Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 25 août 2017 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Les deux cardinaux Benedetto Pamphili et Pietro Ottoboni jouèrent un rôle de premier plan au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles en accueillant à Rome les trois musiciens les plus importants de l’époque : Corelli, Alessandro Scarlatti et Haendel. De très nombreux musiciens convergent alors versRome et l’important orchestre que dirigeait Arcangelo Corellià Saint-Louis des Français compte plusieurs violoncellistes fameux dont G. L. Lulier, N. F. Haym, F. Amadei et G. M. Perroni. Virtuoses remarquables, ceux-ci étaient souvent également des compositeurs d’oratorios, de musique vocale et aussi de quelques pièces pour leur instrument favori dont très peu nous sont parvenues. Ce sont leurs musiques, souvent inédites, que Marco Ceccato et son Accademia, couronnés d’un Diapason d’Or de l’Année en 2015, nous font découvrir ici, ainsi que. des oeuvres de ceux qui ont pris la suite de ce groupe après le départ de Haendel pour Londres : G. Bononcini, P.G.P. Boni, G.B. Costanzi, qui sera le Maître de Boccherini… © Alpha
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 avril 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
« On me fait l’honneur de me juger un homme honnête, honorable, sensible, doux, affectueux, comme le révèlent mes compositions musicales », écrivait Boccherini à son propre sujet, et nul ne saurait mieux décrire la musique de ce compositeur hélas quelque peu sous-estimé. Est-ce la présence écrasante de son quasi-contemporain Haydn dans des répertoires analogues, est-ce le contenu à fois riche et « léger » de ses innombrables pièces, le diable seul le sait. Oui, Boccherini n’est pas le grand-maître du développement à l’allemande, mais ce qu’il néglige dans la forme, il le compense mille fois dans l’imagination car, à l’intérieur d’un seul mouvement, il jette autant de thèmes et d’idées que les autres en une symphonie entière. C’est tout simplement une autre manière de composer. Cet album rassemble quatre œuvres fort différentes : un quintette avec guitare, un autre avec flûte (guitare et flûte ayant tous deux des rôles de solistes), un sextuor avec flûte dans lequel la flûte s’intègre bien plus à l’ensemble, et un concerto pour violoncelle – on rappelle que c’était là l’instrument de Boccherini lui-même, qui lui consacra une littérature considérable. Joyeuses et lumineuses interprétations de Francesco Romano à la guitare, Marco Ceccato au violoncelle, Manuel Granatiero à la flûte, avec les musiciens de l’Accademia Ottoboni. « [...] Ce Boccherini fantasque et tendre nous émerveille. Savourez la communion du violoncelle et du violon dans les solos du premier Allegro (Concerto G 480), cette élégance d'archet, où les envolées sur la chanterelle suggèrent la ligne évanescente sans vraiment la dessiner. [...] Des magiciens, pour un voyage en quatre étapes dans l'imaginaire sonore et poétique de Boccherini.» (Diapason, mai 2015 / Roger-Claude Travers)