Artistes similaires

Les albums

586 albums triés par Date : du plus récent au moins récent
7,99 €

Classique - À paraître le 28 avril 2017 | Alpha

Livret
14,99 €

Classique - Paru le 24 mars 2017 | Fra Bernardo

Livret
19,99 €

Classique - Paru le 10 mars 2017 | Claves Records

Livret
12,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
17,48 €
12,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
15,39 €
11,69 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Masterworks

Hi-Res
9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2017 | Marcophon

6,99 €

Classique - Paru le 23 février 2017 | Les Indispensables de Diapason

3,99 €

Jazz - Paru le 21 février 2017 | The Web Engine Records

6,49 €

Divers - Paru le 17 février 2017 | Kids Tunes

12,99 €

Classique - Paru le 17 février 2017 | Decca

15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | Aparté

Hi-Res Livret
L’Adélaïde en question étant l’une des huit filles de Louis XV et de Marie Leszcinska ; née en 1732, elle devint « Madame » à la mort de sa sœur aînée, et s’éteignit en 1800 en Italie – elle aura quand même survécu à la Révolution ! Mais à l’heure de sa grande gloire, elle et ses sœurs furent de grandes consommatrices de musique et nombreux sont les compositeurs qui gravitèrent autour des princesses, et leur dédièrent des œuvres nouvelles. Cet album est concocté par Olivier Baumont, qui joue un clavecin Blanchet de 1746, et Julien Chauvin qui joue un violon Gagliano des années 1741, dit « de Madame Adélaïde ». Les deux instruments appartiennent à la collection versaillaise et c’est d’ailleurs dans le Grand Cabinet de Madame Victoire – une autre des princesses royales – qu’eut lieu l’enregistrement. Et quasiment toutes ces œuvres, qu’elles soient de Balbastre, Rameau, Cardonne, Simon et Davergne, furent en effet écrites ou arrangées pour les diverses filles du roi. De les entendre sur le violon d’Adélaïde, dans les salons de Victoire, avec de-ci, de là, la sonnerie de la pendule de Victoire afin de marquer le temps qui passe (ou encore le délicieux carillon d’une autre pendule, fabriquée quelques années avant la Révolution), tout cela nous renvoie quelque 250 ans en arrière à la cour versaillaise, sonorités y compris… Notez que toutes les œuvres sont ici données en première discographique mondiale. © SM/Qobuz « [...] Le cadre expressif imposé par le claveciniste (un aimable entre-deux, ni trop souple ni trop varié côté toucher) réussit fort bien aux pièces concertantes en ce qu’il laisse entière liberté à Julien Chauvin de nous faire comprendre le discours. À la fois élégiaque et d’une élégante virtuosité, son archet creuse les beautés mélodiques de Dauvergne, dose le cheminement harmonique subtil d’une musique certes galante mais point timorée. Les variations pour deux violons de Guignon sur Les Sauvages de Rameau (en rerecording) montrent l’étendue de la palette sonore du violoniste. Le phrasé limpide, l’articulation parfaitement maîtrisée forcent l’admiration.» (Diapason, mars 2017 / Philippe Ramin)
15,39 €
10,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2017 | Mirare

Hi-Res Livret
10,39 €

Ballets - Paru le 27 janvier 2017 | Warner Classics

Livret

Le compositeur

Jean-Philippe Rameau dans le magazine