €

Classique - Paru le 8 février 2011 | Avie Records

Livret
Après son premier album sensationnel chez Avie Records, Augustin Hadelich est de retour avec son premier album de musique de chambre, autour d'un programme français associant Poulenc et Debussy aux russes Prokofiev et Stravinski. La riche sonorité et la souplesse de jeu du violoniste forment un écrin pour cette musique.

L'interprète

Augustin Hadelich dans le magazine
  • La virtuosité Hadelich
    La virtuosité Hadelich Le jeune violoniste allemand Augustin Hadelich est en concert à l’Auditorium du Louvre le 8 avril avec un programme Stravinski, Schumann, Takemitsu et Sarasate.