Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

QIBUZ / Lundi 9 octobre 2017

Confidences, news cocasses, bruits de couloirs, brèves de comptoir et buzz en tous genres : chaque lundi, QIBUZ zoome sur l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 9 octobre 2017
Réagir
Qobuz







Homme pour enfants

La chaine de la BBC réservée aux programmes pour enfants, CBeebies, a accueilli un invité insolite pour son programme de fin de journée Bedtime Stories. Josh Homme, leader des Queens Of The Stone Age, s’est amusé à raconter l’histoire de Zog écrite par Julia Donaldson et illustrée par Axel Scheffler. Fin août, les Queens Of The Stone Age ont publié chez Matador leur septième album studio Villains.






Disparition de Gérard Chrétien

Ingénieur, journaliste et mélomane, Gérard Chrétien qui avait rejoint en 1990 l’aventure Focal et contribua, aux côtés de Jacques Mahul, à conduire le fabricant d'enceintes français au succès, est mort le 1er octobre. Il fut parmi les tous premiers supporters de Qobuz, et demeura un ami proche et attentif de notre plateforme. Nous présentons à sa famille, et à la "famille" Focal nos condoléances attristées. Dans l'ouvrage que Qobuz avait publié à propos des Maîtres français du beau son, nous dressions ce portrait :

Gérard Chrétien fut de ceux qui ont ouvert une nouvelle voie pour la haute fidélité audiophile en France. Avec L’Audiophile bien entendu, avec Lectron, et aux côtés des marques les plus prestigieuses. Ce nouveau courant a permis en 1978 l’éclosion des Journées de l’audiophile et de la haute fidélité d’exception, qui ont sonné le glas des anciens salons et de nombreuses marques d’alors, pour faire naître ensuite le salon de la hifi et finalement renaître le Festival du Son.

Gérard Chrétien – © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Passionné d’audio depuis l’adolescence, de formation supérieure en électronique, Gérard a exploré au cours de sa carrière les diverses facettes de cette industrie. D’abord journaliste, puis dirigeant d’une start-up, il a ensuite intégré Focal pour diriger l’opérationnel et structurer les services qui devaient évoluer. Bras droit du fondateur Jacques Mahul, il a travaillé en binôme pendant plus de vingt ans en répartissant les rôles. Son penchant naturel pour l’innovation l’a toujours amené sur les fronts où des changements s’imposaient, qu’il s’agisse d’organisation ou de produits. Manager facilitateur et enthousiaste, il a accompagné les équipes dans les multiples changements qu’a connus l’entreprise. Fort d’une culture métier et d’une expérience de plus de 35 ans, il se consacre désormais à la marque, avec ses valeurs et ses savoir-faire uniques, pour la mettre en ligne avec les grandes mutations technologiques que notre industrie va connaitre dans la décennie à venir. Formation à l’Université Lyon II, maîtrise d’électronique, électrotechnique et automatisme. DESS 3e cycle d’électronique, puis travaux de recherche à l’INSERM sur la perception : développement de capteur oculaire.

Epris de sciences et de musique, d’innovation technologique, il se passionne pour l’univers Apple, le jazz, le marketing des marques. Les différents postes occupés dans sa carrière lui ont donné une expertise de direction générale. Sa culture technique et ses centres d’intérêt l’orientent vers l’innovation produit. Son expérience de plus de trente ans en matière d’écoute de produits audio, alliée à sa culture musicale lui confère un statut d’expert. De 1977 à 1992 il assure la fonction de rédacteur en chef de L’Audiophile, revue mythique du haut de gamme audio. Cette revue technique a été le vecteur d’un nouveau courant de pensée et de nouvelles théories dans le domaine de l’audio avec un impact international. Elle fut porteuse, avec La Nouvelle Revue du Son du nouveau courant qui a notamment accompagné la création des Journées de l’Audiophile et de la haute fidélité d’exception, devenues Salon de la hifi, puis Festival Son et Image aujourd’hui.

De 1979 à 1990, il devient directeur général de Lectron, fabricant de kits et produits audio et d’amplificateurs. De 1987 à 1990, il prend les fonctions de Secrétaire Général du Groupe Fréquences. Informatisation de gestion. PAO. Directeur de collection de livres techniques. En 1990 enfin, il est nommé directeur général de Focal – Jmlab. Gérard a occupé les postes clés du développement de la marque Focal : Direction Ressources Humaines, Direction industrielle, Direction de la communication, Direction Produits Home, Direction Marketing, Direction Recherche et Développement et HA, Direction Marketing Global et enfin Consultant Ambassadeur de la Marque.

Sa formation scientifique alliée à sa recherche hédonisme du son et de la musique l’ont toujours entrainé sur des terrains où il fallait défricher et innover pour faire progresser l’état de l’art et le plaisir de l’écoute. Tout d’abord avec L’Audiophile en fédérant des experts passionnés, dont Jean Hiraga, sur tous les aspects de la reproduction sonore afin d’avancer de nouvelles voies au risque de déranger les acteurs en place. En inventant de nouveaux modèles collaboratifs aussi, avec la Maison de l’Audiophile et Lectron, puis en duo avec Jacques Mahul qui lui a accordé une totale autonomie pour développer Focal. Il y a douze ans, il repositionne la signature sonore et met en place de la stratégie de marque, centrée sur Focal exclusivement, en y ajoutant le design, pour aboutir à la création de l’icône de Marque, la Grande Utopia III en 2008… Son credo était : “ne pas avoir peur de sortir du cadre", refuser d’être enfermé dans une catégorie en valorisant le cœur de métier d’origine initié par Mahul : le haut parleur. Aller explorer des segments nouveaux, en pensant pouvoir repousser les limites en matière de qualité sonore, avec la plus grande intégrité vis à vis de l’œuvre musicale et en s’appuyant tout simplement sur notre expertise du transducteur. Expertise qui, à chaque fois, s’est enrichie par la résolution de nouvelles contraintes. Un cercle vertueux… et passionnant !






Jeunes Stones

Un nouvel album des Rolling Stones de… 1963 ! Polydor publiera en effet le 1er décembre 2017, une compilation de titres inédits et rares enregistrés par la bande de Mick Jagger à la radio britannique au début de sa carrière. Intitulé The Rolling Stones – On Air, l’album réunira des extraits des émissions Saturday Club, Top Gear, Rhythm and Blues et du Joe Loss Pop Show enregistrés entre 1963 et 1965.






Nelly derrière les barreaux

Cornell Haynes Jr alias Nelly a été arrêté par la police samedi matin dans l'Etat de Washington. Une jeune femme accuse en effet le rappeur américain de l'avoir violée dans son bus de tournée ! Peu avant 4h du matin, la police d'Auburn près de Seattle a reçu l'appel d'une femme affirmant avoir été agressée sexuellement par Nelly. Des policiers se sont alors rendus dans le bus de tournée de la star où se seraient déroulés les faits présumés. Après de premières investigations, ils l’ont interpellé puis placé en détention provisoire dans un établissement pénitentiaire de Des Moines près d'Auburn. Le rappeur s'était produit la veille au White River Amphitheatre d'Auburn. Il devait chanter le soir-même avec le groupe Florida Georgia Line. Peu après minuit samedi, Nelly a publié sur son compte Instagram un message on ne peut plus énigmatique : « A chaque fois que le monde entier est contre vous, vous devez vous débarrasser de cette merde. C'est vraiment toi contre le reste du monde parce que le reste du monde ne sait pas que tu existes. ».






Jordi Savall plus engagé que jamais !

Ça n’est pas une nouveauté. Les positions de Jordi Savall sur le statut de la Catalogne sont connues de tous. Dans le bras de fer qui oppose le gouvernement espagnol aux indépendantistes, le célèbre violiste catalan a toujours épousé la cause des séparatistes. Dans une interview accordée le 4 octobre à Sarah Halifa-Legrand de L’Obs, Savall (qui avait déjà réaffirmé ses positions sur sa page Facebook quelques jours plus tôt) s’est exprimé sur la crise actuelle : « Je suis très triste. Dimanche dernier, Madrid nous a ramenés quarante ans en arrière. Je pense que sa réaction a provoqué une cassure très grave entre le gouvernement espagnol et la Catalogne. Je vous assure que la Catalogne ne sera plus jamais comme avant. Même si l'on peut invoquer tous les arguments que l'on veut contre le référendum illégal, traîner par terre des femmes âgées, traiter des citoyens sans défense avec une telle brutalité est absolument injustifiable… Cette démonstration de violence révèle l'incapacité totale du gouvernement espagnol à accepter la différence, à accepter que l'on puisse se sentir appartenir à une autre culture. L'Etat espagnol nie la réalité. Il refuse de reconnaître qu'il y a un problème. Il nous ignore. Il ne parle pas aux Catalans. Il parle au reste des Espagnols. »

Plus loin dans cette même interview à L’Obs, Jordi Savall explique pourquoi, selon lui, les Catalans éprouvent autant le besoin de revendiquer leur attachement à leur culture. « Ce mouvement en Catalogne demande à écouter les êtres humains, à les remettre au centre de la politique. Les États sont des constructions politiques. Mais les gens font partie d'une culture. Écoutez-nous, nous voulons vivre dans une Europe qui respecte toutes les cultures, toutes les langues, toutes les manières d'être. C'est ce qui est écrit dans la Constitution européenne. Le grand problème de la Catalogne c'est que nous avons le sentiment que nous n'avons pas de place en Espagne. J'aime l'Espagne, je me sens bien dans de nombreuses parties de ce pays, j'aime la culture espagnole. Mais j'aimerais que l'on soit aussi reconnus, que l'on soit aussi respectés. Et ce n'est pas le cas… Imaginez qu'un ministre de l'Education nationale espagnol appelle à "espagnoliser" les jeunes catalans. Lorsque j'étais enfant, j'ai été obligé de parler castillan à l'école. Sur mon certificat de naissance, il a fallu mettre Jorge et non Jordi. Car porter un nom catalan était interdit. Avec la transition, nous avons enfin acquis ces droits élémentaires. Mais on voit bien que l'Espagne ne supporte toujours pas que nous affirmions notre difference. »






Thom Yorke sans Radiohead

Thom Yorke se produira sur trois scènes américaines en décembre. Le leader de Radiohead sera accompagné par le fidèle producteur Nigel Godrich et l’artiste visuel Tarik Barri le 12 au Fonda Theatre de Los Angeles, le 14 au Fox Theater d’Oakland et le 17 au Day For Night Festival de Houston au Texas. Yorke a également annoncé que son album solo de 2014 Tomorrow’s Modern Boxes allait être réédité par le label XL le 8 décembre.





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters