Les albums

19542 albums triés par Meilleures ventes et filtrés par Bandes originales de films
19,49 €
16,89 €

Bandes originales de films - Paru le 1 juillet 2016 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res
Déjà qu’il est difficile de trouver du mauvais dans les éditions passées du festival blues rock Crossroads organisé par Eric Clapton depuis 2004, mais il le sera encore plus dans cette compilation ! Triés parmi la pléthore de bons moments des procurés par les éditions 2004, 2007, 2010 et 2013, les titres de cette sélection permettent de côtoyer Buddy Guy, B.B King, Gary Clark Jr, Jeff Beck, Robert Cray, God lui-même et tant d’autres. La guitare est évidemment de rigueur et les musiciens enchaînent des prestations de haut vol alors que les trois volumes, contenant en tout 41 musiques, défilent à grande vitesse. Il est bon d’entendre des associations inédites entre musiciens de légende. Le blues prouve une fois de plus que de belles heures l’attendent. © AR/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 10 juin 2016 | Mi'ster

Hi-Res
Ibrahim Maalouf est fait décidément partie des musiciens français très en vogue. Entre album à succès et invitation sur tous les plateaux télé tendances du moment, voilà que le cinéma fait une nouvelle fois appel aux services du trompettiste pour la bande son de Dans les forêts de Sibérie (il avait déjà travaillé pour plusieurs films, notamment Yves Saint-Laurent). Le musicien se voit responsable de retranscrire le souffle glaciale des plaines russes, là où le froid transperce la chair et atteint le cœur. Dans un film où la trame se veut contemplative, il est bon d’avoir une musique à la hauteur afin de compléter un tableau qui se veut esthétique. © AR/Qobuz
11,99 €

Bandes originales de films - Paru le 22 novembre 2014 | WaterTower Music

L’art d’Hans Zimmer est vaste. Mais force est de constater que dans un contexte grandiose, grandiloquent et XXL, le compositeur fait de vraies merveilles. Pour preuve cette partition destinée à l’Interstellar de Christopher Nolan. Avec la trilogie Batman mais aussi Inception, la complicité entre les deux hommes impressionne de projet en projet. Ici, pour cette saga de l’espace, sorte de 2001 du troisième millénaire, Hans Zimmer rend encore plus impressionnant le propos du cinéaste. Et ses cordes soulignent la face majestueuse des images. Pourtant, le compositeur ne lorgne jamais vers une quelconque tentation kubrickienne. On pense même étonnamment parfois au Koyaanisqatsi de Philip Glass plutôt qu’au Also sprach Zarathustra de Strauss. Zimmer signe surtout une bande originale de Zimmer ! Un score fait de thèmes entêtants et d’arrangements impressionnants. © CM/Qobuz
26,23 €
19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 décembre 2015 | Walt Disney Records

Hi-Res
Avant même d’en entendre la première note, on se doute évidemment ce que la bande originale de ce septième épisode de la saga Star Wars proposera. Certes, certes, mais il serait pourtant dommage de zapper cette partition de John Williams sous prétexte qu’on connait celles qu’il avait concoctées pour les six films précédents. On retrouve ici les valeurs propres au grand compositeur new-yorkais lorsqu’il se retrouve dans le contexte d’une super production (Korngold, Bruckner et Holst en tête) mais des valeurs qui ne l’empêche guère de trouver l’inspiration quand il s’agit de signer des thèmes nouveaux et des mélodies inédites. Comme quoi Williams reste un maître dont l’inspiration n’est toujours pas en berne à 80 ans passés. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 avril 1978 | RSO Records Inc.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,23 €
19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Fontana

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
En 1957, Miles Davis se rend en France pour une petite tournée, et pendant son séjour, enregistre la musique du film Ascenseur pour l'échafaud. Ce CD contient l'album des morceaux d'origine plus 19 minutes de versions inédites. Bien meilleure que de nombreuses musiques de film, cette bande originale inclut les performances du saxophoniste Barney Wilen et du pianiste René Urtreger et présente un intérêt historique. ~ Scott Yanow
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 15 avril 2015 | Virgin EMI

Hi-Res
19,69 €
16,89 €

Bandes originales de films - Paru le 18 mars 2016 | Sony Classical

Hi-Res
Puisque Batman v Superman: Dawn Of Justice réunit, comme son nom l’indique, deux super-héros, sa B.O. a également le mérite de proposer une rencontre entre deux super-compositeurs : Hans Zimmer et Tom Holkenborg alias Junkie XL. Le musicien allemand avait déjà travaillé avec le réalisateur Zack Snyder pour la bande originale de Man Of Steel. Il est même l’un des compositeurs de musique de films les plus actifs dans le domaine des super-héros puisqu’on lui doit notamment les partitions de Dark Knight et Dark Knight Rises. Son association avec son confrère néerlandais est une vraie-fausse première. Junkie XL avait en effet participé à Dark Knight Rises et à Man Of Steel pour des musiques additionnelles. Cette fois, pour Batman v Superman: Dawn Of Justice, la collaboration est équitable. Une réussite car c’est la carte de la complémentarité qui prévaut, jamais celle d’une quelconque concurrence. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 16 décembre 2016 | Walt Disney Records

Hi-Res
Puisque Rogue One n’est pas un épisode de Star Wars comme les autres, sa musique ne sera pas comme les autres. Guère étonnant alors que John Williams ne soit pas de la partie et ait laissé sa place à Michael Giacchino. Sans avoir le CV et le génie du complice éternel de Steven Spielberg, Giacchino affiche tout de même une discographie de compétition, ayant signé les partitions de jeux vidéo comme Le Monde perdu : Jurassic Park (1997), Gargoyles (1995) et Medal of Honor (1999/2007) mais aussi de productions de J. J. Abrams comme les films Mission Impossible III, Star Trek, Super 8 ou encore les séries Lost, Alias, Fringe et Alcatraz. Il a également collaboré avec le studio Pixar sur Les Indestructibles, Ratatouille, Là-haut, Cars 2 et Vice Versa. Mais Michael Giacchino n’était en fait pas le premier musicien choisi pour œuvrer sur Rogue One. Le Français Alexandre Desplat avait commencé à composer pour ce spin-off de Star Wars et son nom apparaissait même dans les premières bandes annonces du film. Trois mois avant la sortie de Rogue One, il est remplacé par Giacchino car le film étant reparti en tournage, le calendrier de Desplat ne lui permettrait alors plus de composer davantage de musique. En seulement quatre semaines et demi et en s’inspirant grandement des partitions de John Williams, Michael Giacchino accouche d’une B.O. d’une grande tenue. Et s’il est difficile de ne pas noter l’influence évidemment de Williams donc aussi d’un compositeur comme Gustav Holst, il remplit sa mission et offre l’accompagnement musical parfait pour ce spin-off. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 janvier 2016 | Universal Music GmbH

Hi-Res
Pour beaucoup, la carrière de Mike Olfield au cinéma se résume exclusivement à son Tubular Bells utilisée pour la bande originale de L’Exorciste en 1974. Mais le musicien britannique n’avait en fait pas travaillé avec le réalisateur William Friedkin qui avait utilisé une musique déjà existante publiée par Olfield un an plus tôt en 1973… Dix ans plus tard, Mike Olfield est cette fois le vrai compositeur de la partition de La Déchirure (The Killing Fields). La légende veut que les producteurs du film de Roland Joffé aient rejeté ses premiers travaux, jugés trop avant-gardistes à leur goût. Sa copie revue, Olfield signe pourtant une œuvre intense, comme l’est l’histoire qu’elle soutient, celle de l’amitié entre un journaliste américain et son assistant cambodgien pendant la dictature des Khmers rouges. Au cœur de cette B.O., les influences asiatiques se font logiquement entendre. Mêlant électronique et acoustique, Mike Olfield sculpte des paysages instrumentaux tantôt intimistes et minimalistes, tantôt plus grandiloquents, tout en conservant une trame mélodique toujours forte. A l’arrivée, The Killing Fields) reste une œuvre phare de sa discographie. © MD/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 30 octobre 2015 | Island Records

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
La bande originale du documentaire d’Asif Kapadia consacré à Amy Winehouse propose deux types de morceaux. Tout d’abord, les plus grandes chansons de la défunte soul sister britannique dans des versions alternatives (Tears Dry On Their Own, Back To Black et Love Is A Losing Game notamment), mais aussi des sessions live rares, des démos de Stronger Than Me, What Is It About Men et Rehab et pleins d’autres pépites qui combleront les fans de la chanteuse londonienne disparue durant l’été 2011. Cette B.O. comprend également la partition originale écrite spécialement pour Amy par le compositeur brésilien Antônio Pinto qui avait d’ailleurs déjà travaillé avec Kapadia sur son précédent documentaire qu’il avait consacré à Ayrton Senna. © CM/Qobuz
14,99 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 2 janvier 2015 | RCA Victor - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 19 février 2016 | Editions Milan Music

Livret
Même si sa partition de Furyo de Nagisa Oshima est entrée dans la légende, talonnée par celle du Dernier empereur de Bernardo Bertolucci, Ryuichi Sakamoto a travaillé avec de nombreux autres cinéastes parmi lesquels Pedro Almodóvar et Brian De Palma. Avec The Revenant, il ajoute Alejandro González Iñárritu à sa liste. Le réalisateur mexicain avait utilisé son World Citizen (co-écrit avec David Sylvian) dans son film Babel en 2006, mais ne lui avait jamais passé commande d’un score complet. Et pour ce grand long métrage flamboyant dans lequel le sang comme la violence surviennent ça-et-là, Sakamoto prend le contrepied de thèmes lents et progressifs, comme de sublimes paysages sonores. Cette ambiance tantôt contemplative, tantôt oppressante, Sakamoto l’a conçue avec l’aide d’un confrère, ponte de la musique électronique avec lequel il travaille régulièrement, l’Allemand Carsten Nicolai alias Alva Noto. Mais aussi avec l’Américain Bryce Dessner, guitariste du groupe indé The National également compositeur de musique contemporaine. Ensemble, les trois musiciens sculptent une partition magistrale, mêlant acoustique et électronique, qui joue sur les tensions propres au scénario de The Revenant et se love au creux de chaque image. Et comme toutes les grandes B.O., elle s’apprécie aussi les yeux fermés. © MZ/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 septembre 2014 | Hollywood Records

Hi-Res

Le genre

Bandes originales de films dans le magazine