Les albums

2186 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique vocale sacrée
9,99 €

Oratorios sacrées - À paraître le 7 avril 2015 | Carus

Digne disciple du fameux chef de chœur suédois Eric Ericson, Frederic Bernius est vraiment habité par ces pages et magnifiquement relayé par le chœur et les solistes tous excellents — entre l'éclatant ténor Jan Kobow, la remarquable alto Elisabeth Jansson et l'expression naturelle et lumineuse de la soprano Joanne Lunn. Il en résulte une vitalité et une conviction contagieuses qui, doublées d'une exécution vocale parfaite techniquement et musicalement, nous valent une très belle version de l'Oratorio de Pâques qui, paru en 2004, nous est donné ici en réédition d'autant plus appréciable qu'il existe somme toute assez peu d'enregistrements de cet ouvrage et qu'en plus il est couplé avec une nouveauté : l'enregistrement, dans le cadre du Festival de Stuttgart en mai 2014, de l'Oratorio de l'Ascension "Lobet Gott in seinen Reichen" (Louez Dieu dans son Royaume) — catalogué à tort dans les cantates ; la joie triomphale de l'Ascension du Christ s'exprime particulièrement dans le chœur d'entrée et le chœur final à travers une écriture pleine de solennité. Là aussi, très belle prestation.
17,99 €

Messes, Passions, Requiems - À paraître le 31 mars 2015 | Academy of Ancient Music

Livret
4,04 €

Musique vocale sacrée - Paru le 27 mars 2015 | Berlin Classics

17,99 €
11,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 24 mars 2015 | Phi

Hi-Res Livret
15,39 €
10,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 23 mars 2015 | Mirare

Hi-Res Livret
Pendant les trente premières années de sa carrière, Reinhard Keiser (1674–1732) fut avant tout un célébrissime compositeur d’opéras ; la légende lui en attribue une centaine, la musicologie soixante-dix, la réalité une vingtaine car le reste semble perdu. Sa Passion selon saint Marc de 1713 est donc l’œuvre d’un musicien empreint d’art lyrique et, très franchement, cela s’entend. Les airs, les ensembles, les chœurs débordent de vigueur dramatique, sans oublier la « peinture musicale » chère aux musiciens de ce temps qui se servaient des inflexions pour décrire quasi-graphiquement tel mouvement, telle pensée, telle image, un certain ésotérisme pour l’auditeur d’aujourd’hui mais au XVIIIe siècle, les allusions sautaient aux yeux – aux oreilles, plutôt. On peut gager que Bach lui-même se laissa influencer par ce style très visuel d’oratorio sacré pour ses propres Passions, même si le Kantor utilisa bien plus le chœur que Keiser, plus orienté sur les solistes – l’opéra, encore une fois ! Soit dit en guise de conclusion, Keiser est jusqu’ici considéré comme l’auteur de cette Passion selon saint Marc mais les musicologues émettent quelques doutes quand à la paternité ; il pourrait s’agir en réalité de Keiser – Gottfried, autrement dit le père de Reinhard. Mais à défaut de preuve irréfutable, Reinhard, ne serait-ce que parce qu’il est plus célèbre, garde le dessus. © SM/Qobuz
3,99 €

Oratorios sacrées - Paru le 20 mars 2015 | Classico Ivano

4,04 €

Musique vocale sacrée - Paru le 20 mars 2015 | Berlin Classics

Livret
6,99 €

Oratorios sacrées - Paru le 18 mars 2015 | Campus d.o.o.

8,99 €

Oratorios sacrées - Paru le 16 mars 2015 | Campus d.o.o.

8,99 €

Oratorios sacrées - Paru le 16 mars 2015 | Campus d.o.o.

Le genre

Musique vocale sacrée dans le magazine