Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

 Villette Sonique

Par Ivan HOTT | Concerts et tournées | 19 mai 2011
Réagir
Qobuz
Informations pratiques

Dates: du 27 mai 2011 au 1 juin 2011

Région: Île-de-France

Département: Paris (75)

Ville: Paris

Renseignements : Tél : 01 40 03 75 75 www.villettesonique.com


Vendredi 27 mai à 19h30
Salle Charlie Parker

EMERALDS

Issu de l’underground américain dans sa frange bruitiste avec une quarantaine de sorties ces dernières années (CDR et cassettes...)

DISCODEINE & Thomas bloch

En quelques années Discodeine a redéfini dans l’ombre le bon goût en musique électronique. Pilooski (avec la série des « Dirty Edits ») et Pentile (au sein d’Octet) ont rayonné chacun de leur côté avant de s’associer en 2007.

ANIMAL COLLECTIVE

En quelques années prolifiques, Animal Collective s’est hissé au rang de groupe actuel le plus influent et le plus novateur de la musique indie. Collectif musical né à Baltimore puis déplacé à New York, les Américains, sur les traces de leurs héros Sun City Girls ont touché à tous les styles.


Samedi 28 mai à 19h30
Sale Charlie Parker

HALF JAPANESE

Art Brut sonique, voilà un bon résumé de l’approche improbable de Half Japanese. Formé en 1974 dans une bourgade perdue du Michigan par deux frères un peu « cintrés », le groupe entame une carrière en dents de scie mais qui apparaît pourtant indispensable dans la galerie des freaks US.

GLENN BRANCA ENSEMBLE

Glenn Branca est une des figures majeures de la musique expérimentale de ces trente dernières années. Sa carrière commence à la fin des années 1970 à New York où il fonde Theoretical Girls. Si le groupe est rapidement dissout, Branca va devenir une véritable icône de la musique noisy à NY avec une musique empreinte de l’esthétique "no wave" qui conjugue agressivité free, rythmiques abrasives et étrangeté "arty".

THURSTON MOORE

Thurston Moore représente depuis plus de 30 ans l’archétype de la coolitude new-yorkaise. Partie prenante à ses débuts de la scène no wave (il est enrôlé dans l’Ensemble de Glenn Branca), Thurston Moore après quelques expériences punk/hardcore, fonde Sonic Youth qui deviendra l’un des groupes de rock les plus importants et créatifs de notre époque.


Dimanche 29 mai à 14h30
Prairie du cercle sud

GROUP DOUEH

Découvert au hasard d’une radio marocaine par les membres du label Sublime Frequencies (réputé pour son travail de défricheur des musiques du monde), Group Doueh vient de Dakhla, une ville du Sahara Occidental

HIFIKLUB & ARNAUD MAGUET
Jardin des îles à 15h30

Le trio français est un club très fermé mais évoque d’avantage le Mudd Club que le studio 54. Car c’est clairement sur l’underground new-yorkais à son âge d’or (fin 70’s début 80’s) que Hifiklub a jeté son dévolu.

ACTION BEAT
Jardin de la treille à 16h30

Un nom de groupe à lire au premier degré ! Action Beat est un groupe à géométrie variable qui compte un nombre indéfini de batteurs et de guitaristes et se produit généralement à même le sol avec son propre système d’amplification (comprendre un bardas d’amplis trafiqués, défoncés et usés jusqu’à la moelle).

ANTILLES
Jardin des îles à 17h30 Antilles pourrait évoquer un coucher de soleil paisible sur une mer d’huile. Pourtant le trio parisien serait plutôt la bande son idéale d’une cérémonie païenne sur une île en feu peuplée de maladies tropicales. Formé par deux membres de Sister Iodine (Lionel Fernandez et Erik Minkkinen) et un transfuge de Berg Sans Nipple (Lori Sean Berg, ici à la batterie), ce projet bruyant et apocalyptique conjugue volutes noise et rythmiques en transe.

CARIBOU
Prairie du cercle sud à 18h

Dan Snaith, fondateur et tête pensante de Caribou est probablement un mutant. Parti d’une base electronica, passé par la pop vintage et psyché, il chamboule tous ses présupposés avec Swim, ode à la musique dansante, cependant plus mathématique que robotique.

THE FEELING OF LOVE
Jardin des îles à 19h

Si l’amour ressemble à ça, il est sale, primal et régressif. The Feeling of Love vient de Metz mais sonne pourtant comme la résurgence du son toxique des métropoles américaines. Convoquant l’héritage acide du Velvet Underground, la noirceur robotique de Suicide et les volutes junkies de Spacemen 3, le trio se hisse facilement au dessus de la concurrence.

Jardin des îles

HYPE WILLIAMS à 14h30

Comment devenir l’objet hype de 2011 ? Prendre un mystérieux patronyme (celui d’un clippeur star du hip hop mainstream américain), égrener des sorties ultra limitées et surtout cultiver le mystère. Dans cette logique, Hype Williams, forcément, interpelle. Situé entre Londres et Berlin, le duo développe une electronica sous tranxène, pitchée au ralenti et rehaussée de samples vocaux étranges et difficilement identifiables. Là où la witch house joue avec le feu de l’esthétique goth, Hype Williams trafique un hip hop lo-fi sous influences. Léthargique et gazeuse, la musique du duo évoque un Boards of Canada endormi sur le bouton pause de sa MPC et délirant dans son sommeil. www.myspace.com/hypheewilliams

KODE9 & THE SPACEAPE à 16h15

Kode9 alias Steve Goodman est une figure majeure de la scène musicale anglaise. Passionné à l’origine par la jungle et par le dub, il est un grand défricheur des tréfonds de la musique club londonienne. Personnage aux multiples facettes, titulaire d’un doctorat de philosophie, il est le fondateur du label "Hyperdub" à qui l’on doit Burial mais aussi Joker ou Darkstar plus récemment.

IKONIKA B2B OPTIMUM à 17h15

Nouvelle venue propulsée sur le devant de la scène par le label Hyperdub, Ikonika est l’une des fières représentantes d’une deuxième génération de dubsteppers moins attachés aux atmosphères sombres que leurs prédécesseurs.

JAMES PANTS à 19h

Venu de la scène hip hop, James Pants a imposé en quelques sorties classieuses un style unique. Inspiré autant par la soul, la pop 80’s que le post punk disco ou la new wave, ses morceaux sont des petits bijoux spatiaux et sexy.

Prairie du cercle sud

SUUNS à 16h

Au moment où Arcade Fire rejoint définitivement les hautes sphères mainstream, que reste-t-il de nos amours montréalais ? Très certainement Suuns, qui pourrait bien être la grosse sensation de cette année. Mariant électronique roide et rock glacé, Suuns est souvent comparé à Clinic.

BLONDES à 17h30

En 2010, Villette Sonique avait invité Manuel Göttsching, le pape du kraut rock et précurseur techno indéniable. En 2011, le festival convie deux de ses fils spirituels qui se produisent sous l’étrange patronyme de Blondes. Originaire de Brooklyn, le duo ne sonne pourtant pas comme ses voisins de palier indie rock.

OXBOW à 19h

Une odeur de soufre, de luxure et de scandale, voilà ce qui colle à la peau d’Oxbow. Formation fondée sur la Côte Ouest d’abord, le groupe s’est peu à peu nourri au sein hardcore voire métal pour finalement parvenir à une relecture inédite du blues.


Lundi 30 mai à 20h
Géode

FOREST SWORDS

Originaire de Liverpool, ce jeune musicien/producteur ne montre jamais son visage et attise la curiosité avec quelques sorties confidentielles et des vidéos intrigantes postées au compte-goutte. Avec un son qu'on ne sent jamais loin du dub originel, Forest Swords met au point des collages voyageurs faits de guitares noyées dans l'écho évocateur du psychédélisme 60’s, de percussions et vocalises world difficilement identifiables et d'un sens rythmique tirant vers le hip hop anglais.

DUCKTAILS

L’Amérique suburbaine s’ennuie et continue de générer des projets musicaux qui cherchent l’évasion et le voyage. Ducktails est le projet solo de Matt Mondanile, échappé de Real Estate. Depuis son New Jersey natal, il égrène ses comptines tropicales et surf qui reposent sur un lit de drones.

JULIAN LYNCH

Julian Lynch est un jeune étudiant en ethnomusicologie, sorti de nulle part ou presque et devenu en quelques disques un des espoirs de la scène folk psychédélique US. Pourtant sa musique n’est pas savante mais plutôt naïve voire enfantine.Parti d’une démarche proche du collage musical et de la dream pop, Lynch a peu à peu incorporé des instruments plus classiques (clarinettes, guitares acoustiques, maracas) enrichissant avec bonheur son spectre musical.


Mardi 31 mai à 19h
sale charlie parker

I APOLOGIZE (Jean-luc verna)

Artiste plasticien, Jean-Luc Verna aime reprendre les choses connues, les images célèbres de l’histoire de l’art, les poses de statues, « les airs du répertoire ». Ses idoles : Siouxsie and the Banshees (la reine), T-Rex, la new wave, le rock, la pop et même le disco. « Je suis né dans les années 60, j’ai donc 25 ans, c’est le moment rêvé pour chausser des talons aiguilles et pousser une petite gueulante, une petite « croonante ».

CHEVEU

En quelques années, Cheveu s’est affirmé comme la figure de proue d’un underground français foisonnant et décomplexé. Le trio parti sur des bases plutôt post-punk compose des hymnes casio destroy marqués au fer rouge.

OOIOO

Dans la galaxie frappée de l’underground japonais, il occupe définitivement une place particulière. Yoshimi P-We, batteuse des Boredoms, collègue de Kim Gordon chez Free Kitten a rassemblé autour d’elle trois musiciennes aussi talentueuses techniquement que barrées musicalement.


Mercredi 1er juin à 20h
Cité de la musique

COMUS

Formé en 1967, Comus est une légende du folk expérimental britannique. Ses membres se rencontrent à l’école et commencent par faire des reprises du Velvet Underground tout en découvrant l’acide. David Bowie les repère et les fait participer à son Arts Lab (atelier de création artistique). La musique de Comus ne se refuse rien et devient rapidement culte. Avec une approche folk souvent progressive, Comus met en place des climats hantés et horrifiques qui mélangent guitares acoustiques aux accordages très bas (qui préfigurent le son métal), arrangements de violon et vocalises outrées et souvent malsaines. Pas loin d’un cousin britannique dégénéré de Captain Beefheart. Le groupe, influence revendiquée de Current 93, ouvrira logiquement le bal du diable à la Cité de la musique.

CURRENT 93

Formé en pleine période new wave, au début des années 80, Current 93 affirme dès le début son caractère outsider et étrange. Réuni autour de David Tibet (qui doit ce pseudonyme à Genesis P-Orriddge), Current 93 sort plus d’une vingtaine d’albums et s’entoure de collaborateurs aussi radicaux que talentueux (des membres de Coil, Nurse with Wound ou Death in June mais aussi Nick Cave, Will Oldham ou Björk)


Mercredi 1 juin à 23h
Cabaret Sauvage

REBOLLEDO

Ami et collaborateur proche d’Aguayo au sein du label Cómeme, Rebolledo représente parfaitement l’éclectisme de ce gang, décomplexant la musique électronique.

MATIAS AGUAYO

se moque des conventions et le prouve avec brio. Hors du carcan de la musique électro calculée et taillée pour les clubs supermarchés, ce chilien exilé en Allemagne et passionné par les rythmes (africains, latins ou synthétiques) fait souffler un vent d’air frais sur la production mondiale en se moquant des ornières minimal techno.

PILOOSKI

moitié du duo Discodeine, est une figure à part de la musique de danse. Il a su lui redonner ses lettres de noblesse et une touche expérimentale plus que bienvenue. Musicien et producteur aux goûts sûrs, Pilooski est connu pour ses edits, réinterprétations souvent psychédéliques de pépites oldies obscures.

APPLEBLIM

Laurie « Appleblim » Osborne est une figure majeure et activiste de la scène club anglaise. Fondateur avec Shackleton du défunt label Skull Disco, il a contribué avec son comparse à forger un son rapprochant l’énergie dubstep anglaise de l’esthétique techno minimale berlinoise (leur premier fan s’appelle Ricardo Villalobos).


Vendredi 27 mai à 23h30
Grande hale de la Vilete, nef nord

BETH DITTO

La chanteuse charismatique du groupe Gossip présente pour la première fois en France son projet solo en concert. Ses morceaux électro disco produits par le duo londonien Simian Mobile Disco promettent de faire chavirer le dancefloor.

TENSNAKE

Tensnake connu et reconnu pour ses remixes nu-disco (Hercules & Love Affair, Scissor Sisters, Azari & III, Goldfrapp…) est aussi un jeune producteur allemand plein de promesses.

L-VIS 1990

Ce jeune londonien sait faire siffler les oreilles avec un son dancefloor basslines, hip hop « technoïfié », dirty house très hot. Inclassable mais toujours novateur, L-Vis est aussi un DJ hors pair à ne pas rater.

THE MAGICIAN

Ex-membre du duo belge Aeroplane, Stephen Fasano réapparaît sous le nom de The Magician. Ses remixes pour Lykke Li et The Aikiu lui ont permis de faire un retour en force. Son DJ set électro-disco promet de lancer le dancefloor.

DJ NIGHTSCHOOL

Derrière ce nom se cache Nathan Howdeshell, guitariste et membre fondateur du groupe Gossip. Il propose un DJ set électro cold wave barré inédit avec une sélection iconoclaste pour bien commencer la soirée.


Samedi 28 mai à 23h
Grande Hale de la Vilete, nef nord

CONNAN MOCKASIN

En ouverture le très Andy Warhol look-a-like made in NZ pour un live show parade avec sa bande d’excentriques kiwis.

CARTE BLANCHE

Dj Mehdi + Riton pour leur 2e date live après Primavera. Show extravagant où s’entremêlent écrans vidéo et danseuses déraisonnables.

SEBASTIAN

Le show du magnétique et insaisissable Sebastian, pour fêter la sortie de son très attendu 1er album.

BUSY P

Et Pedro, the very one...

CARIBOU DJ SET

Le canadien en mode DJ entre mythe urbain et expérimentations électropop soniques, puissantes et gourmandes.

 Lire aussi

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters

Qobuz, le beau son, partout.