Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Lindemann Musicbook 20 : Qobuzissime pour ce pré amplificateur streamer intégrant Qobuz et offrant une restitution sonore de toute beauté !

Nouvelle intégration de l'application Qobuz, en qualité CD, chez un constructeur allemand, Lindemann en l'occurrence, qui est proposée dans deux appareils de la série Musicbook version 2016, compatible DSD, et dont les performances musicales du Musicbook 20 nous ont procuré d'intenses moments musicaux et lui ont permis d'obtenir notre récompense Qobuzissime.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 30 janvier 2017
Réagir
Qobuz

La source musicale universelle, voilà comment le constructeur allemand Lindemann a baptisé sa série de pré amplificateurs avec sources intégrées Musicbook qui se compose de quatre modèles partageant certains points communs, à commencer par leur aspect, et le fait qu'ils convertissent en interne tous les fichiers audio numérique au format DSD, qu'ils disposent d'une sortie casque, et fonctionnent en pré amplificateur en disposant aussi d'entrées analogiques et d'entrées numériques S/PDIF.

Enumérons cette série qui commence avec le Musicbook 10, intégrant un DAC USB, puis le Musicbook 15 qui propose en plus un lecteur de CD de type slot in. Viennent ensuite les Musicbook 20 (objet de ce banc d'essai) et Musicbook 25, intégrant tous deux un lecteur réseau Hi-Res et aussi l'application Qobuz en qualité CD (mais l'entrée USB B a disparu), et, pour le Musicbook 25, également un lecteur de CD.


Lindemann propose également dans cette série Musicbook deux amplificateurs en harmonie esthétique avec ces sources musicales universelles, tous deux fonctionnant en classe D (amplification à découpage), les modèles Musicbook 50 (2 x 80W) et Musicbook 55 (2 x 240W ou 1 X 450W en mode ponté).


Présentation

Le boîtier du lecteur réseau Lindemann Musicbook 20 est, pourrait-on dire, en adéquation avec son appellation, c'est-à-dire qu'il se présente avec des lignes rappelant celle d'un (gros) livre. Ce boîtier est entièrement réalisé en aluminium massif de forte épaisseur et se présente ainsi sous la forme de deux demies coques formant comme la couverture d'un livre et enchâssant les faces latérales et la façade, tandis qu'une découpe laisse libre accès au panneau arrière.


Le bouton de mise en marche prend place dans la partie avant gauche du panneau supérieur du boîtier, la partie droite accueillant pour sa part la molette servant au réglage du volume et à activer ou désactiver le mute par un bref appui, la combinaison appui rotation permettant de sélectionner la source. La prise USB située en bas à gauche de la façade permet de brancher un support de stockage USB, clef ou disque dur, tandis qu'une prise casque au standard Jack 6,35 mm prend place à l'opposé.

L'affichage couleur ambre à large angle de vision dispose de trois niveaux de luminosité et indique en permanence la source sélectionnée, la fréquence d'échantillonnage s'il s'agit d'une source numérique (avec le type de fichier en lecture réseau), et sert également au paramétrage de l'appareil via la télécommande, un bel objet mêlant aluminium brossé et plexiglas noir dont certains symboles surprennent au premier abord mais dont on a vite compris la signification.


Cette télécommande ne permet pas d'accéder à certaines sources, les serveurs en réseau, l'entrée USB ou encore les services musicaux en ligne, et il faudra pour cela utiliser l'application Musicboob pour iOS ou Android.

Connectique

Analogiques à ma gauche, numériques à ma droite, c'est ainsi que sont regroupés les différents connecteurs à l'arrière du Musicbook 20. Les deux entrées stéréo analogiques sur prises Cinch côtoient les deux sorties stéréo analogiques, l'une sur prises Cinch délivrant des signaux asymétriques (référencés au 0V) et l'autre, sur prises XLR trois broches, des signaux symétriques, c'est-à-dire de même amplitude mais variant en sens inverse, ce type de connexion (équipant les amplificateurs Musibook 50 et Musicbook 55) étant généralement réservé aux appareils de haut de gamme.


On trouve ensuite deux sorties numériques S/PDIF (une coaxiale et une optique), celles-ci pouvant être désactivées via le menu, quatre entrées numériques S/PDIF (deux coaxiales et deux optiques), la prise RJ45 pour le raccordement filaire au réseau, ainsi que la prise pour l'antenne WiFi. Deux petits poussoirs accessibles à l'aide d'un trombone servent respectivement à une remise en configuration d'usine et au lancement d'une mise à jour du firmware.

Réalisation

La carte principale de l'électronique du lecteur réseau Lindemann Musicbook 20 occupe toute la surface du boîtier et est réalisée avec soin. Tout est organisé avec méthode, l'alimentation prenant place dans la partie gauche du circuit, la section réseau dans la partie centrale, et le décodage avec la pré amplification dans la partie droite.


L'alimentation fait appel à un module monté sur le circuit principal via des colonnettes en nylon, lequel module délivre une tension de +12V qui va servir à fabriquer, à l'aide de convertisseurs à découpage NCP3170 ON Semiconductor, des tensions symétriques de ±12V, filtrées par deux condensateurs électrochimiques de 2200 µF/16V, pour alimenter la partie analogique, et une tension de +5V.


Sur le visuel, on peut aussi voir la prise USB A située en façade, qui est reliée à la carte réseau via une nappe de fils qui se branche sur le connecteur se trouvant à côté.

Sur la vue ci-dessous on peut découvrir en gros plan la face visible de la carte réseau, un module SeDMP3 du fabricant allemand Audivo qui gère aussi l'entrée USB A. On y trouve un processeur média réseau SMSC DM860 équipé d'un triple cœur ARM cadencé à 240 MHz ainsi qu'une interface d'émission réception Ethernet Davicom DM9161.


L'autre face de la carte réseau est équipée du chip WiFi, un modèle APM6991, du transformateur d'isolation et d'adaptation au réseau Ethernet filaire, ainsi que les divers connecteurs.


Sous la carte WiFi se trouvent le processeur de gestion, un modèle 32 bits Atmel 32UC3A0512 et sa mémoire de travail, et près du fond du boîtier, le circuit de réception des signaux S/PDIF Wolfson WM8805 (huit entrées, 24 bits à 192 kHz) et un convertisseur de taux d'échantillonnage Burr-Brown SRC4392 qui va ré échantillonner tous les signaux numériques sur 24 bits à 192 kHz avant que ceux-ci soient ensuite de nouveau convertis en DSD par un puissant processeur numérique de signal Analog Devices ADSP-BF532.


Ces signaux numériques sont ensuite traités par deux convertisseurs numérique analogique (un par canal) Wolfson WM8742, compatibles 24 bits à 192 kHz et DSD. Les signaux analogiques sont débarrassés de toute trace de traitement numérique par des filtres organisés autour d'amplificateurs opérationnels Texas Instruments LME49724 offrant de très hautes performances, en particulier en termes de distorsion (0,00003%) et de recul du bruit.


Les signaux analogiques passent ensuite par un circuit intégré de réglage de volume MAS6116 fabriqué par Micro Analog Systems, précédé et suivi d'étages adaptateur d'impédance réalisés avec des amplificateurs opérationnels LME49724. Des portes analogiques Analog Devices ADG1409 précèdent cet étage afin de commuter, soit ces signaux provenant de la conversion numérique analogique, soit ceux provenant des entrées analogiques de la face arrière. Deux amplificateurs opérationnels LME49724 fournissent ces signaux en phase et en opposition de phase aux prises XLR pour les sorties symétriques.

Enfin, l'amplificateur pour casque est réalisé avec des amplificateurs opérationnels LME49720 et des buffers LME49600, tous deux fabriqués par Texas Instruments. Ces buffers pouvant fournir un courant assez élevé, cet étage amplificateur pour casque bénéficie de sa propre alimentation symétrique adaptée, en l'occurrence un module Mean Well NS10-12D12 pouvant délivrer 10W et muni d'un dissipateur thermique.


Ecoute

Nous vous proposons pour commencer diverses captures d'écran de l'application Miscbook et de l'application Qobuz intégrée.

- la recherche des appareils sur le réseau dans le setup


- connexion au Musicbook


- le Musicbook est connectée


- le listage des sources parmi lesquelles les serveurs de musique en ligne


- les services de musique en ligne, dont Qobuz


- après avoir choisi Qobuz, les identifiants sont demandés


- les identifiants Qobuz ont été saisis


- affichage du menu Qobuz


- découvertes


- découvertes par genre


- les nouveautés Qobuz dans tous les genres


- les achats


- lecture d'un album


Raccordé à notre modeste amplificateur Sony UDA-1, le lecteur réseau Lindemann Musicbook 20 nous a offert des moments de pur régal musical à l'écoute de la superbe version de la Messe Solennelle de Sainte Cécile interprétée par des membres du SWR Symphony Orchestra en restituant toute la ferveur de cette œuvre de musique sacrée avec une beauté assez subjuguante, le Sanctus, fluide, avec des voix et un orchestre d'une somptuosité donnant la chair de poule en étant sans aucun doute le point culminant !

Même sentiment de grande beauté sonore à l'écoute d'extraits de Carmina Burana de Carl Orff par le London Philharmonic Choir et le London Philharmonic Orchestra dirigés par Hans Graf, le lecteur réseau Musicbook 20 restituant avec maestria la richesse de couleurs de cette œuvre, ses climats sonores variés, ainsi que dynamique (aussi dans son expression pianissimo), le tout avec une image sonore large et aérée.

Nous ne savons pas si cela est dû à la double conversion (24 bits à 192 kHz, puis DSD), car il y encore de l'électronique après, mais en tout cas ça nous semble très réussi, et l'écoute de L'allegro ma non troppo du Concerto pour violon de Beethoven par Vera Beths accompagnée par l'ensemble Tafelmusik dirigé par Bruno Weil, un de nos morceaux tests quand un appareil fait de la conversion d'échantillonnage, nous a montré que dans le cas présent celle-ci se faisait sans que l'on note d'atteint aux timbres ni de remontée sensible dans l'aigu.

L'écoute sur la sortie casque apporte elle aussi d'intenses joies auditives, ainsi le titre Isn't It A Pity de l'album de l'album All Things Must Pass de George Harrison est-il empreint, plus encore qu'à l'habitude, de cette intense spiritualité qui le baigne, sublimée en quelque sorte par la beauté de la restitution, que ce soit celle de la voix de George Harrison, de celle des chœurs ou de l'accompagnement instrumental ne souffrant aucune faiblesse, aussi bien en termes de largeur de bande passante que de suivi dynamique.

En conclusion, ne nous arrêtons pas au fait que ce pré amplificateur lecteur réseau Lindemann Musicbook 20 propose l'application Qobuz uniquement en qualité CD, toutes les autres caractéristiques de cette réalisation, conception, utilisation et résultats sonores de toute beauté, ne méritant qu'éloges.

Spécifications techniques
Manuel d'utilisation
Site Lindemann


Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters