Les albums

16698 albums triés par Meilleures ventes et filtrés par Bandes originales de films
72,09 €
62,29 €

Bandes originales de films - Paru le 8 janvier 2016 | Sony Classical

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
NOTE : Les pistes 1 à 45 des épisodes I, II et III ont été maîtrisées en 24/44.1 kHz alors que les pistes 46 à 89, correspondant aux épisodes IV, V et VI sont en 24/96 kHz. La saga Star Wars est aussi une saga John Williams. Car le grand compositeur new-yorkais est un peu à la musique de films ce que cette Guerre des étoiles est au 7e Art. Une entité EXTRA-ordinaire. Hors norme même ! Cet album réunit en 89 pistes l’intégralité de ses partitions écrites pour les six premiers épisodes : The Phantom Menace, Attack of the Clones, Revenge of the Sith, A New Hope, The Empire Strikes Back et Return of the Jedi. Tout au long de cette Ultimate Digital Collection (disponible en Hi-Res 24-Bit), on retrouve toutes les valeurs propres à John Williams lorsqu’il se retrouve dans le contexte d’une super production (Korngold, Bruckner et Holst en tête) mais des valeurs qui ne l’empêche jamais de trouver l’inspiration quand il s’agit de signer des thèmes nouveaux et des mélodies inédites. Et même si le mythique et indéboulonnable thème de Star Wars reste un solide fil conducteur, Williams réussit se remettre à chaque fois en question, d’épisode en épisode. Un vrai must à posséder pour ses fans mais aussi pour les vrais aficionados de musique de films en général. © CM/Qobuz
11,99 €

Bandes originales de films - Paru le 22 novembre 2014 | WaterTower Music

L’art d’Hans Zimmer est vaste. Mais force est de constater que dans un contexte grandiose, grandiloquent et XXL, le compositeur fait de vraies merveilles. Pour preuve cette partition destinée à l’Interstellar de Christopher Nolan. Avec la trilogie Batman mais aussi Inception, la complicité entre les deux hommes impressionne de projet en projet. Ici, pour cette saga de l’espace, sorte de 2001 du troisième millénaire, Hans Zimmer rend encore plus impressionnant le propos du cinéaste. Et ses cordes soulignent la face majestueuse des images. Pourtant, le compositeur ne lorgne jamais vers une quelconque tentation kubrickienne. On pense même étonnamment parfois au Koyaanisqatsi de Philip Glass plutôt qu’au Also sprach Zarathustra de Strauss. Zimmer signe surtout une bande originale de Zimmer ! Un score fait de thèmes entêtants et d’arrangements impressionnants. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 30 octobre 2015 | Island Records

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
La bande originale du documentaire d’Asif Kapadia consacré à Amy Winehouse propose deux types de morceaux. Tout d’abord, les plus grandes chansons de la défunte soul sister britannique dans des versions alternatives (Tears Dry On Their Own, Back To Black et Love Is A Losing Game notamment), mais aussi des sessions live rares, des démos de Stronger Than Me, What Is It About Men et Rehab et pleins d’autres pépites qui combleront les fans de la chanteuse londonienne disparue durant l’été 2011. Cette B.O. comprend également la partition originale écrite spécialement pour Amy par le compositeur brésilien Antônio Pinto qui avait d’ailleurs déjà travaillé avec Kapadia sur son précédent documentaire qu’il avait consacré à Ayrton Senna. © CM/Qobuz
13,49 €
11,69 €

Bandes originales de films - Paru le 18 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Nouvelle pépite cinématographique signée Yann Arthus-Bertrand, Human représente un voyage de trois ans aux quatre coins du monde et des rencontres avec des milliers de personnes donnant lieu à des témoignages bouleversants… Un documentaire de cette envergure se devait d’être habillé d’une bande-son de grande facture. C’est chose faite grâce au travail du compositeur Armand Amar (qui avait déjà participé aux précédents films du célèbre photographe) dont les créations sonores viennent parfaitement mettre en valeur la diversité et la richesse du propos de Human. Le paysage musical dressé ici est d’un éclectisme rare, formant une entité artistique à part entière et venant multiplier l’intensité des émotions transmises pendant le long-métrage. Amar parvient à créer une musique à l’image de l’humanité : incroyablement diverse et d’une richesse culturelle infinie. © LG/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 avril 1978 | RSO Records Inc.

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,23 €
19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Fontana

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
En 1957, Miles Davis se rend en France pour une petite tournée, et pendant son séjour, enregistre la musique du film Ascenseur pour l'échafaud. Ce CD contient l'album des morceaux d'origine plus 19 minutes de versions inédites. Bien meilleure que de nombreuses musiques de film, cette bande originale inclut les performances du saxophoniste Barney Wilen et du pianiste René Urtreger et présente un intérêt historique. ~ Scott Yanow
26,23 €
19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 décembre 2015 | Walt Disney Records

Hi-Res
Avant même d’en entendre la première note, on se doute évidemment ce que la bande originale de ce septième épisode de la saga Star Wars proposera. Certes, certes, mais il serait pourtant dommage de zapper cette partition de John Williams sous prétexte qu’on connait celles qu’il avait concoctées pour les six films précédents. On retrouve ici les valeurs propres au grand compositeur new-yorkais lorsqu’il se retrouve dans le contexte d’une super production (Korngold, Bruckner et Holst en tête) mais des valeurs qui ne l’empêche guère de trouver l’inspiration quand il s’agit de signer des thèmes nouveaux et des mélodies inédites. Comme quoi Williams reste un maître dont l’inspiration n’est toujours pas en berne à 80 ans passés. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 23 octobre 2015 | Decca (UMO) (Classics)

Hi-Res
Après avoir fait ses preuves avec Skyfall, Thomas Newman a le privilège de signer une seconde partition d’un James Bond. Mais pour Spectre, le compositeur californien n’a pas travaillé une fois le film terminé mais tout au long du tournage. Un moyen sans doute pour lui de mieux sentir la mise en scène de Sam Mendes. A l’arrivée, tous les ingrédients musicaux de la dramaturgie propre à la série des 007 sont habilement utilisés. Newman manie les cordes avec beaucoup de délicatesse, sachant sortir le grand jeu pour les scènes spectaculaires. Avec cette flamboyante B.O., il impose un peu plus son style et son nom qui ne fait guère tache à côté de celui de feu John Barry, LE compositeur de référence en matière de James Bond. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
14,29 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2000 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Bande Originale du film "Gladiator" de Ridley Scott (2000), composée par Hans Zimmer & Lisa Gerrard et interprétée par The Lyndhurst Orchestra & Gavin Greenaway (direction), avec Russell Crowe, Joaquin Phoenix, Connie Nielsen, Oliver Reed & Richard Harris (5 oscars)
14,99 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 2 janvier 2015 | RCA Victor - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 janvier 2016 | Universal Music GmbH

Hi-Res
Pour beaucoup, la carrière de Mike Olfield au cinéma se résume exclusivement à son Tubular Bells utilisée pour la bande originale de L’Exorciste en 1974. Mais le musicien britannique n’avait en fait pas travaillé avec le réalisateur William Friedkin qui avait utilisé une musique déjà existante publiée par Olfield un an plus tôt en 1973… Dix ans plus tard, Mike Olfield est cette fois le vrai compositeur de la partition de La Déchirure (The Killing Fields). La légende veut que les producteurs du film de Roland Joffé aient rejeté ses premiers travaux, jugés trop avant-gardistes à leur goût. Sa copie revue, Olfield signe pourtant une œuvre intense, comme l’est l’histoire qu’elle soutient, celle de l’amitié entre un journaliste américain et son assistant cambodgien pendant la dictature des Khmers rouges. Au cœur de cette B.O., les influences asiatiques se font logiquement entendre. Mêlant électronique et acoustique, Mike Olfield sculpte des paysages instrumentaux tantôt intimistes et minimalistes, tantôt plus grandiloquents, tout en conservant une trame mélodique toujours forte. A l’arrivée, The Killing Fields) reste une œuvre phare de sa discographie. © MD/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 17 février 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res
Vous trouverez ici un petit bouquet de chansons d’amour pas tant romantiques que voluptueuses. Au programme, un rencard avec Sinatra le lover, Earned It de The Weeknd, l’éclatante Sia dans un Salted Wound intimiste, mais aussi les célèbres gentlemen à la langue rouge pour un retour en 1978, ou encore l’électro de Vaults dont la chanteuse semble vous murmurer quelque chose à l’oreille. Les tempos varient entre balades calmes et titres plus énergiques, probablement dans un but démocratique de satisfaire le plus grand nombre… A noter que la BO paraît 4 jours avant la Saint Valentin, mais s’écoute en toutes occasions épicuriennes. © HR/Qobuz
14,99 €
11,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 mai 2013 | Wagram Music

Hi-Res Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
On connaît surtout le compositeur français Eric Serra pour ses constantes collaborations avec Luc Besson, et Le Grand Bleu est la musique que Serra a composée pour le film éponyme de ce réalisateur. Il s’agissait de leur troisième collaboration. ~ Sergey Mesenov
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 octobre 1976 | Capitol Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Sa discographie est plutôt costaude et il aura beau avoir travaillé avec des cinéastes aussi divers et célèbres que Paul Mazursky, Norman Jewison, John Cassavetes, John McTiernan, Costa-Gavras, Taylor Hackford ou bien encore John Frankenheimer, le compositeur Bill Conti restera comme l’homme de la B.O. de Rocky et rien que de Rocky ! Et son thème Gonna Fly Now est sans doute l’un des plus populaires du 7e Art. Mais c’est la partition complète qui mérite qu’on se penche sur cette bande originale de ce film sorti en décembre 1976. L’heure est alors au disco et Conti signe de délicieuses piécettes groovy à souhait, avec rythmiques et percussions soul voire funky et synthés 100% seventies (Reflections). Même dans les ballades à l’eau de rose, le compositeur originaire de Providence réussit à viser juste (First Date). Evidemment, le thème Gonna Fly Now est décliné à toutes les sauces et à plusieurs reprises. A l’arrivée, voilà une B.O. parfaite et qui traverse parfaitement bien les décennies. © MD/Qobuz

Le genre

Bandes originales de films dans le magazine