Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Classique - À paraître le 11 septembre 2015 | Metier

Livret
7,99 €

Classique - Paru le 7 août 2015 | Naxos

Livret
Ce sixième volume de l’intégrale des enregistrements de Fritz Kreisler couvre le début de l’année 1924 jusqu’à février 1925, dans un répertoire surtout composé de pièces courtes – elles devaient tenir sur une face de 78-tours ! – et d’arrangements virtuoses, avec le fidèle Carl Lamson au piano, son accompagnateur lors de ses tournées états-uniennes. Ce sont là parmi ses ultimes enregistrements acoustiques, avant de passer en août 1925 aux premières captations par microphone. Il va sans dire que toutes ces prises ne comportent aucun montage, aucun arrangement avec la réalité : ce que vous entendez est précisément ce qui fut joué. Kreisler, âgé alors de cinquante ans, est en pleine possession de ses moyens, techniques et musicaux, et s’il a gardé sa tendance habituelle au portamento et au rubato hyper-romantiques, le son reste toujours rond et chaud, tandis que l’impeccable intonation témoigne que le vieux lion du violon n’a rien à craindre des nouveaux venus sur le marché mondial comme Jasha Heifetz. Voilà un merveilleux témoignage historique. © SM/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 27 juillet 2015 | Abrsm

9,99 €

Classique - Paru le 10 juillet 2015 | ABC Classics

9,99 €

Classique - Paru le 3 juillet 2015 | ABC Classics

9,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2015 | Soundset

9,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2015 | Grand Piano

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 29 mai 2015 | ABC Classics

9,99 €

Classique - Paru le 12 mai 2015 | Gothic

Livret
9,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2015 | Priory Records

7,79 €

Blues - Paru le 8 mai 2015 | Columbia - Legacy

9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2015 | Castigo Classic Recordings

9,99 €

Classique - Paru le 20 avril 2015 | Tresona

4,99 €

R&B - Paru le 18 avril 2015 | Ros Music Box

9,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2015 | BIS

Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Comme quoi les extrêmes… En Norvège et en 1882, Grieg composa sa Sonate pour violoncelle et piano ; puis, vingt ans plus tard, l’Australien Percy Grainger – émigré en Europe depuis peu – écrivit pour un violoncelliste danois, avec lequel il jouait la Sonate de son excellent ami Grieg, sa propre Suite scandinave, naturellement pour violoncelle et piano. On connaît l’admiration que portait Grainger à la chose musicale nordique, et cela n’étonnera donc personne que, venu des antipodes, il verse lui-même dans cet idiome musical si particulier. En plus de ces deux œuvres majeures de Grieg et Grainger, le violoncelliste Andreas Brantelid et le pianiste Christian Ihle Hadland nous offrent quelques fort belles raretés de Grieg, ainsi qu’un délicieux Lied de Nielsen adapté pour duo. © SM/Qobuz