Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Abbey Lincoln, il était une femme

La puissante ambassadrice du jazz contestataire s’éteignait il y a 7 ans...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 14 août 2017
Réagir
Qobuz

Celle qui partit il y a sept ans, le 14 août 2010, fut Anna Marie. Puis Gaby Lee. Gaby Wooldridge également. C’est pourtant sous le nom d’Anna Marie Wooldridge qu’elle naquit le 6 août 1930 à Chicago. En 1956, ce nom d’Abbey Lincoln sera le bon. C’est celui qui figure d’ailleurs sur son premier disque avec Benny Carter… Chanteuse de jazz à la voix si particulière, elle était aussi militante active des droits civiques, une grande dame de la contestation, digne héritière de Billie Holiday...

Trois facettes de sa personnalité pour cette vidéo du jour. D’abord en 1956, avec Spread The Word qu’elle chante dans le film La Blonde et moi, une pépite culte de rockers en herbe. Puis avec son « ex », Max Roach, dans l’historique Freedom Now Suite de 1960. Enfin, plus récemment, Abbey Lincoln chante People In Me, un thème qu’elle écrivit en 1973 au retour d’un voyage en Afrique qui la marquera à vie.







Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters