Les albums

6043 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique symphonique
15,39 €
10,39 €

Musique symphonique - Paru le 8 janvier 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
C’est la troisième fois que le chef letton Mariss Jansons est invité à diriger le prestigieux Concert du Nouvel An du Philharmonique de Vienne, après 2006 et 2012. Ce concert, retransmis en direct sur toute la planète pour quelque 90 millions de téléspectateurs, honorera bien sûr la dynastie Strauss : Johann père, Johann fils, Josef et Eduard, mais aussi le compositeur d’opérettes et de musiques de film Robert Stolz (1880 – 1975), Carl Ziehrer, Emil Waldteufel et Josef Hellmesberger. La plupart des valses et polkas des Strauss font partie du grand stock habituel des Concerts du Nouvel An, mais huit ouvrages sont quand même proposés en première. On terminera sans aucun doute par le secret le moins bien gardé de Vienne, les incontournables bis que sont Le Beau Danube bleu et la Marche de Radetzky. Et veuillez noter que ce sera le 75e anniversaire de la création des Concerts du Nouvel An viennois. © SM/Qobuz
15,39 €
10,39 €

Musique symphonique - Paru le 8 janvier 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Qobuzissime
Roi incontesté des contrastes exacerbés, des extrêmes brillants, des tempi qui sauvages qui rêveurs, Teodor Currentzis se lance dans l’un des ouvrages les plus exacerbés, brillants, sauvages et rêveurs, le Concerto pour violon de Tchaikovsky avec la violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja, elle-même une véritable force de la nature dont Diapason a récemment affirmé qu’elle « ose tout, quitte à reléguer Gitlis, Kremer ou Kennedy au rang de pères tranquilles… L’auditeur est donc informé : ce Concerto de Tchaïkovski vient du fond du fond de la Russie ! Et on ne quitte certes pas le fin fond de la Russie profonde avec Les Noces de Stravinski, un féroce tableau populaire mêlant excès de vodka, moines doctes mais sans doute eux-mêmes imbibés, chœur grivois, solistes hardis, soulignés par les quatre pianos et la percussion qu’a choisis Stravinski en guise d’instrumentation. Les versions antérieures risquent d’en prendre un coup dans les tibias, Currentzis n’hésitant pas à mettre en lumière les angularités de la partition avec maestria, voire provocation ! Enregistré à Madrid en octobre 2013 (Stravinski) et à Perm (Russie) en avril-mai 2014 (Tchaïkovski). © SM/Qobuz
11,99 €

Musique symphonique - Paru le 8 janvier 2016 | Coviello Classics

Livret
22,49 €
14,99 €

Musique symphonique - Paru le 8 janvier 2016 | Mariinsky

Hi-Res Distinctions Choc de Classica
De Prokofiev, on entend souvent la Première symphonie « classique », la Cinquième parfois, la Troisième (un intense moment de rage géniale d’après l’opéra L’Ange de feu) rarement, et jamais les autres. Rendons ainsi grâce à l’Orchestre Mariinsky de nous offrir dans ce double album les Quatrième (1930, remaniée en 1947, et dont le matériau provient en grande partie du ballet Le Fils prodigue), Sixième (1947) et Septième symphonies (1952, un considérable retour au lyrisme mélodique dans une conception qui n’est pas sans points communs avec Chostakovitch), avec en prime les Quatrième et Cinquième concertos. Rappelons que le Quatrième concerto, de 1930, fut le fruit d’une commande du pianiste Paul Wittgenstein – il s’agit donc d’un concerto pour la main gauche, on s’en sera douté. Wittgenstein n’apprécia guère l’ouvrage et ne le créa pas lui-même. Le Cinquième et dernier concerto, créé en 1932 par le compositeur au piano et Furtwängler à la baguette, dégage une joyeuse énergie dans la veine de L’Amour des trois oranges ; on se demande pourquoi il n’est pas aussi célèbre que les autres concertos de Prokofiev. Les solistes de ces deux ouvrages sont respectivement Alexei Volodin et Sergei Babayan. © SM/Qobuz « [...] Autant les concertos sont appréciés, trop peut-être, autant les symphonies devraient être urgemment réévaluées. Surtout lorsque ces partitions sont jouées avec autant de conviction. [...] Gergiev fait encore mieux que lui-même : il y a ici plus d'engagement, de souplesse, de liberté et de couleur qu'avec le LSO chez Philips. [...] Si elle est menée à bout, cette nouvelle intégrale avec l'Orchestre du Mariinksy sera la plus idiomatique et recommandable de toutes, devant celles de Rozhdestvensky (Melodiya), Järvi (Chandos) ou Weller (Decca). [...] Dans le Concerto n° 4, Volodin se montre d'un implacable tempérament beethovénien, tandis que le trop rare Babayan donne au n° 5 une grâce inhabituelle.» (Classica, mars 2016 / Luc Nevers)
9,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 2016 | BIS

Livret Distinctions 5 de Diapason
8,09 €

Ballets - Paru le 1 janvier 2016 | Edition Scores&Parts

4,99 €

Musique symphonique - Paru le 30 décembre 2015 | Halidon - Musical Dorica

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Orchestre symphonique de la radio de Vienne - Bertrand de Billy, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Distinctions Discothèque Insolite Qobuz
Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
14,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction

Le genre

Musique symphonique dans le magazine