Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

La chevauchée des Districts

Indés pas blasés, les quatre Américains musclent leur rock...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 11 août 2017
Réagir
Qobuz

Avec leur excellent troisième album qui paraît ce 11 août, les discrets Districts abordent le rock’n’roll avec une fougue qui n’est pas sans rappeler le Arcade Fire des débuts. Pour ce Popular Manipulations, le quartet originaire de Pennsylvanie a effectivement enclenché la seconde, perfectionnant son sens de la mélodie comme celui de l’écriture de ses refrains.

Et histoire de rendre cette cuvée 2017 encore plus gourmande, les Disctricts ont convoqué derrière la console John Congleton, producteur de St Vincent, Angel Olsen, Kurt Vile, Modest Mouse, Goldfrapp, Cloud Nothings, bref de nombreuses Rolls. De quoi faire franchir un cap à la bande de Rob Grote qui perfectionne son rock indé sans vendre son âme au diable. Une belle surprise.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters