Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !
Podcasts

 Ophélie Gaillard, une vidéo podcast

Bach, la voix et son violoncelle. Ophélie Gaillard réunit ses passions personnelles sur son album Bach Arias. Un projet que l’éclectique violoncelliste raconte le temps d’un podcast.

Par Marc Zisman | Podcasts | 30 novembre 2012
Réagir
Qobuz
Écouter ce podcast:
Télécharger ce podcast:   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par:   RSS  |  iTunes

Sa passion pour Bach n’est pas nouvelle. Celle qu’elle a pour la voix, non plus. Avec son projet Bach Arias qui parait chez Aparté, Ophélie Gaillard vit encore un peu plus cet amour pour le chant en explorant les airs et chorals des cantates de Bach qui font dialoguer les chanteurs avec le violoncelle. Une aventure qu’elle entreprend avec l’Ensemble Pulcinella, Sandrine Piau, Christophe Dumaux et Emiliano Gonzalez Toro, et qui lui permet par ailleurs d’empoigner le violoncelle piccolo, à cinq cordes, dont Bach mentionnait expressément l'usage dans neuf de ses cantates connues… Du baroque, du contemporain, de la musique romantique ou un travail avec des chorégraphes comme Sidi Larbi Cherkaoui, Ophélie Gaillard ne s’interdit pas grand chose. Comment cette « baroqueuse de la première heure » fait-elle le tri dans ses multiples envies ? Quel regard porte-t-elle sur son parcours ? Et comment est né ce projet Bach Arias qu’elle donnera sur scène, à Paris, le 4 décembre, à l’Eglise St Etienne du Mont lors du Festival Paris Baroque ? Le temps d’un podcast, l’éclectique et brillante violoncelliste répond à toutes ces questions.

Écoutez la playlist du podcast audio d’Ophélie Gaillard

Le site du Festival Paris Baroque

Propos recueillis par Marc Zisman

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters

Qobuz, le beau son, partout.
)