Les albums

14,99 €
9,99 €

Ballets - Paru le 1 avril 2014 | RCO Live

Studio Masters Livret Distinctions Prise de Son d'Exception
12,99 €

Ballets - Paru le 27 janvier 2014 | Decca

Igor Stravinski : Pulcinella - Pétrouchka / Orchestre Royal du Concertgebouw - Riccardo Chailly, direction
11,99 €

Ballets - Paru le 6 mai 2013 | AAO Music

16,89 €

Ballets - Paru le 19 avril 2013 | Sony Classical

Livret
Ces versions du "Sacre du printemps" et de "L'Oiseau de feu" enregistrées à 20 ans d'intervalle par le compositeur montrent qu'il reste extrêmement fidèle à lui-même. Mêmes tempi, même objectivité un peu sèche. Seules les prises de son nous permettent de constater le temps qui passe. Rarement l'anniversaire d'une œuvre a été fêtée à ce point pour le plus grand bonheur des mélomanes.
14,99 €
9,99 €

Ballets - Paru le 3 avril 2013 | Paraty Productions

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Ouvertures & ballets de Zoroastre, Dardanus, Castor et Pollux, Acanthe & Céphise, Les Indes galantes / Soloists of the Simón Bolívar Symphony Orchestra of Venezuela - Bruno Procopio, direction
14,99 €
9,99 €

Ballets - Paru le 28 janvier 2013 | Claves Records

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Qualité Studio Masters Garantie
Tombé injustement dans l'oubli alors qu'il mériterait d'être à l'affiche des théâtres, le ballet "Le conte de Cendrillon" (d'après Grimm) de Frank Martin ressuscite à la fois grâce à l'enregistrement bienvenu de la Radio Télévision Suisse et à l'enthousiasme du label Claves qui, par cette toute récente publication discographique, a décidé de remettre à l'honneur cette éclatante musique de ballet, qui plus est, fort bien interprétée ici. « Cendrillon renaît de ses cendres. Tombé dans un oubli difficilement explicable, l’alerte et élégant ballet de Frank Martin est revenu à la vie. C’est en allemand que Frank Martin a composé le ballet Cendrillon, créé au Stadttheater de Bâle en 1942 sous la direction de Paul Sacher. Parce que le conte Aschenbrödel des frères Grimm, qui inspira le livret efficace et concis utilisé par le compositeur genevois, était selon ses termes "bien plus près de la vraie pensée enfantine, candide et cruelle" que celui de Charles Perrault, "tout français, tout civilisé, tout poli (…) écrit pour des enfants déjà civilisés et polis, de beaux enfants bien habillés et parlant bien". Le ton est donné. Juste après avoir terminé Le vin herbé, où il revisitait le mythe médiéval de Tristan et Iseut, le compositeur se libère, largue pour un temps ses assises austères et solennelles. Il fait swinguer par touches trombones et saxophones, s’éclate en percussions, en traits de piano volubiles, tout en savourant avec soin et mesure les timbres chatoyants d’un ensemble instrumental original. Il exploite avec une joie quasi décomplexée l’occasion qui lui est offerte d’écrire une musique de ballet, une musique à faire danser. Enfin, il ose une musique d’amoureux joyeux et non tragique. Belle initiative. Effectivement, dans la fosse du théâtre bâlois, sa douce Maria est à la flûte, tandis que lui tient la partie de piano. Interfaces atypiques entre scène et orchestre, quatre voix solistes incarnent les personnages. Le succès fut au rendez-vous. Puis Aschenbrödel passa aux oubliettes jusqu’à un enregistrement de Radio Zurich en 1957, sans lendemain, puis la belle initiative de la HEM de Genève qui, en 2010, a mis Das Märchen von Aschenbrödel sur les lutrins de son orchestre d’étudiants et collaboré à sa renaissance avec le chorégraphe Antonio Gomes et une troupe de ballet de Budapest. L’enregistrement de la RTS a immédiatement aiguisé la curiosité puis l’intérêt du label Claves, installé à Pully et dirigé depuis peu par Patrick Peikert. "Cette redécouverte d’une partition totalement oubliée entre parfaitement dans l’esprit de notre maison", s’enthousiasme le producteur, bluffé non seulement par l’œuvre, mais encore par l’interprétation fabuleuse des étudiants genevois dirigés par Gábor Takács-Nagy. "L’enregistrement est accessible depuis trois semaines sur plateforme électronique et suscite déjà beaucoup de réactions, jusqu’au Japon." Possible renaissance théâtrale. La Cendrillon de Frank Martin a remis pieds et chaussons sur scène. Par ce disque, elle entre résolument dans le bal des partitions susceptibles d’intéresser des directeurs de théâtre. Patrick Peikert y croit et s’emploie à jouer, à défaut du rôle de la bonne fée, celui du bienveillant et efficace parrain. Parrain de Frank Martin en tous les cas, de sa part candide, malicieuse, et de son envie tellement forte de voir, en 1942, ne serait-ce que sur une scène, les méchants cruellement punis. » (L’Hebdo, 27 février 2013, Dominique Rosset) « Aschenbrödel, je l'ai écrit d'après le scénario que Marie-Eve Kreis avait tiré du conte de Grimm. Disons bien Aschenbrödel et non pas Cendrillon, car Cendrillon évoquerait le conte de Perrault et là si l'histoire est sensiblement la même, le ton est tout différent." Voilà ce que Frank Martin tient à préciser dans ses commentaires sur ses œuvres (Baconnière, Neuchâtel 1984). »
9,99 €

Ballets - Paru le 25 janvier 2013 | Brussels Philharmonic Recordings

Après avoir enregistré une inoubliable "Mer" de Claude Debussy, à la tête de son excellent Brussels Philharmonic, Michel Tabachnik signe un très beau "Sacre du Printemps", enregistré en concert à la Cité de la Musique, à Paris. Si la partition est apprivoisée depuis longtemps, elle garde toujours sa brutale nouveauté sous la direction de ce chef si fidèle à Stravinsky. Quant au "Chant du Rossignol" qui complète si bien cet album, il brille des mille feux d'une instrumentation encore fortement imprégnée par le souvenir du rutilant orchestre de Rimsky-Korsakov. FH
14,99 €
14,99 €

Ballets - Paru le 6 novembre 2012 | Chandos Records

Studio Masters Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
Ce double-album Chandos marque le commencement d'un nouveau projet dédié aux ballets de Tchaikovski. Ce premier volet présente l'intégrale de La Belle au Bois Dormant en SACD, par l'Orchestre Philharmonique de Bergen dirigé par Neeme Järvi, qui fête cette année ses 75 ans dont 30 années de carrière aux côtés de Chandos. Le grand violoniste James Ehnes est l'invité exceptionnel de cet album. Le Lac des Cygnes et Casse-Noisette suivront en 2013 et 2014. James Ehnes, violon - Bergen Philharmonic Orchestra - Neeme Järvi, direction Ce double-album Chandos marque le commencement d'un nouveau projet dédié aux ballets de Tchaikovski. Ce premier volet présente l'intégrale de La Belle au Bois Dormant en SACD, par l'Orchestre Philharmonique de Bergen dirigé par Neeme Järvi, qui fête cette année ses 75 ans dont 30 années de carrière aux côtés de Chandos. Le grand violoniste James Ehnes est l'invité exceptionnel de cet album. Le Lac des Cygnes et Casse-Noisette suivront en 2013 et 2014.
12,99 €

Ballets - Paru le 22 mai 2012 | Universal Music Spain, S.L.

12,99 €

Ballets - Paru le 18 juillet 2011 | Universal Music Division Classics Jazz

9,09 €

Ballets - Paru le 4 avril 2011 | Warner Classics

8,99 €

Ballets - Paru le 22 mars 2011 | Teldec Classics International - Warner Classics International

9,99 €
9,99 €

Ballets - Paru le 1 mars 2011 | BIS

Studio Masters Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Petrouchka - Le Sacre du printemps / Jarle Rotevatn, piano - Orchestre Philharmonique de Bergen, dir. Andrew Litton
6,99 €

Ballets - Paru le 29 juin 2010 | San Francisco Symphony

Livret
San Francisco Symphony - Michael Tilson Thomas, direction Keeping Score, c’est une série d’essence didactique créée par l’Orchestre symphonique de San Francisco et son chef Michal Tilson Thomas. Trois axes : un DVD avec l’œuvre complète et des tonnes d’explication, un site d’Internet interactif en anglais (www.keepingscore.org), et un CD donnant uniquement l’œuvre, sans décorticage ni explication, un enregistrement tout court. C’est cet enregistrement que voici.     L’intégrale du Sacre ainsi que trois danses de la Suite de L’Oiseau de feu de Stravinski donc, même si le CD aurait pu contenir l’intégrale de L’Oiseau de feu aussi, mais peu importe : le CD suit le programme du DVD et du site d’Internet), dans un enregistrement public, en concert, mais avec possibilité de montage, puisque l’on a puisé dans deux concerts consécutifs pour d’éventuelles corrections de tel ou tel canard. C’est le live corrigé, en quelque sorte, mais que l’auditeur se rassure, la base est bien celle d’un vrai concert, sans les toussotements, les papiers de bonbon, les téléphones portables et autres intempéries sonores qui, il est vrai, peuvent gêner dans le live absolu. Retrouvez cet enregistrement en DVD

Le genre

Ballets dans le magazine
  • Gergiev ressuscite Nijinski sur Arte
    Gergiev ressuscite Nijinski sur Arte Le Ballet du Mariinski interprète Le Sacre du printemps dans la chorégraphie de Nijinski, sous la direction de Valery Gergiev. L’événement est à vivre sur Arte le 22 juin.