Les albums

5303 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique symphonique
14,99 €
9,99 €

Symphonies - Paru le 3 juin 2016 | LPO

Hi-Res Livret
8,09 €

Musique symphonique - Paru le 30 mai 2016 | Classical Compilations

49,99 €
34,99 €

Symphonies - Paru le 27 mai 2016 | Berliner Philharmoniker Recordings

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama
Il n’est pas interdit de voir dans cette intégrale des Symphonies de Beethoven, enregistrée en concert en octobre 2015, une sorte de « couronnement » des années de Sir Simon Rattle à la tête du Philharmonique de Berlin, avant qu’il ne repose la baguette berlinoise. On notera que le chef fait usage d’une édition toute nouvelle des partitions, dont on aurait tort de croire que les versions jouées pendant des décennies sont absolument gravées dans le marbre. Jonathan del Mar a repris toutes les sources, manuscrites autant qu’imprimées, ainsi que les corrections apportées par le compositeur sur certaines épreuves d’éditeur, pour établir une lecture que l’on peut considérer comme définitive – et qui ménage nombre de surprises aux auditeurs ; car bien des hardiesses orchestrales, thématiques et harmoniques furent longtemps considérées comme des erreurs, en particulier par les copistes et les éditeurs, là où Ludwig van désirait aller encore plus loin dans l’avant-garde et la nouveauté. Le livret qui accompagne le coffret précise quelques-unes des modifications, mais l’auditeur un peu curieux aurait sans doute plaisir à écouter d’abord l’enregistrement avant de se faire confirmer que les différences qu’il entend sont bien des nouvelles lectures ! Cela dit, l’édition de del Mar avait déjà été utilisée en concert par Goodman, Mackerras, Gardiner et Abbado, mais rarement enregistrée par des orchestres « modernes ». © SM/Qobuz « À la croisée d’influences a priori inconciliables, le Beethoven de Simon Rattle offre, mieux qu’une synthèse, une vision : formidablement diverse, d’une intensité ne reposant jamais sur la masse, et d’autant plus riche qu’elle projette les Philharmoniker loin de leur zone de confort. Capté en concert en octobre 2015, Simon Rattle fait franchir un nouveau palier à la légendaire histoire beethovénienne des Berlinois.» (Diapason, septembre 2016 / Rémy Louis)
3,99 €

Musique symphonique - Paru le 23 mai 2016 | Finest Music Collection

1,07 €

Musique symphonique - Paru le 20 mai 2016 | GRF-Records

1,07 €

Musique symphonique - Paru le 20 mai 2016 | GRF-Records

4,04 €

Symphonies - Paru le 15 mai 2016 | Mobiltas

9,99 €

Symphonies - Paru le 13 mai 2016 | LSO Live

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Scriabine, qui ne pouvait – ni ne voulait – rien faire comme les autres, n’hésita pas à écrire une Première Symphonie en six mouvements, le dernier comportant des chœurs et deux parties vocales solistes chantant un texte de lui-même, célébrant la suprématie de l’Art (déjà !). Certes, l’ouvrage terminé en 1900 n’est pas encore du Scriabine pur jus, avec ses harmonies torturées et sa conduite mélodique cellulaire, mais on y entend déjà bien des scriabinismes. La Deuxième Symphonie, écrite un an seulement après la Première, marque un net changement d’orientation dans le langage, même si la structure semblerait plus conventionnelle, du moins d’un prime abord. Les harmonies se délitent, les mélodies errent scriabinesquement, et si l’on n’est pas encore dans le dernier Scriabine orchestral du Poème de l’Extase, on s’en approche singulièrement. Enregistrement réalisé en concert, signé du London Symphony Orchestra dirigé par le flamboyant Valery Gergiev. © SM/Qobuz « Valery Gergiev achève l'intégrale symphonique de Scriabine de manière brillante. La Symphonie n° 1 s'inscrit dans la continuité des poèmes symphoniques de Liszt comme en témoigne cette interprétation qui fait aussi entendre une autre voix, celle du post-romantisme à la fois wagnérien et autrichien (Strauss). L'interprétation gagne ainsi en expressivité avec une dimension lyrique, voire quasi opératique que la plupart des lectures modernes se refusent à traduire. [...] Composée en 1901, la Symphonie n° 2 est plus narrative encore. [...] Animant sans cesse les contrastes, la moindre ligne de chant (violon solo, clarinette, ou bien trompette), le chef dirige l'œuvre avec une souplesse et une ampleur magistrales.» (Classica, juillet 2016 / Stéphane Friédérich)
17,99 €
13,49 €

Symphonies - Paru le 13 mai 2016 | Berlin Classics

Hi-Res Livret
4,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2016 | Cyber Chord Records

7,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2016 | Cyber Chord Records

3,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2016 | AAO Music

1,99 €

Ballets - Paru le 11 mai 2016 | AAO Music

5,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2016 | Christmas Collection

Le genre

Musique symphonique dans le magazine