Les albums

5878 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique symphonique
14,99 €
9,99 €

Symphonies - À paraître le 9 septembre 2016 | London Symphony Orchestra

Hi-Res
Si l’on donne souvent – et à juste titre – la Quatrième Symphonie, « Italienne » de Mendelssohn, la Première est rarement jouée – bien à tort ! Car oui, c’est une œuvre de jeunesse, le compositeur affichant alors tout juste quinze ans, mais dans son cas précis, c’était déjà une bonne dose de maturité ! Considérer que cinq ans plus tard, il donnait cette Symphonie avec la Royal Philharmonic Society, en substituant au menuet original le Scherzo, dûment orchestré, de son génial Octuor composé… à l’âge de seize ans. Pour le présent enregistrement, John Eliot Gardiner, à la tête du London Symphony Orchestra, ne tranche pas, et nous offre les deux mouvements l’un après l’autre, de sorte que l’on dispose d’une Première en cinq mouvements – libre à l’auditeur de se faire une liste de lecture avec l’un ou l’autre troisième mouvement, ou les deux. On remarquera une certaine proximité encore avec Mozart, avec Weber peut-être aussi, mais chaque mesure, chaque phrase, trahit son Mendelssohn. Quant à l’Italienne, Gardiner la donne avec tout l’ensoleillement requis par cette truculente partition. © SM/Qobuz
10,79 €

Ballets - À paraître le 23 août 2016 | Konstantin Mortensen Records

19,99 €

Musique symphonique - Paru le 22 juillet 2016 | 200 Greatest Hits

3,99 €

Musique symphonique - Paru le 18 juillet 2016 | The Entertainer

15,59 €

Symphonies - Paru le 15 juillet 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

La même année que Mozart écrivait ses 39e, 40e et 41e symphonies – l’an de grâce 1788 – les tout premiers navires anglais arrivaient en Australie (qui ne portait pas encore ce nom), pour y débarquer une impressionnante quantité de condamnés en tout genre, hommes et femmes, destinés à coloniser le nouveau territoire. Mozart ne pouvait guère se douter que 230 ans plus tard, certains descendants de ces condamnés (auxquels se sont bien sûr ajoutés des descendants d’immigrants de tout poil depuis le XVIIIe siècle) joueraient, à quelque 4090 lieues de Vienne à vol d’oiseau, ses trois symphonies et, miracle des miracles, les enregistreraient sur un singulier support d’une matière inconnue et tout ce qu’il y a de plastique. Et, qui plus est, l’Australian Chamber Orchestra les jouerait selon des modes d’exécutions du temps de Mozart ! Car cet excellent orchestre, mené du premier violon – à l’ancienne – par Richard Tognetti, est l’un des meilleurs ensembles de chambre de la planète, deux hémisphères confondus ; The Times a même estimé que c’était peut-être « le meilleur au monde ». Voici donc enregistrés, 230 ans après leur conception et autant d’années depuis la fondation du territoire qui héberge l’orchestre, ces trois symphonies, en captation de concert qui plus est. © SM/Qobuz
1,29 €

Musique symphonique - Paru le 12 juillet 2016 | Music square

8,09 €

Symphonies - Paru le 8 juillet 2016 | Kreativ-Music

14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 juin 2016 | RCO Live

Hi-Res
L’on se souvient (les plus anciens d’entre nous, du moins) du flop retentissant de la création de la Première Symphonie de Rachmaninov en 1897, sous la direction apparemment quelque peu éthylisée de Glazounov ; et même après l’immense succès du Deuxième Concerto en 1904, le jeune compositeur semblait manquer de confiance en lui-même pour re-tenter l’aventure symphonique. Une première version semble ne l’avoir pas convaincue, de sorte qu’il réécrivit sérieusement l’ouvrage avant d’oser le présenter au public en 1908, sous sa propre baguette. Le succès, la gloire même, furent au rendez-vous et Rachmaninov sut à nouveau qu’il était doué – euphémisme – pour la grande forme orchestrale. Et il fallait être en grande forme pour tenter une symphonie d’une durée d’une heure telle que la Deuxième ! À telle enseigne que dans les années 1940 et 1950, il circula une version tronquée de l’ouvrage, qui coupait quasiment une bonne part de la partition ; mais de nos jours, on la joue bel et bien en entier. C’est cette version entière que nous donne le Concertgebouw sous l’ample et généreuse direction de Mariss Jansons, dans un enregistrement réalisé en concert public. © SM/Qobuz
14,39 €
10,79 €

Symphonies - Paru le 17 juin 2016 | Berlin Classics - Neue Meister

Hi-Res Livret
7,99 €

Musique symphonique - Paru le 14 juin 2016 | Music Ware

4,04 €

Musique symphonique - Paru le 13 juin 2016 | Classical Compilations

23,79 €
16,99 €

Symphonies - Paru le 10 juin 2016 | PM Classics - Onyx

Hi-Res Livret

Le genre

Musique symphonique dans le magazine