Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Casque électrostatique KS-H3 et amplificateur M10 Kingsound : top qualité à prix raisonnable, et Qobuzissime !

Le casque haute-fidélité est indéniablement devenu le compagnon de l'écoute nomade, ce qu'il n'a pas toujours été, et encore moins lorsqu'il s'agit d'un modèle électrostatique, comme le modèle Kingsound KS-H3 qui ne peut fonctionner qu'avec un amplificateur qui lui est dédié et lui impose la sédentarité. Qu'importe, ce superbe casque Kingsound fonctionne à merveille avec l'amplificateur M-10 et cet ensemble a amplement mérité un Qobuzissime et on n'aura qu'une envie, l'écouter au calme chez soi, confortablement installé dans un fauteuil.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 29 octobre 2014
Réagir
Qobuz

Société relativement jeune, puisque née en 2002 à Hong-Kong, King?s Audio Limited s'est rapidement imposée comme un acteur majeur sur le marché des enceintes électrostatiques, une technologie sur laquelle nous reviendrons dans ce banc d'essai.

King?s Audio Limited propose ainsi sous sa marque Kingsound trois enceintes électrostatiques fonctionnant sur toute la bande audio, les modèles KS-10, King III et Prince III, et aussi trois modèles hybrides avec un haut-parleur électrodynamique classique pour le grave, la Queen III, la Princess II, et la Guitar, en forme de guitare ! Est également disponible un super tweeter électrostatique, le Hummingbird III (colibri), à brancher en parallèle sur celui d'une enceinte afin d'en augmenter la bande passante dans l'aigu.

Quatre amplificateurs à lampes sont également proposés par Kingsound, les modèles P-100 et P-80 étant spécifiquement et respectivement conçus pour les enceintes KS-10 et King III.

Un lecteur de CD est aussi au catalogue, ainsi que deux casques électrostatiques, les modèles KS-H2 et KS-H3, qui pourront fonctionner indifféremment avec l'un des deux amplificateurs de la marque, le M-10, un modèle à transistor, et le M-20 utilisant des tubes.

Nous vous proposons le banc d'essai de l'ensemble constitué du casque KS-H3 et de l'amplificateur M-10, un ensemble offrant d'excellentes performances sonores et proposé à un tarif qui n'a rien de prohibitif.


Le casque électrostatique KS-H3

La majorité des casques d'écoute utilisent des transducteurs électrodynamiques qui sont en quelque sorte des haut-parleurs classiques en modèles réduits.

D'autres, pas très nombreux, sont de type orthodynamique et utilisent une membrane plane et légère sur laquelle est imprimée une spirale conductrice, l'ensemble baignant dans le champ magnétique d'aimants ménageant des jours pour laisser passer les ondes sonores et placés de part et d'autre de cette membrane.

Pas très nombreux non plus, les casques électrostatiques utilisent les forces d'attraction et de répulsion qu'exerce un champ électrique sur des charges électrostatiques.

Pour ce, une membrane fine et légère recouverte d'une mince couche de matériau conducteur est chargée électriquement par une haute tension continu et est tendue entre deux armatures métalliques (stators) isolées afin d'éviter la formation d'arcs électriques.

Les deux armatures vont recevoir le signal audio, dont l'amplitude est fortement augmentée (généralement) par un transformateur élévateur, en opposition de phase.

Origine image : http://www.audiocircuit.com/DIY/Electrostatic-Speakers/Project:ESL-by-Matthew-Anker

Il va se créer entre ces armatures un champ électrique qui va varier comme le signal audio. Les charges accumulées sur la membrane vont alors subir des forces d'attraction et de répulsion proportionnelles à ce champ électrique variable en entraînant dans leur mouvement le diaphragme de manière homogène et celui-ci va alors générer des ondes sonores.

Les casques électrostatiques ne peuvent donc pas être branchés sur une simple prise Jack comme leurs homologues électrodynamiques ou orthodynamiques puisqu?il faut élever le niveau du signal audio et polariser les diaphragmes, ce qui nécessite une électronique adéquate et plus de trois contacts pour amener les tensions au casque.

Les casques Kingsound sont donc équipés d?une prise comportant cinq contacts, du même type que celle des casques Stax, un fabricant de longue date de casques électrostatiques et considéré comme une référence en la matière.

Il faudra donc faire fonctionner ces casques avec un amplificateur approprié, comme le Kingsound M10, un modèle transistorisé que nous avons associé au casque KS-H3 pour ce banc d'essai, ou le M-20 utilisant des tubes.

Le casque KS-H3 est un très beau (et gros) modèle disponible en finition noire ou argentée. Il est muni de larges oreillettes de 11 cm de diamètre garnies de coussinets en cuir fin de très belle qualité exerçant une pression modérée sur les tempes grâce à un arceau constitué d'un double ressort lame assez souple.

Cet arceau ne bénéficie pas de réglage en hauteur et c'est un bandeau souple revêtu de cuir qui assure le bon positionnement sur la tête en se réglant automatiquement et en procurant un port très agréable de ce casque qui, de plus, n'est pas lourd.

Les étriers sont de simples lamelles métalliques se faisant à peine remarquer sur les oreillettes dont la latitude de réglage dans le plan horizontal est assez restreinte mais néanmoins suffisante.

Nous trouvons ce design plutôt réussi, la conception astucieuse et simple, gage d'une bonne fiabilité, d'autant que les matériaux utilisés sont de qualité. En revanche, mais cela n'est pas trop gênant pour un casque sédentaire, l'isolation phonique est assez moyenne.

L'amplificateur M10

De la taille d'un élément de mini chaîne, l'amplificateur pour casque M-10 respire le sérieux et inspire la confiance. Il n'en est pas autant austère et sa présentation, si elle demeure simple, reste agréable.


Bien que de forme classique, le boîtier est conçu pour fonctionner préférentiellement en position verticale et dispose à cet effet sur une face latérale de deux pieds coniques et d'une petite béquille rotative pouvant être placée perpendiculairement à l'axe du boîtier et assurer sa stabilité.

La façade du boitier est en aluminium brossé naturel ou noir de forte épaisseur et le capot monobloc coiffant le châssis en tôle d'acier est en acier micro perforé recouvert de peinture noire cuite, ceci afin d'évacuer efficacement la chaleur dégagé par cet amplificateur.

On ne se perdra pas dans les commandes du M10 puisqu'elles se résument à un véritable interrupteur marche arrête, un bouton de volume, et un petit inverseur permettant de régler les basses sur - ou +.

Une petite LED verte indique la mise sous tension tandis qu'une seconde s'illumine au-dessus d'une petite flèche pour signaler que les tensions sont stabilisées et que l'amplificateur est prêt à fonctionner.

La connectique se compose d'une entrée stéréo sur Cinch avec renvoie direct sur les sorties ainsi que d'une prise Jack stéréo 3,5 mm déconnectant automatiquement l'entrée Cinch lorsque l'on insère un cordon Jack.

Réalisation

Réalisation très propre pour l'amplificateur M10 de Kingsound avec un "big" transformateur toroïdal au c?ur de l'alimentation.


Le transformateur d'alimentation dispose de trois enroulements secondaires, deux pour les alimentations basse tension pour l'électronique de pré amplification, et un enroulement haute tension pour l'alimentation des stators du casque.


Les alimentations basse tension sont redressées par quatre diodes Schottky SS210 (2A 100V) et filtrées par quatre condensateurs électrochimiques de 1000 ?F/50V.

Quant à l'alimentation haute tension, on y trouve deux diodes de redressement tenant 1000 V et 1A, équivalent en CMS (marquage M7) du modèle classique 1N4007. Ce sont quatre condensateurs de 47 ?F/400V qui se chargent du filtrage (leur faible valeur s'explique par leur haute tension de service, la quantité de courant que peut stocker un condensateur étant le produit de sa valeur en microfarads par sa tension de service, soit 18800 coulombs, la même valeur qu'un condensateur de 470?F/40V).

En effet, Kingsound n?utilise pas de transformateurs pour élever les signaux audio à destination des armatures, mais un amplificateur symétrique à haute tension. C?est un choix qui nous semble judicieux dans la mesure où les transformateurs audio de qualité sont coûteux et qu?une solution à base de transistors donnera d?aussi bons résultats, si ce n?est meilleurs, pour un coût, et aussi un encombrement moindres.

De fait, les transformateurs audio ne peuvent rivaliser en bande passante avec un amplificateur à transistor et ne couvrent guère plus que la bande de fréquences audibles, et qu?il existe des transistors Mosfet peu onéreux qui sont capables de tenir des tensions très élevées, ce type de composant étant largement utilisé dans les alimentations à découpage, donc fabriqué en très grand nombre.

L'alimentation pour les étages de pré amplification fait appel à une régulation par composants discrets de type transistor ballast avec diode zéner et délivre des tensions de + ou - 24V. On peut voir sur le visuel le connecteur dans lequel s'enfiche la carte de pré amplification.


Celle-ci est fixée le long de la façade par l'écrou du potentiomètre et peut être aisément démontée pour une éventuelle maintenance, voire une évolution de la part du constructeur.


On remarque des condensateurs de liaison à couches plastique et l'inverseur permettant de jouer sur le niveau des basses.

Sur l'autre face se trouvent les composants à montage en surface, parmi lesquels des transistors en technologie épitaxial (considérée comme étant très musicale) de type BC817 et BC857.


L'amplificateur haute tension qui va être relié aux armatures du casque est alimenté en 600V continu et les transistors utilisés sont des modèles Mosfet D1NK60 de STMicroelectronics, supportant une tension de 600V et un courant de 1A.


Les grosses résistances blanches en série avec les transistors sont des modèles cémentés (donc non inductives) et ce sont elles qui montent en température et expliquent la chaleur dégagée par cet amplificateur. Le courant dans les transistors est réglé avec précision grâce à des potentiomètres ajustables multitours.

On retrouve également un transistor D1NK60 pour la régulation de l'alimentation haute tension (milieu de la partie haute de la photo).

Ecoute

La technologie électrostatique est souvent considérée comme procurant des résultats musicaux de grande beauté.

Et il faut reconnaître, à l'écoute du sublime Bist Du Bei Mir (entendu dans le film Joyeux Noël), ou encore du non moins sublime et célébrissime Ave Maria de Schubert, extraits du très bel album Naxos Sacred Arias And Choruses, en compagnie du couple casque KH-H3 et ampli M10, que c'est un véritable moment d'émerveillement où l'esprit est transporté par le chant divinement limpide de la soprano et l'accompagnement tout en délicatesse.

Avec le Virgam virtutis tuae extrait du Dixit Dominus de Vivaldi dans la version 24 bits à 44,1 kHz du Concerto Italiano dirigé par Rinaldo Alessandrini, si l'on note que les attaques des archets sur les cordes pourraient avoir un peu plus de mordant (ce qui s'explique très probablement par le fait que le casque soit légèrement capacitif), on se régale néanmoins des très belles sonorités délivrées par l'ensemble Kingsound, que ce soit sur les voix ou sur les instruments.

La reproduction du Judicabit in nationibus de cette même ?uvre nous gratifie de cuivres extrêmement majestueux et de très beaux ch?urs, le tout s'exprimant avec clarté dans un espace sonore aéré.

Bon punch et consistance du grave, netteté des détails et des voix et finesse des accords de guitare caractérisent la reproduction du tube Another Brick In The Wall extrait de l'album culte The Wall de Pink Floyd, et l'on peut pousser le volume assez fort avant d'atteindre la saturation. Quant au souffle poussé au début du titre qui s'enchaîne, Mother, il surprend par sa véracité et celle de son extinction, tandis que l'aération globale et la finesse de la restitution laissent sans voix.

Pour conclure, alors que les casques Hi-Fi voient leur nombre (et leurs tarifs) s'envoler, il est réconfortant de voir des constructeurs offrir des produits de grande qualité, si ce n'est d'exception, sans succomber à l'inflation ambiante. Le casque KS-H3 et l'amplificateur M-10 font honneur à Kingsound par leurs performances sonores de grande classe, leur très belle fabrication, et leur tarif qui les met à la portée de nombreux amateurs. Bravo et Qobuzissime !

Spécifications KS-H3
Spécifications amplificateur M-10
Site Kingsound
Site Audiophonics (Distributeur)
Contact

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters