Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

La musique en qualité High Res expliquée en questions / réponses.

Le catalogue High Res 24 Bits chez Qobuz a depassé les 3000 albums, et fait l’objet d’une opération particulièrement attractive, au cours de laquelle plus de 2200 albums High Res 24 Bits sont vendus au prix du MP3 ! L’occasion de faire le point sur la question. NB : cet article n'est plus à jour car Qobuz compte actuellement plus de 65.000 albums disponibles en Hi-Res 24-Bit !

Par Patrick-Pierre Garcia | Yes Masters ! | 22 août 2013
Réagir
Qobuz

Complétez la lecture de cet article par notre page dédiée à la haute qualité sonore : découvrir et comprendre la haute qualité sonore.

Comme vous le savez, ou le découvrez, Qobuz propose dans son catalogue des centaines d’albums disponibles à la fois en qualité CD (sans compression à la hache) et en qualité High Res (en ultra qualité 24-bit). Histoire de jouer dans la cour du prosélytisme éhonté, nous avons jeté ces mots afin de vous faire toucher des rétines les bienfaits d’une qualité audio inédite.

A noter en guise de préambule fort utile, que l’achat d’une chanson unitaire ou d’un album en qualité High Res donne également accès à son téléchargement en version « qualité CD », voire en MP3, même en petit débit destructeur de 128 Kbps si vous le souhaitez (qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour vous quand même !).



Qu’est-ce donc que la musique en « High Res » ?
Il s’agit de fichiers audio d’une qualité rigoureusement identique à celle du studio d’enregistrement où l’œuvre a été captée, mixée et masterisée. Une sorte de prise directe avec les consoles de mixage en quelque sorte.

Mais ce n’est pas déjà le cas de la musique en qualité CD ?
Malheureusement non, la « qualité CD » (et les CD Audio) rime avec un nombre d’informations musicales numériques inférieure à la source de départ de la plupart des enregistrements effectués en studio. La « définition » sonore de la musique en qualité CD est de 16-bit/44.1 kHz, tandis que les High Res grimpent à 24-bit, de 44,1 kHz à 192 kHz selon les enregistrements.

Je n’y connais rien, ce ne sont que des chiffres, et ça signifie quoi au juste ?
Si on compare avec la vidéo, la « qualité CD » correspondrait à la qualité d’image d’un DVD, et les Studios Masters seraient celle des Blu-ray en Haute Définition, voire celle de l’Ultra Haute Définition / 4K pour certains masters en 24-bit qui vont loin, de l’acabit de l’excellent Thriller de Michael Jackson.

La qualité CD offre déjà une merveilleuse définition audio, remarquable avec certains enregistrements. De son côté, et si le travail est correctement réalisé en studio, La musique en qualité High Res accroit la sensation de présence des voix, des instruments…et surtout la dynamique (le son est comme libéré sur de nombreux enregistrements).

OK, mais ces fichiers High Res, ils pèsent combien numériquement ? Ne vais-je pas rencontrer un problème de place ?
Ne nous voilons pas la face telle l’autruche apeurée par le grondement du tonnerre, il faudra prévoir un stockage conséquent avec les High Res car la plupart de ces albums pèsent en moyenne de 1,5 à 2 Go (c'est-à-dire 2 à 3 fois le poids numérique d’un CD Audio). Thriller de Michael Jackson rime avec 2,5 Go d’informations musicales. C’est gigantesque techniquement. Imaginez le nombre de détails sonores qui y fourmillent…Du jamais entendu auparavant ! Le son tel qu’il sort du Studio d’enregistrement de l’époque.

Comment puis-je gérer ces gros fichiers une fois téléchargés ?
L’interface la plus populaire dans le monde est iTunes, et sachez qu’elle peut justement gérer les fichiers High Res en 24-bit /192 kHz (max). Attention cependant à la compatibilité, car iTunes ne comprend pas le format FLAC, donc, téléchargez votre musique en WAV (ou ALAC) 24-bit par exemple, aisément digéré par le logiciel de la pomme croquée. Votre ordinateur devient alors le réceptacle de la musique téléchargée, et son union avec un disque dur externe est largement conseillée. Vous pouvez évidemment utiliser d’autres logiciels de lecture qu’iTunes : http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/HI-FI-PRATIQUE/Les-modes-de-lecture-logicielle64287

Comment puis-je écouter ma musique en High Res avec la meilleure qualité possible ?
Au risque de vous faire un peu trembler du genou droit, la qualité finale d’une écoute dépend d’une chaîne complète d’intervenants. Le fichier 24-bit stocke des infos audio numériques qu’il va falloir tôt ou tard convertir en analogique. Les solutions sont légion, et sont également extrêmement variables côté tarifs (voir nos tests dans Qobuz Hi-Fi + fil de news) :
1) Pas cher mon fils : on relie sa chaîne Hi-Fi à l’ordinateur via des prises Cinch (rouge/blanc), et la qualité audio dépendra surtout de celle de carte son de l’ordinateur en question (oups, on en frémit des rotules par avance). Il faut s’assurer que le logiciel de lecture (iTunes ou autre) soit bien compatible 24-bit/192 kHz, qu’il soit réglé sur 24-bit/192 kHz (ou 24-bit/96 kHz si pas mieux), et surtout que la carte son de l’ordinateur encaisse le choc sans tout rebasculer en qualité CD traditionnelle…
2) DAC (Ô DAC) compatible 24-bit/192 kHz : c’est le fruit de saison, la vogue ultime, la solution miracle. Les petits boitiers DAC de bonne famille sont conçus pour se connecter à un ordinateur via sa prise USB afin de jouer le rôle de convertisseur les signaux numériques des fichiers musicaux en signaux analogiques. Ils pourront alors nourrir un casque audio ou/et une chaîne Hi-Fi par exemple. Bien meilleurs que 99 % des cartes son des ordinateurs vendus dans le commerce, ils connaissent un boum sans précédent dans leurs ventes.
Etant donné que l’on a affaire à des fichiers High Res, donc en très haute définition, vous devez acquérir un DAC de « classe 2 », c'est-à-dire USB asynchrone, et ce, pour éviter la distorsion. Comptez 200 à 300 Euros en début de gamme (coup de cœur pour le Meridian Explorer, voir notre fil de tests et de news Qobuz Hi-Fi).

Si vous avez la chance posséder un joyeux bas de laine bien dodu planqué sous le matelas, il ne tient qu’à vous de plonger dans les délices des DAC réseau (transmission de la musique via Airplay, protocole DLNA, etc), ainsi que dans les DAC qui sont en fait des lecteurs audio de réseau, couteux et performants.
Si beaucoup se révèlent être des as de la conversion audio des fichiers High Res pour une écoute au casque ou en filaire sur une chaîne Hi-Fi, la limitation technique des liaisons et protocoles de type Airplay et Bluetooth ne permet pas la lecture en réseau de musique en 24-bit/192 kHz. Cependant, certains serveurs onéreux l’autorisent avec le protocole de mise en réseau DLNA.
3) Les baladeurs audio compatibles High Res 24-bit/192 kHz : Mad about les nomades ! Ils débarquent, et sont en passe de rafler la mise. Désormais, pour un coût de 200 Euros, on peut acquérir un baladeur compatible avec les fichiers High Res 24-bit/192 kHz (modèles Fiio X3 par exemple). Ils s’agit là d’une solution royale dans le sens ou, non seulement ils vous permettent de profiter de la qualité audio High Res en version nomade, et secundo, certains font également office de DAC (cas du FiiO X3). Ils peuvent donc être utilisés en mode convertisseur numérique / analogique, ou diffuseur de musique en numérique à destination d’un gros DAC externe, d’un serveur, d’un ampli audio-vidéo numérique, etc. Qobuz y croit dur comme fer, et va pousser à la roue. La démocratisation de nos bien-aimés High Res passe pas eux, ainsi que par les DAC à prix sympas et… les Smartphones !

4) Les Smartphones : réellement audio HD ? On vous aura prévenus. Le nouveau cheval de bataille des fabricants de Smartphones sera l’audio ! HTC a ouvert le tir avec son modèle One, compatible avec les fichiers en 24-bit/96 kHz (max), LG lui a répondu avec le G2, à priori compatible avec les fichiers audio en 24-bit/192 kHz. Nous testerons sur Qobuz la qualité audio de ces modèles en sortie casque, car nous craignons un chouïa le composant à 0,25 Euro en guise de convertisseur. Ceci écrit, on peut toujours récupérer le flux audio numérique de ces Smartphones et le convertir via un DAC de poche, et le tour est (en)joué ! Nous vous tiendrons au courant via le fil des News / Tests de Qobuz Hi-Fi.



Voilà, fin de gentille leçon. Profitez au mieux de la chance qui nous est offerte d’avoir désormais accès à ces perles que sont les albums en High Res 24-bit. Ils permettent d’approcher au plus près des intentions des artistes, et des ingénieurs du son, de maintenant, ou d’il y a 30 ans.


PP Garcia pour Qobuz
Twitter @ppgarcia75

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters