Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

Toro Y Moi, l'été permanent

La pop soul électro 100% hédoniste du maitre de la chillwave...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 8 juillet 2017
Réagir
Qobuz

Pour son cinquième album, Chazwick Bradley "Chaz" Bundick alias Toro Y Moi n’a pas vraiment envisagé d’opter pour autre chose que de l’hédonisme pur et dur. Cet hédonisme que ce prince de la chillwave (avec Washed Out et Neon Indian) répand avec un talent certain depuis 2010. Adossé contre des sonorités de smooth funk échappées des années 80 (ambiance premiers films de Michael Mann), des sons de synth pop tout plein plein plein d'effets, des plages de chant filtré, de lignes mélodiques simples (mais pas simplistes) et une rythmique lancinante voire carrément chloroformée, il précise avoir cette fois été influencé par, en vrac, Frank Ocean, Daft Punk, Oneohtrix Point Never, Kashif et Travis Scott. Des références qu’on peut percevoir ça-et-là mais qui ne sautent pas aux oreilles, Bundick conservant la singularité de sa voix comme de son style.

Boo Boo a en tout cas le mérite de faire évoluer la chillwave du musicien originaire de Columbia en Caroline du Sud dans une direction plus soul et encore plus onirique. Écouté au casque et allongé sur une plage de sable fin, c’est l’effet bain-moussant garanti !





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters