Les albums

11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 décembre 2014 | Domino Recording Co

Distinctions 4F de Télérama
9,99 €

Chanson française - Paru le 24 novembre 2014 | Columbia

Distinctions 4F de Télérama
Produit avec son fils de 21 ans, Lucas, Stratégie de l’inespoir est une nouvelle preuve du niveau toujours aussi élevé de l’art d’Hubert-Félix Thiéfaine. Pour ce 17e album, le plus baudelairien des chanteurs de l'hexagone s’est entouré de brillants collaborateurs comme Arman Méliès, Cali, JP Nataf ou bien encore Yann Péchin. Écrit dès 2011, peu de temps après la sortie de Suppléments de mensonge avec lequel il partage de nombreuses thématiques, Stratégie de l’inespoir est avant tout un nouveau périple mélancolique et sombre et surtout poétique à souhait, comme toujours chez son auteur… Et même si le mot inespoir est apposé sur cet album, cette cuvée 2014 de Thiéfaine offre quelques étincelles de lumière, comme une vapeur d'espoir distillée avec parcimonie. Un grand cru. © CM/Qobuz
25,49 €
16,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 14 novembre 2014 | Sony Classical

24 Bits Livret + Vidéo Distinctions 4F de Télérama
Ce que déteste le plus Teodor Currentzis, c'est la tiédeur et tant pis s'il égratigne la tradition interprétative dont il n'a cure. Car ce qui lui importe, c'est de respecter la musique de Mozart dont il juge l'écriture tout en contraste et dynamique. Et ce Cosi, Currentzis le porte au pinacle, le considérant musicalement comme le meilleur opéra du compositeur contrairement aux jugements établis. Dans ce nouvel enregistrement, Currentzis s'est efforcé de restituer ce qui fait pour lui tout Mozart, à la fois la jeunesse, la spontanéité, la vivacité, l'esprit, l'audace, la brillance, la simplicité intangible et la fine sensibilité. Il utilise, dit-il, tous les moyens à sa disposition pour parvenir à ce résultat, comme faire appel à des instruments anciens, non par souci d'authenticité mais uniquement parce qu'il estime que leur vibration, leur son plus tendus peuvent mieux traduire l'émotion au plus près de sa force et de sa vérité. Currentzis applique la même démarche aux voix dont il met la technique au service de la clarté et de la pureté vocale au détriment du vibrato et du volume sonore plus déclamatoires, afin de mieux rendre l'intimité des sentiments. Voilà un Cosi finalement presque moins décoiffant que ne l'est la force de conviction et d'engagement jusqu'au-boutiste d'un chef dont l'enthousiasme acharné pour mener à bien son combat interprétatif (est-il le bon ?) reste sans égal. (GG)
14,99 €

Musiques du monde - Paru le 11 novembre 2014 | Universal Music GmbH

Distinctions 4F de Télérama
La gracieuse Silvia Perez Cruz chante des reprises accompagnée par Raül Fernandez Miró pour un duo intimiste et touchant. On voyage entre plusieurs genres, langues, et époques, de Bowie à Piaf, de Leonard Cohen aux chants traditionnels. L’hymne à l’amour prend une autre dimension dans cette interprétation, et le duo va jusqu’à revisiter des lieder de Schumann dans une version purifiée épatante. La voix de Silvia Perez Cruz est à découvrir absolument, son timbre comme ses envolées lyriques, et la guitare de Raül Fernandez Miró est à écouter pour son adaptation juste à la voix qu’il accompagne, que ce soit en arpèges ou en accords saturés à la guitare électrique. Ce double enregistrement est plus universel que le laisse présumer son titre, bien que l’on ressente une atmosphère catalane qui soutient le tout. © HR/Qobuz
23,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 7 novembre 2014 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

Livret Distinctions 4F de Télérama
16,79 €
10,19 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 3 novembre 2014 | harmonia mundi

24 Bits Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
Voyage d'une âme solitaire, écorchée, crucifiée, dans le plus grand désarroi et sans autre horizon qu'une profonde souffrance pour toute compagnie, tel est le climat glacé de ces 24 lieder du Voyage d'hiver que Matthias Goerne restitue magnifiquement en parfaite complicité avec Christoph Eschenbach. Un grand moment d'intense émotion !
49,49 €
32,99 €

Rock - Paru le 31 octobre 2014 | Columbia - Legacy

24 Bits Distinctions 4F de Télérama
Les Basement Tapes furent une parenthèse totalement à part dans la carrière de Bob Dylan. Une parenthèse conçue avec le Band (qui s’appelait alors les Hawks) et qui sortit sous la forme d’un double album en juin 1975, près de huit ans après son enregistrement… Après son grave accident de moto du 29 juin 1966, le Zim s’était donc retiré dans sa maison de Woodstock pour se reposer, composer et enregistrer en compagnie du groupe de Robbie Robertson. Les sessions se déroulèrent en 1967 dans son home studio ou dans la cave de celle du groupe baptisée Big Pink. Les dylanophiles savent tous que ce trésor était bien plus riche que les simples 24 titres présents sur le double album d’origine. Aussi, l’édition qui parait en 2014, The Basement Tapes Complete: The Bootleg Series, Vol. 11, réunit la totale de ces moments de création intense, à savoir 138 titres ! Si certains circulaient depuis longtemps dans diverses versions pirate, elles trouvent enfin ici un écrin digne de ce nom. Cette somme de 6 CD est un océan de blues, de thèmes country et de ballades folk. De prime abord, on pense écouter de sympathiques longues jams entre potes faites essentiellement de reprises mais ce sont des pans entiers des « musiques classiques américaines » qui sont ici revitalisées. Bob Dylan, Robbie Robertson, Rick Danko, Richard Manuel, Levon Helm et Garth Hudson connaissent si bien ce vaste répertoire qu’ils attrapent par le col que le ton qu’ils ont ici trouvé est renversant d’originalité. Un trip intense, dense et passionnant. © MD/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Dub - Paru le 27 octobre 2014 | Yotanka Productions

24 Bits Distinctions 4F de Télérama
Le dub de Zenzile prend ici un tournant peut-être un peu plus mécanique dans la mesure où les sons sont parfois un peu plus rêches, comme sur le titre évocateur Die Fabrik. Mais la flûte traversière s’invite sur un titre plus mystérieux, Die Laden, et le piano sur Die Bourgeoisie, dont on pourrait presque croire que le début est un hommage à Erik Satie. L’expérience du groupe français se fait sentir dans cet enregistrement instrumental hétéroclite, cimenté par les titres de chansons, semblables dans la forme mais pas dans le fond. © HR/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 27 octobre 2014 | Delphian Records

Distinctions 4F de Télérama - Gramophone Editor's Choice
14,99 €
9,99 €

Musiques du monde - Paru le 23 octobre 2014 | Atmospheriques

24 Bits Livret Distinctions 4F de Télérama
En musique, la mondialisation a du bon. En témoigne ce Rivière Noire, projet dont les contours se dessinent aux trois coins du globe. Véritable « supertrio », le groupe est composé de musiciens aux parcours impressionnants. A commencer par Orlando Morais, chanteur devenu un prophète musical en son pays : le Brésil. Pascal Danae, Français originaire de Guadeloupe, grandit en région parisienne avant de s’exiler à Londres et de collaborer avec les plus grands : Manu Katché, Gilberto Gil, Peter Gabriel ou encore Laurent Voulzy. Le troisième, Jean Lamoot, nait en Bretagne mais grandit en Afrique. Ingénieur du son, on le retrouve aux côtés d’Alain Bashung, Salif Keita ou Noir Désir. C’est la passion de la musique et du continent africain qui a réuni ces trois hommes et les a conduit jusqu’au Mali pour l’enregistrement de Rivière Noire. Quatorze titres qui respirent le voyage, dans un joyeux métissage de sons et de langues. A l’image de Londres Paris où le Portugais et le Français se marient sur une musique aux accents d’Afrique. Sylvie Hoarau, moitié du duo Brigitte, vient se greffer à l’ensemble et apporte sa touche féminine à ce trio exclusivement masculin. Le résultat est radieux.
15,39 €
9,34 €

Quatuors - Paru le 20 octobre 2014 | La Dolce Volta

24 Bits Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - Choc de Classica - Qobuzissime
Il y a des artistes qui ont le don de magnifier une œuvre que l'on croyait plus ou moins réussie. C'est bien le cas ici du jeune Quatuor Hermès auquel nous sommes redevables d'un splendide enregistrement des trois Quatuors de Robert Schumann. Si le Troisième a toujours paru le plus abouti, les deux premiers semblaient jonchés de faiblesses d'écriture. Rien de tel ici avec les Hermès qui nous proposent un Schumann inquiet, enthousiaste, romantique, donnant à ce triptyque une cohésion rarement entendue à un tel niveau. La France est vraiment devenue depuis une vingtaine d'années une grande nation du quatuor à cordes, grâce aux actions conjuguées de Pro Quartet et du magnifique enseignement du Quatuor Ysaÿe. Ce nouvel enregistrement en apporte une preuve supplémentaire. Le Quatuor Hermès est une des jeunes formations à suivre avec attention. FH
19,49 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 13 octobre 2014 | [PIAS] Le Label

24 Bits Distinctions 4F de Télérama
Le taiseux et pourtant très prolifique Jean-Louis Murat présente Babel, double album (vingt titres) enregistré avec un groupe « post rock indie folk » (appelez ça comme vous voulez) originaire de Clermont-Ferrand, le Delano Orchestra. Ils utilisent aussi bien les guitares que la trompette ou le violoncelle et le résultat est tout simplement saisissant. Le chanteur auvergnat à la productivité impressionnante (depuis un quart de siècle, chaque année ou presque nous vaut un nouveau Murat) demeure sur ses envolées poétiques (notamment le très réussi « J’ai fréquenté la beauté ») qui entrent en douce collision avec le phrasé musical western rock du Delano Orchestra. « Babel s'élève très haut dans la discographie de Murat, à la fois par sa beauté formelle et par sa profondeur de chant. » écrit Télérama à son sujet. Un double album mélancolique et clair, jamais cynique, qui n'a pas forcément la prétention de toucher le ciel mais s'ancre avec volupté dans le terroir de cette Auvergne rurale qui l'a vu grandir. JMP©Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 13 octobre 2014 | naïve jazz

24 Bits Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Un très beau son de trompette bien à elle, une réelle inspiration, Airelle Besson nous offre là le disque qu'on attendait de cette artiste sensible et pas assez médiatisée. D'autant que son impeccable duo avec le Brésilien Nelson Veras, l'un des très grands guitaristes d'aujourd'hui, jamais dans l'excès, toujours dans la note juste voire la retenue, est à l'image de leur concerts, excellent. Un grand disque. © JMP/Qobuz
9,99 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 7 octobre 2014 | Happy Mel Boopy Touring Co., Inc.

Distinctions 4F de Télérama
« Je voulais faire un disque reflétant qui je suis devenue en tant que femme, mère et artiste. Cet album m’est très cher. Je veux que mes fans comprennent où je me situe dans la vie et se sentent inspirés par ma musique car ces choses sont très liées. » A 45 ans passés, Macy Gray, maman de trois enfants, a encore musicalement pas mal de choses à dire comme le prouve The Way. L’alliage de soul, de funk et de rock est toujours de mise, mais la soul sister de l’Ohio atteint ici une certaine perfection dans l’art de la composition. Et qu’elle feule, qu’elle roucoule, qu’elle griffe ou qu’elle crie, Macy Gray est toujours une vraie personnalité forte du R&B contemporain. Cet opus est juste une nouvelle confirmation. © CM/Qobuz
17,99 €
11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 octobre 2014 | Play It Again Sam

24 Bits Distinctions 4F de Télérama - Qobuzissime
Avec Aventine, Agnes Obel étoffe un peu plus l’univers intimiste, climatique et on ne peut plus onirique qui suintait de son premier album, le grandiose Philharmonics. Derrière un piano épuré emprunté à Erik Satie, la Danoise installée à Berlin étire ses miniatures vers davantage de grandeur. Comme d’immenses espaces sonores que sa voix réverbérée vient magnifier. On se laisse donc flotter dans cette sublime matière sonore. Dans ce rêve éveillé encore plus subtil que sur son prédécesseur. Moucheté par quelques violons ici. Ou par un violoncelle là. Un disque qui confirme le talent d’une musicienne hors du temps. Cette édition Deluxe comprend onze titres inédits dont des versions live de ses classiques tels que Fuel To Fire ou Words Are Dead, deux remix signés David Lynch et David Matz ainsi que trois titres inédits : Arches, Under Giant Trees et September Song. De quoi prolonger un peu plus la magie… © MD/Qobuz
)