Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

Casque Monster Elements Over-Ear : à écouter avec un cordon Jack, un câble USB ou en liaison Bluetooth aptX !

La dématérialisation de la musique donne des idées aux constructeurs, ainsi Monster, avec son casque Elements Over-Ear, propose un modèle à la connectique exhaustive (ou presque) qui se connecte aussi bien de manière classique sur une prise Jack, ou encore en USB, et aussi en Bluetooth aptX !

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 17 avril 2017
Réagir
Qobuz

Le fabricant américain Monster a longtemps été connu pour ses réalisations dans le domaine des câbles audio et de la connectique de qualité dont il a été "l'élément déclencheur" à la fin des années 70. Monster a également développé, fabriqué et distribué en 2008 les casques Beats et c'est en 2012 que cesse leur collaboration.

A partir de 2013 Monster lance sa propre gamme de casques et dès 2015 élargit ses réalisations et présente la plus petite enceinte sans fil et de nombreux casques numériques, chaque modèle étant destiné à un usage spécifique. La marque domine aussi le marché de la batterie de secours pour mobile avec les PowerCard, une ligne de petites mais puissantes batteries.

A ce jour le catalogue de Monster comprend de nombreux casques (avec et sans fil), des écouteurs, des enceintes Bluetooth, multiroom, des accessoires pour les mobiles, des barrettes de prises secteur aux normes de différents pays, des systèmes de protection conte les surtensions, et bien sûr, toujours des câbles et accessoires, pour l'audio, la vidéo, l'informatique et les appareils mobiles.


Parmi la large gamme de casques de Monster, nous avons essayé le modèle Elements Over-Ear, qui comme son nom l'indique, est de type circum-aural, c'est-à-dire que ses coussinets englobent les oreilles et isolent des bruits extérieurs.

Ce casque dispose aussi, comme nous l'avons déjà précisé par deux fois, de trois possibilités pour être utilisé, la sélection étant automatique en fonction du mode de liaison qui va être choisi.

D'une, on peut le raccorder de manière on ne peut plus classique par un cordon muni de deux prises Jack stéréo, l'une, se branchant côté casque, étant obligatoirement d'un diamètre de 3,5 mm, l'autre correspondant au diamètre de la prise située sur l'amplificateur pour casque.

De deux, on se sert du cordon USB fourni, de type OTG, c'est-à-dire qu'il dispose de deux prises micro USB et peut de ce fait être directement branché sur un smartphone ou une tablette sous Android, un adaptateur fourni permettant une utilisation sur une prise USB A d'ordinateur, le casque étant automatiquement installé sur PC comme sous Android. Le cordon USB va également servir à recharger la batterie pour une utilisation en mode sans fil Bluetooth, la LED s'allumant alors en rouge pendant la recharge.


Dans ce cas, il faut jumeler le casque avec l'appareil émetteur (téléphone, tablette ou encore ordinateur) en appuyant sur le bouton situé sur l'oreillette droite, la LED s'allumant en bleu, et si l'émetteur est aptX et si des fichiers en qualité CD y sont stockés, on pourra les diffuser pour obtenir lors de la réception une qualité de restitution censée être fort proche de celle d'un CD.


En utilisation Bluetooth, la zone située dans la partie supérieure de l'oreillette droite se transforme en zone de commande et va permettre différentes actions (lecture/pause, réglage du volume, saut de plage) qui sont détaillées sur le visuel ci-dessous.


Du point de vue conception, le casque Monster Elements Over-Ear se présente sous un aspect quelque peu clinquant, en finition noire et chrome ou en finition or et chrome, mais l'ensemble donne une impression de qualité et la prise en main le confirme par le contact avec les matériaux.


L'arceau est d'un bon confort et sa latitude de réglage en hauteur est importante mais le réglage minimum ne semble pas avoir été choisi pour des têtes relativement petites, ce qu'il faut savoir. Les oreillettes bénéficient d'une certaine liberté de mouvement au niveau de leur jonction avec l'étrier en acier inoxydable les reliant à l'arceau et peuvent se replier à ce niveau afin de faciliter le transport du casque en limitant son encombrement.


Les coussinets, qui englobent bien les oreilles, sont épais et confortables et le port prolongé du casque Elements Over-Ear se révèle peu fatigant d'autant que celui ci-ci affiche un poids très raisonnable.

Ecoute

Même s'il n'est pas Hi-Res (constaté lors de nos essais, reste en mode DS sur Foobar200), il est plutôt bon ce casque avec DAC et amplificateur intégré. En utilisation sur notre PC avec le nouveau Desktop Qobuz et à l'écoute de la Fantasia on British Sea Songs de Henry Wood, celle-ci a été restituée de manière fort satisfaisante, avec un peu de coquetterie dans l'aigu, comme on dit, mais par ailleurs, les couleurs ainsi que les diverses ambiances et dynamiques de cette œuvre sont bien respectées.


Bonne impression également à l'écoute du poème symphonique Le Chant du Héros de Dvořák de l'album enregistré par le NDR Elbphilharmonie Orchestra dirigé par Krzysztof Urbański, bien que, là encore, un peu brillant dans l'aigu, mais cela reste tout à fait convenable et pas rédhibitoire.

Cependant, le caractère de ce casque ne nous a pas semblé bien convenir à Phil Collins (In The Air Tonight) ou encore à Renaud (J'ai embrassé un Flic) avec, dans les deux cas des voix assez criardes, à moins que ce casque ait été mis au point en écoutant des fichiers MP3. C'est donc ce que nous avons fait en choisissant la qualité MP3 dans le Desktop Qobuz, pour nous apercevoir qu'effectivement les voix de Phil Collins et de Renaud retrouvaient une tessiture un peu plus posée.

Notons qu'en liaison Bluetooth, la restitution sonore est assez proche de celle procurée lorsque le casque Elements Over-Ear est raccordé en liaison USB.

Passons maintenant à des écoutes en mode cordon Jack, et ceci avec un excellent DAC avec amplificateur pour casque, le S.M.S.L Idol. Et là, le casque Elements Over-Ear révèle la qualité de sa partie électroacoustique qui est vraiment très bonne, équilibrée avec une large bande passante, des graves qui descendent bas et des registres médium et aigus doux doux et sans le moindre excès. On est bien loin des restitutions précédentes de Phil Collins et de Renaud. Et il en va de même avec le Chant du Héros bénéficiant d'une restitution de toute beauté, n'ayons pas peur de le dire.

Pour conclure, intéressant par ses modes de fonctionnement, le casque Monster Elements Over-Ear est un très bon casque si on l'utilise classiquement avec un cordon Jack, les résultats sonores, tout en restant corrects, n'étant pas de la même trempe lorsqu'on l'utilise en liaison USB ou Bluetooth.

Manuel d'utilisation (en français)
Site Monster Europe
Contact

Prix : environ 350 €
Poids : 360 g

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters