Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

 Etta James est morte

De la trempe d’une Aretha Franklin, la charismatique chanteuse de rhythm’n’blues Etta James s’est éteinte à l’âge de 73 ans.

PAR Max Dembo | Chers disparus | 23 janvier 2012
Réagir
Qobuz

Etta James est décédée le 20 janvier à Los Angeles. En décembre dernier, son entourage annonçait qu’elle était atteinte d'une leucémie en phase terminale. Considérée comme l’une des plus grandes chanteuses de rhythm’n’blues, la Californienne était âgée de 73 ans.

Avec At Last, All I Could Do Was Cry ou bien encore I'd Rather Go Blind, Etta James chantait l'amour, le désir, la chute et la résurrection, à l'image de sa voix, tour à tour soyeuse ou rocailleuse, et de sa vie sentimentale, passablement compliquée, entrecoupée de passages en centres de désintoxication… « Sa voix était un instrument d'une puissance irrésistible. Ses paroles explosaient de violence, de sexe et par dessus tout de musique », se souvient David Ritz, qui l'avait aidée à écrire son autobiographie Rage To Survive en 1995. Sans elle, point de Diana Ross, Beyoncé, Amy Winehouse et autre Adele…

Née Jamesetta Hawkins le 25 janvier 1938 à Los Angeles, la défunte était la fille d'une mère tombée enceinte à seulement 14 ans ! L'identité du père restera toujours un mystère, Etta James se revendiquant malgré tout fille de Minnesota Fats, une légende du billard...

A 14 ans, Jamesetta rencontre l'impresario Johnny Otis, qui lui donne son nom d'artiste et la lance en tournée avec les Peaches. En 1955, le groupe atteint le sommet des charts blues avec The Wallflower (Dance With Me, Henry). Mais c’est cinq ans plus tard que tout explose pour Etta James qui enregistre At Last, son morceau d'anthologie. Un classique qui sera même chanté des années plus tard, par Beyoncé Knowles, en 2009 au début du premier bal d'investiture du président Barack Obama… Une Beyoncé qui avait d’ailleurs joué le rôle d'Etta James dans le film Cadillac en 2008, avait.

Mais Etta James n'avait guère goûté que Beyoncé chante son tube devant le nouveau président. Invitée un mois plus tard à la télévision, elle avait brocardé un président « aux grandes oreilles » qui avait osé « faire chanter cette femme, lui faire chanter MA chanson ». Beyoncé, « je vais lui botter le cul », avait lancé Etta James, ajoutant pour ceux qui n'auraient pas compris : « Je ne peux pas supporter Beyoncé ! ».

En cette année 1960, Etta James est enrôlée dans la Rolls des écuries blues, Chess Records. Sur ce label anthologique, elle signera ses plus beaux enregistrements, offrant la vaste palette complète de son chant, tantôt furieux et félin, tantôt sensuel et langoureux mais aussi décalé et habité de mélancolie. Ces années 60 seront également synonymes d’excès pour Etta James, avec une forte dépendance à l’héroïne…

En 1969, la mort de Leonard Chess laisse la chanteuse sans contrat. Elle réapparaît trois ans plus tard avec I’ve Found Love. Après l’échec de Deep In The Night en 1978, elle enregistre deux ans plus tard Changes, produit par la maître de New Orleans Allen Toussaint, puis disparaît des studios… En 1989, Etta James tente un comeback avec l’album Seven Year Itch, suivi de Stickin'To My Gun l'année suivante.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters

Qobuz, le beau son, partout.