Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

 Marshall Grant est mort

Bassiste mythique de Johnny Cash de 1954 à 1980, Marshall Grant est décédé à l’âge de 83 ans.

Par Marc Zisman | Chers disparus | 9 août 2011
Réagir
Qobuz

Marshall Grant est décédé le 7 août à Jonesboro en Arkansas à l’âge de 83 ans. Johnny Cash au micro, Luther Perkins à la guitare et Marshall Grant à la contrebasse ! C’est ainsi que l’Homme en Noir entamera le sentier de la gloire, au milieu des années 1950, épaulé par son tandem The Tennessee Two pour lequel Grant tripotait énergiquement les quatre cordes de sa contrebasse. Un élément clef de cette pulsation boom-chicka-boom, pierre angulaire rythmique de la formation rockabilly.

Grant jouera de la basse acoustique et électrique avec Cash de 1954 à 1980, jouant même les road manager pour le groupe. Une basse présente sur les plus grands chefs d’œuvre de l’Homme en Noir, tels que Folsom Prison Blues, I Walk The Line, Ring Of Fire et bien d’autres. En 1960, avec l’arrivée du batteur W. S. Holland, les Tennessee Two deviennent les Tennessee Three.

Né le 5 mai 1928 à Bryson City, Marshall Grant s’installe à Memphis en 1947 où il travaille comme mécanicien automobile et musicien à temps partiel, jouant avec deux collègues dont Luther Perkins. Il rencontre Johnny Cash par l'intermédiaire du frère de ce dernier, Roy, mécanicien lui aussi. Les trois hommes jouent ensemble de la guitare, exclusivement avant qu’une décision collective ne pousse Grant à acheter une contrebasse.

Influencé par Elvis Presley, le trio passe une audition pour Sun, le label de Sam Phillips, où il joue essentiellement des chansons gospel. Peu convaincu par le potentiel commercial du répertoire, le célèbre producteur visionnaire de Memphis semble peu intéressé par ce jeune groupe.

Alors qu’il travaille à la chanson de Cash Hey Porter, les trois hommes trouvent enfin leur signature musicale, si personnelle. Un son et un style qui cette fois emballe le patron de Sun lors d’une nouvelle audition. Le contrat est à la clef et Johnny Cash & The Tennessee Two entrent dans la légende de l’écurie Sun aux côtés des non moins légendaires Elvis Presley, Carl Perkins, Roy Orbison et Jerry Lee Lewis.

Durant un quart de siècle, Marshall Grant enregistrera et tournera avec Johnny Cash. Ne buvant ni ne fumant, il tente de freiner son leader dans sa consommation de drogue et d’alcool ; souvent sans succès… De longues années d’autodestruction qu’il racontera en détails, en 2006, dans ses mémoires I Was There When It Happened : My Life With Johnny Cash, titre faisant référence à un gospel que le groupe chanta à Sam Phillips lors de sa première audition.

La relation entre Grant et Cash prendra l’eau en 1980. Après de nombreuses disputes, l’Homme en Noir congédie son bassiste qui l’attaquera alors devant les tribunaux…

« Marshall était solide comme un roc », a déclaré Roseanne Cash au Nashville Tennessean en apprenant la mort du vieux complice de son père. « Je n’imagine même pas comment ces tournées auraient pu se dérouler s’il n’avait pas été présent… Il avait compris la complexité de la personnalité de mon père, que c’était un grand musicien avec de sérieux démons ». Après ce « divorce », Marshall Grant managera les Statler Brothers, avec lesquels il avait enregistré, en 1965, le tube Flowers On The Wall. Quelques années plus tard, il se réconciliera avec Cash, montant même sur scène à ses côtés en 1999.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters

Qobuz, le beau son, partout.