Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

La roi René et la princesse Agnès

Un "Premier rendez-vous" discographique entre le pianiste René Urtreger et l'écrivaine Agnès Desarthe...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 20 octobre 2017
Réagir
Qobuz

Elle lui avait ouvert ses pages, il l’accueille désormais dans son piano… Au printemps 2016, Agnès Desarthe signait Le Roi René aux éditions Odile Jacob. Une biographie aussi touchante que passionnante de René Urtreger. Voilà qu’un an plus tard, le pianiste lui tend le micro pour enregistrer Premier rendez-vous qui paraît aujourd'hui…

Dernier accompagnateur de Lester Young en studio, compagnon de Bobby Jaspar et Barney Wilen, enregistrant avec Lionel Hampton et Chet Baker, Urtreger est l’un de ces musiciens européens qui, sans le savoir, inventèrent le son d’une époque et se firent les meilleurs serviteurs du jazz sur le Vieux continent. Des musiques pour le cinéma mais surtout des tournées avec les plus grands, de Dizzy Gillespie à Lee Konitz en passant par Johnny Griffin, Sonny Rollins et Stan Getz…

A 83 ans passés, le Roi René accompagne une Agnès Desarthe assez bluffante de classe sur ce disque qui illumine l’automne 2017. En compagnie de sidemen triés sur le volet (la saxophoniste Géraldine Laurent, le contrebassiste Pierre Boussaguet, le batteur Simon Goubert et le violoniste Alexis Lograda), elle revisite avec un charme réel des standards plaqués or (The Man I Love, Just One Of Those Things, Body & Soul, You Go To My Head, Everything Happens To Me…) et interprète tout en délicatesse des pièces originales dont elle signe les textes.

Là où ce Premier rendez-vous n’est pas un rendez-vous manqué c’est qu’Agnès Desarthe ne cherche jamais à se prendre pour Billie ou Ella – mission évidemment impossible – mais au contraire à trouver une approche vocale presque parlée ; ou franchement parlée comme sur La Géante et La Douche en plein air. Comme si la narratrice qu’elle était au livre se faisait narratrice en musique. Loin des modes éphémères, voilà un disque hors du temps qui prend son temps.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters