Les albums

24082 albums triés par Meilleures ventes et filtrés par Bandes originales de films
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 9 décembre 2016 | Interscope

Hi-Res Livret
On avait compris avec ses deux premiers films, Guy and Madeline on a Park Bench et Whiplash, que la musique était un élément essentiel de l’univers du jeune metteur en scène américain Damien Chazelle. La chose se confirme avec La La Land, brillante comédie-musicale réunissant notamment Ryan Gosling et Emma Stone. Il est bien loin le temps où Hollywood était une impressionnante et géniale usine à comédies-musicales. Tombé en désuétude, le genre pointe régulièrement le bout de son nez (Moulin Rouge, Mamma Mia, Chicago…) avant de s’éclipser. Aussi bien influencé par Stanley Donen que Jacques Demy, Chazelle réalise un vrai tour de magie en rendant hommage à la tradition tout en signant un film de son temps. Il est épaulé ici par le compositeur Justin Hurwitz, ami rencontré sur les bancs d’Harvard et avec lequel il a travaillé sur ses précédents longs-métrages, qui lui aussi rend une copie magistrale, alternant entre séquences romantiques belles, colorées et jamais mièvres et interludes plus vifs. Dans les parties instrumentales comme dans les chansons (interprétées par les acteurs eux-mêmes), cette B.O. de La La Land est un beau feu d’artifice qui peut aussi se déguster sans les images. © CM/Qobuz
19,23 €
14,29 €

Bandes originales de films - Paru le 21 avril 2017 | Universal Music

Hi-Res
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 septembre 2014 | Universal Music

Hi-Res
8,73 €17,48 €
6,49 €12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 novembre 2016 | Stax

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec la bande originale d'une série B apparemment sans grand avenir, le nom d'Isaac Hayes entre dans l'histoire. Une pédale wah-wah qui racle les fonds de casserole (Charles « Skip » Pitts), des violons jouant à cache-cache avec un bon vieux groove funky et un nom : John Shaft ! En 1971, Hayes signe la bande originale du film de Gordon Parks, Shaft, qu'il place d'entrée à la première place des charts R&B et pop. Encore aujourd'hui, le son du générique de Shaft symbolise ce groove propre au funk. Isaac Hayes inscrit peut être davantage son œuvre dans l'histoire du rhythm'n'blues et de la soul music, il lègue pourtant ici au funk un secret de cuisine incontournable. © MZ/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 avril 2017 | Impulse! Records

Hi-Res Livret
Depuis sa mort en 1953, Django Reinhardt a influencé un nombre incalculable de guitaristes de jazz mais aussi de blues, de rock, de pop et de country. Et de Jimi Hendrix à BB King en passant par George Benson, Joe Pass, Carlos Santana, John Mc Laughlin, Les Paul, Jimmy Page, Hank Marvin, Chet Atkins, Jeff Beck, Jerry Garcia, Eric Clapton ou Mark Knopfler, tous ont bu à la source Django, musicien génial au cœur de ce biopic réalisé par Etienne Comar avec Reda Kateb. Pour la musique, le réalisateur a opté pour des experts en djangologie : le Trio Rosenberg. La formation composée de Stochelo, Nous'che et Nonnie Rosenberg revisite ici avec rigueur et virtuosité les standards du maître. Warren Ellis des Bad Seeds de Nick Cave, déjà auteur de nombreuses musiques de films, est aussi de la partie, pour une composition qui referme ce beau disque qui touchera les aficionados de jazz manouche. © CM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 16 décembre 2016 | Walt Disney Records

Hi-Res
Puisque Rogue One n’est pas un épisode de Star Wars comme les autres, sa musique ne sera pas comme les autres. Guère étonnant alors que John Williams ne soit pas de la partie et ait laissé sa place à Michael Giacchino. Sans avoir le CV et le génie du complice éternel de Steven Spielberg, Giacchino affiche tout de même une discographie de compétition, ayant signé les partitions de jeux vidéo comme Le Monde perdu : Jurassic Park (1997), Gargoyles (1995) et Medal of Honor (1999/2007) mais aussi de productions de J. J. Abrams comme les films Mission Impossible III, Star Trek, Super 8 ou encore les séries Lost, Alias, Fringe et Alcatraz. Il a également collaboré avec le studio Pixar sur Les Indestructibles, Ratatouille, Là-haut, Cars 2 et Vice Versa. Mais Michael Giacchino n’était en fait pas le premier musicien choisi pour œuvrer sur Rogue One. Le Français Alexandre Desplat avait commencé à composer pour ce spin-off de Star Wars et son nom apparaissait même dans les premières bandes annonces du film. Trois mois avant la sortie de Rogue One, il est remplacé par Giacchino car le film étant reparti en tournage, le calendrier de Desplat ne lui permettrait alors plus de composer davantage de musique. En seulement quatre semaines et demi et en s’inspirant grandement des partitions de John Williams, Michael Giacchino accouche d’une B.O. d’une grande tenue. Et s’il est difficile de ne pas noter l’influence évidemment de Williams donc aussi d’un compositeur comme Gustav Holst, il remplit sa mission et offre l’accompagnement musical parfait pour ce spin-off. © CM/Qobuz
11,69 €

Bandes originales de films - Paru le 5 octobre 2017 | Epic

C’est le réalisateur québécois Denis Villeneuve qui a la lourde charge de s’attaquer à la suite de Blade Runner, le film de science-fiction réalisé par Ridley Scott en 1982, avec Harrison Ford dans le rôle de Rick Deckard, l’ex-flic chasseur de Replicants. Pour la musique, c’est tout d’abord l’Islandais Jóhann Jóhannsson, un habitué des films de Villeneuve (Sicario, Premier contact…), qui a la charge tout aussi lourde de prendre le relai de Vangelis, le compositeur de la BO du premier opus. Finalement, le réalisateur souhaitant prendre une direction plus proche de l’esprit du compositeur grec, il congédie Jóhannsson pour le remplacer par Hans Zimmer, dont l’habileté à habiller musicalement la science-fiction n’est plus à démontrer. Souvenons-nous de ses scores pour Christophe Nolan (Inception et Interstellar). Pour cette suite, Zimmer (assisté de Benjamin Wallfish) navigue dans les eaux synthétiques et glaciales de la BO du premier Blade Runner. Il suffit d’écouter le morceau introductif (2049) ou bien Mesa pour se rendre compte de la ressemblance frappante avec les nappes à la fois pesantes et déchirantes de Vangelis. Le reste de la BO est truffé de morceaux atmosphériques du même acabit, réalisés avec un soin extrême et une grande efficacité, comme toujours avec Zimmer. À noter la présence de deux chansons sucrées d’Elvis Presley (dont le tube Can’t Stop Falling In Love) et une autre de Frank Sinatra, qui tranchent drastiquement avec l’ensemble. Peut-être aurons-nous un jour accès à la musique rejetée du film, celle composée par Jóhannsson ? En attendant, elle constitue un Graal prisée par les collectionneurs, comme cela arrive régulièrement dans l’histoire de la musique de film hollywoodienne (voir la BO rejetée de Troy par Gabriel Yared ou celle de La Rose et la Flèche de Michel Legrand). © NM/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 11 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
1,68 €

Bandes originales de films - Paru le 9 décembre 2016 | Republic

13,49 €
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 15 avril 2016 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
13,49 €
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 10 juin 2016 | Mi'ster

Hi-Res
Ibrahim Maalouf est fait décidément partie des musiciens français très en vogue. Entre album à succès et invitation sur tous les plateaux télé tendances du moment, voilà que le cinéma fait une nouvelle fois appel aux services du trompettiste pour la bande son de Dans les forêts de Sibérie (il avait déjà travaillé pour plusieurs films, notamment Yves Saint-Laurent). Le musicien se voit responsable de retranscrire le souffle glaciale des plaines russes, là où le froid transperce la chair et atteint le cœur. Dans un film où la trame se veut contemplative, il est bon d’avoir une musique à la hauteur afin de compléter un tableau qui se veut esthétique. © AR/Qobuz
25,99 €
22,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 juillet 2016 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res
Déjà qu’il est difficile de trouver du mauvais dans les éditions passées du festival blues rock Crossroads organisé par Eric Clapton depuis 2004, mais il le sera encore plus dans cette compilation ! Triés parmi la pléthore de bons moments des procurés par les éditions 2004, 2007, 2010 et 2013, les titres de cette sélection permettent de côtoyer Buddy Guy, B.B King, Gary Clark Jr, Jeff Beck, Robert Cray, God lui-même et tant d’autres. La guitare est évidemment de rigueur et les musiciens enchaînent des prestations de haut vol alors que les trois volumes, contenant en tout 41 musiques, défilent à grande vitesse. Il est bon d’entendre des associations inédites entre musiciens de légende. Le blues prouve une fois de plus que de belles heures l’attendent. © AR/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 20 juillet 2017 | Valérian S.A.S.

Hi-Res Livret
17,48 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2011 | Decca

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
26,23 €
19,49 €

Bandes originales de films - Paru le 18 décembre 2015 | Walt Disney Records

Hi-Res
Avant même d’en entendre la première note, on se doute évidemment ce que la bande originale de ce septième épisode de la saga Star Wars proposera. Certes, certes, mais il serait pourtant dommage de zapper cette partition de John Williams sous prétexte qu’on connait celles qu’il avait concoctées pour les six films précédents. On retrouve ici les valeurs propres au grand compositeur new-yorkais lorsqu’il se retrouve dans le contexte d’une super production (Korngold, Bruckner et Holst en tête) mais des valeurs qui ne l’empêche guère de trouver l’inspiration quand il s’agit de signer des thèmes nouveaux et des mélodies inédites. Comme quoi Williams reste un maître dont l’inspiration n’est toujours pas en berne à 80 ans passés. © CM/Qobuz

Le genre

Bandes originales de films dans le magazine