Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Test baladeur Sony F886 compatible audio-HD 24-bit : un bon modèle connecté, mais pas le produit audiophile attendu.

Comme Qobuz le supputait, il n’aura pas fallu longtemps à Sony pour se lancer dans la mêlée de l’audio HD. Fort d’une sacrée expérience dans l’univers du son symbolisée par ses lignes d’éléments Hi-Fi de la série ES, le fabriquant à lancé une offensive sans précédent en présentant des gammes de produits compatibles 24-bit au salon de l’IFA de Berlin, dont la Qobuzifié ampli-DAC Sony UDA-1 et le fameux baladeur F886, que Qobuz a eu la chance de tester en avant-première.

Par Patrick-Pierre Garcia | Bancs d'essai | 2 octobre 2013
Réagir
Qobuz

Opulence. Corne d’abondance. Surprises du chef. On ne sait plus quels mots employer à l’endroit de Sony pour décrire l’émoi que nous vécûmes à Berlin lors de la découverte des nouvelles gammes d’éléments Sony pensés pour l’audio-HD. Entre les serveurs, les amplis Home Cinéma, les DAC portables, les amplis-DAC de salon et les baladeurs, la tête nous a tournée au point de voir le sol se dérober.

Certes, notre passion empressée y était pour beaucoup, mais comment ne pas nous réjouir de constater qu’un cador vrombissant de l’étoffe de Sony se prépare à faire savoir au public qu’il croit en l’audio-HD domestique sur des produits grand public et audiophiles proposés à des prix serrés. Le baladeur F886 testé durant une quinzaine de jours entre Paris et Tokyo, d’où nous écrivons ce test, est à notre connaissance le premier du genre chez le fabricant. Attention cependant, il offre une personnalité hybride qui peut désarçonner le quidam.

Il ne manquerait plus qu’il permette de jouer à Téléphone maison !
Qobuz ouvre le tir. Alors que nous pensions avoir affaire à un baladeur conventionnel dédié à l’audio pure, voilà que Sony a pondu un modèle qui reprend un brin le look d’un petit Smartphone…et qui recèle une grande partie de ses possibilités.
A l’instar de certains baladeurs multimédia de l’acabit du Cowon Z2, le Sony F886 va bien plus loin que la simple retranscription de la musique, quelle soit stockée en qualités MP3, CD ou Audio-HD 24-bit. Le géniteur de la jolie chose nomade qui gambadera avec vous dans les bois dispose d’une architecture Android 4.1.
Entendez par là que si le produit ne vous permettra pas de téléphoner à la maison, une fois connecté en Wi-Fi à un réseau, il offrira les fonctions liées au système d’exploitation Android/Google, dont la recherche Google, le GPS, l’accès aux mails (GMail), vos contacts appairés, la radio FM, Google Maps, etc. Il ne pourra faire joujou avec cette armada qu’une fois connecté à un réseau Wi-Fi.

Le 886 n'a pas été conçu comme un baladeur "100 % audio 24-bit", il est placé sous l'égide d'Android 4.1 / Google.

Relié à un réseau domestique, il pourra y diffuser de la musique, des clips, charger des photos via un PC sous protocole DLNA, etc. On a donc affaire à bien plus qu’un Smartphone, et c’est ce que certains lui reprocheront, alors que d’autres sacraliseront son ouverture d’esprit. Il offre des Widgets et l’accès à Google Store pour y télécharger des applications.
Un écran de 10 cm (854 x 480) pourvu de la technique Triluminos - spectre des couleurs étendu – se charge de donner vie à l’ensemble. A note que Sony annonce une endurance de 35 h en mode musique et que la batterie se recharge en 3 h via câble propriétaire fourni par le fabricant (port USB / PC – prise propriétaire sur le produit).

Un égaliseur numérique à bandes est de la partie. A vous de juger de l'utilité de sa mise en fonction.

Section audio : tout, tout, yu-tout !
Sony a, de toute évidence, non pas créé un baladeur super audiophile dans l’âme, mais a désiré concevoir un produit grand public attrayant, connecté, Android, aux fonctions étendues. Côté audio, son électronique est capable de comprendre et de gérer les fichiers audio dans la plupart des formats usuels et 24-bit, et d’afficher les métadonnées, c'est-à-dire la pochette de la chanson, le nom de l’artiste dans la case ainsi que la chanson. Lorsque le F886 diffuse un morceau en 24-bit, il affiche les lettres HR (High Resolution) et assure une gestion claire et nette de la bibliothèque. .

Parmi les choses à savoir : le produit est livré avec une paire d’intra-auriculaires maison, mais le fabricant a la franchise de dire que la retranscription de certains fichiers audio-HD méritera d’autres modèles Sony. Un mode de réduction du bruit ambiant est au programme, dont on peut gérer les options (train, avion, belle-mère qui hurle, etc). Le menu ajuste également les paramètres selon que l’on utilise le casque livré ou son modèle perso.

L’utilisateur a également accès à la gestion du niveau sonore max de la bestiole. Le mode Clear audio plus se charge de booster une partie des fréquences pour rendre l’ensemble plus "seyant" à l’oreille. A vous d’appuyer sur le bouton…ou pas. Vous vous doutez de ce que nous en pensons.

Les circuits embarqués à bord du vaisseau
Histoire de donner une assise à son premier baladeur compatible 24-bit, Sony lui a offert son système d’amplification S-Master, que l’on trouve sur de nombreux modèles du fabricant. Il s’agit d’un terme générique qui inclut une réduction du jitter et une amplification annoncée comme libérée d’une distorsion probante, quelle que soit la puissance demandée. De nombreux circuits annexes, dont nous sommes moyennement fans, sont au menu afin d’appuyer le bas spectre (Clear Bass), Clear Stereo (extension de la scène sonore) et Clear Phase (limiterait le niveau du HP intégré afin qu’il ne distorde pas à en effrayer l’autochtone).

En fait, ce que nous constatons, c’est que Sony doté son F886 de fiston de circuits dédiés à l’audio-HD, mais ne s’est pas privé de lui offrir une gentille armada de modes et fonctions optionnels pensés pour le MP3 et les signaux plus classiques. On a affaire à un produit plus grand public qu’audiophile. Notons également une capacité fixe de 32 Go, ce qui est peu quant on décide de charger la cale du rafiot de fichiers en 24-bit, surtout si on a la chance d’avoir sous le coude des morceaux en 192 kHz. On ne pourra pas pousser les murs, dommage…

Sur le terrain : bon élève, mais pas le modèle audiophile espéré.
Nous avons passé 2 semaines avec le F886 sur les oreilles, avec ou sans son casque maison. Nous l’avons chargé de fichiers musicaux standard (qualité dite CD), d’autres en 24-bit (London Grammar, Michael Jackson –Thriller, plusieurs morceaux de musique classique sélectionnés par nos équipes, Mike Oldfield / Crises, Estro Armonico / Libro secundo…). Nous avons effectué de nombreuses écoutes avec les casques Sennheiser HD 25, Philips Fidélio X1 et Bang & Olufsen H6. Il en ressort que, si le F886 est bel et bien un bon baladeur audio, on n’a pas affaire au modèle audiophile capable de faire craquer les personnes qui rêvent devant un Astell & Kern AK100.

Globalement, le F886 délivre un son clair, précis, plutôt fouillé dans ses détails, mais dont la personnalité est de placer l’aigu un brin en exergue, avec quelques cafouillages lorsque le message devient compliqué. En clair, sans décodeur, le son flatte les tympans, mais certaines hautes fréquences s’interpellent selon les morceaux (ça « accroche »). Rien de fâcheux en soi pour la plupart des oreilles, d’autant que la séparation Stéréo est belle (la guitare, la basse, les synthés de Billie Jean en 24/176,4 kHz sont probants, idem pour la sensation de spatialisation sur la plupart des morceaux de Estro Armonico / Libre secundo).

Nous avons essayé les divers modes, dont le fameux Clear audio + DSEE destinés à redonner un coup de fouet au son des morceaux MP3 ou autres. C’est violent (loudness + médium mis en avant, oula…), et avons tripoté l’égaliseur avec son système Clear Bass (à volonté). Sur ces points, à vous d’écouter, de bannir ou pas (nous ne sommes pas clients de ces optimisations qui, la plupart du temps, ajoutent plus de « défauts » qu’elles n’en annihilent).

Au fil de nos écoutes, nous avons eu la sensation d’avoir à faire à un baladeur de type connecté assez "traditionnel", auquel Sony a ajouté la compatibilité 24-bit,et ce, dans le but d'entrer dans la cours de l'audio-HD avec un produit super attractif (Wi-Fi, Bluetooth, NFC, Google, etc). Mais soyons franc, il ne s'agit pas d'un produit que Sony a destiné aux audiophiles fans de sa série ES.

En conclusion, on peut donc écrire que le F886 est un "démocratiseur" à large audience, mais pas le produit que nous attendions peut-être. Nous sommes cependant convaincus du fait que Sony prépare dans ses chaudrons des baladeurs, certes plus onéreux, mais plus pointus avec les signaux en audio-HD 24-bit. Nous sommes prêts pour la suite, mais saluons d’ores et déjà le vent qui souffle dans le bon sens du côté de Tokyo.

Les bons points
Qualité audio correcte avec la plupart des fichiers 16 et 24-bit testés
Produit sympa, bel écran, android 4.1 / Google
Navigation rapide dans les menus, nombreux réglages
Wi-Fi, mise en réseau possible, NFC, Bluetooth
Clarté de l’affichage, navigation sur Internet, Gmail, etc
Lecture des vidéos et des photos
Tenue correcte du grave, médium non agressif
Livré avec écouteurs
Batterie endurante
Prix OK compte tenu de toutes les fonctions et équipements

Bonnet d’âne
Capacité bloquée à 32 Go (pas de carte en sus). Hé Mr Sony, faut faire grandir la cale.
Sonorité qui met l’aigu en exergue (+ quelques sons qui accrochent – sibilance / sifflantes).
Puissance de sortie bridée, qui pourrait obliger à tendre l’oreille avec certains casques qui demandent de la puissance.
Les fichiers en audio-HD ne sont pas restitués avec un « gros avantage à l’écoute » comparé à leurs versions en qualité CD.
Dynamique générale moyenne.
Toutes les pochettes des albums ne suivent pas pendant le transfer
Prise propriétaire sur produit
Des modes audio inutiles, voire à ne pas utiliser surtout.
Le mode réduction de bruits ambiants optionnel est moyen (essai en avion).
Mr Sony (bis) : il faudra songer à arrêter d’appeler un tel produit « un lecteur MP3 ».

Caractéristiques du fabricant
Modèle compatible audio-HD 24-bits
Ecran 4 pouces triluminos
WAV (192KHz/24bit), AIFF(192KHz/24bit), FLAC(192KHz/24bit), Apple lossless(192KHz/24bit)
S-Master HX digital amplifier
DSEE (Digital Sound Enhancement Engine)
ClearAudio+
Digital Noise cancelling
Écoute via appairage NFC and Bluetooth®
Jusqu’à 35 h playback MP3
Jusqu’à 26 hours playback Hi-Res audio (96kHz/24bit)
Android PF Ver4.1
Wi-Fi (IEEE 802.11a/b/g/n)
Bluetooth®(A2DP/AVRCP/OPP/HID)
Compatible Windows OS and Mac iOS
Ce modèle dispose d'un petit HP d'appoint
Dimensions : 58,7 x 116 x 8,2 mm
Poids : 103 gr
Prix : 330 Euros

PP Garcia pour Qobuz
Twitter @ppgarcia75

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters