La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Les albums

14,99 €
12,99 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

24 Bits Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le plus qu’épuré Nebraska, enregistré seul à la guitare acoustique, est encore dans toutes les mémoires que Springsteen refait surface, deux ans plus tard, avec son exact opposé. Rythmique bodybuildée, guitares carnassières et hymnes de stade, le Boss ressort sa cape de vengeur masqué de l’Amérique des laissés-pour-compte avec un Born In The USA porté par un tubesque single éponyme à faire lever simultanément dix stades, judicieusement placé en ouverture de l’album. Crise économique, plaies du Vietnam loin d’être cicatrisées et morosité du quotidien alors que Reagan est aux commandes de l’Amérique, le poète prolo du New Jersey est une épée dans cette entreprise de rock’n’roll frontal. Un classique. © MZ/Qobuz
10,49 €
9,09 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

24 Bits Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’album qui transformera Bruce Frederick Joseph Springsteen en Boss du rock’n’roll ! Tout l’art du prolo du New Jersey né le 23 septembre 1949 est dans ce Born To Run. Les contradictions de l’American dream, les odes aux marginaux, les hymnes à la résurrection, rien ne manque à l’appel de ce troisième album studio qui mêle rock et rhythm’n’blues avec dextérité. Epaulé par ses hommes de main du E Street Band, le Boss se lance dans un rock’n’roll brut et sans fioriture où les fantômes de Bob Dylan, John Fogerty, Robbie Robertson, Van Morrison et quelques autres se croisent. Une chevauchée vraiment fantastique, d’une efficacité terrible mais portée avant tout par les textes du maître des lieux, l’un des meilleurs songwriters de son temps. © MZ/Qobuz
13,49 €
11,69 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

24 Bits Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Loin du grand barnum de son E Street Band, sa puissante et jouissive formation rock’n’roll pétaradante de déménageur, Bruce Springsteen prend tout le monde à contrepied en septembre 1982 en sortant Nebraska. À l’opposé des cinq précédents disques du Boss, ce chef d’œuvre d’épure est conçu à la guitare et à l’harmonica, capté par un basique magné-cassette Portastudio de chez Tascam. Dans ce dénuement total, Springsteen donne à sa prose une puissance jamais atteinte. C’est évidemment l’Amérique de la marge, celle des laissés pour compte, qu’il narre. Dans la ligné des écrits de Steinbeck et des chansons de Woody Guthrie, Nebraska enchaine portraits touchants, descriptions poignantes et chroniques sociales avec une classe imparable. Sa voix amplifie le propos et ses mélodies, sublimes, touchent à l’intemporel. D’ailleurs, dans ce registre, Springsteen a beau être un inconditionnel de Dylan, il ne sombre jamais dans le plagiat et impose même une véritable originalité stylistique et formelle. Une claque indémodable. © MZ/Qobuz
7,19 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 décembre 2014 | Matador

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Paru en octobre 1993, Painful est sans doute le meilleur résumé des aventures de Yo La Tengo au pays du rock indé. Pris entre les démons de Sonic Youth, du Velvet Undergound et de la folk music, le trio d’Hoboken réussit ici à fusionner toutes ses influences pour obtenir une lave en fusion de folk furieux, aux légers accents de shoegazzing. Un art réellement magique notamment dans les ballades. Paraissant en décembre 2014 à l’occasion des trente ans de Yo La Tengo, cette Deluxe Edition subtilement (re)baptisée Extra Painful propose, en plus de l’album de 1993, de très nombreuses démos, versions acoustiques, titres live et autres inédits. Paré de la sorte, ce sixième album studio de Georgia Hubley, Ira Kaplan et James McNew se doit de trôner dans toute discothèque idéale de fan d’indie rock anglo-saxon. © MD/Qobuz
19,49 €

Rap - Paru le 25 novembre 2014 | Universal Music GmbH

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Lorsque parait son troisième album en avril 1990, Public Enemy est déjà considéré comme le plus grand groupe de l’histoire du rap. Avec Yo ! Bum Rush The Show en 1987 et surtout It Takes A Nation Of Millions To Hold Us Back en 1988, le groupe emmené par Chuck D et Flavor Flav a imposé son style, auscultant chaque recoin de la société américaine à coup de rimes (très) riches et de millefeuilles de samples lettrés et carnassiers. Si Fear Of A Black Planet applique les mêmes recettes que son prédécesseurs, il le fait avec un brin plus de polish sur la carrosserie. Côté musique, la claque est donc à nouveau puissante et Public Enemy impose encore un peu plus ses sons. Une approche agressive de la production (la Bomb Squad pilotée par le producteur Hank Schocklee) qui fait à nouveau des miracles sonores : le tsunami peut être ultra-violent comme sur Brothers Gonna Work It Out et Welcome To The Terrordome ou plus humoristique comme avec 911 Is A Joke. C’est surtout sa richesse qui caractérise Fear Of A Black Planet. Richesse de la prose qui ne se contente jamais d’être une diatribe anti-establishment bas du front mais au contraire une critique fine, précise et implacable des maux de la société américaine. Et richesse des sons tant chaque composition de ce troisième album est une vraie mine qu’on peut explorer sans fin. Un quart de siècle après sa sortie, un chef d’œuvre qui reste une arme vraiment fatale. © MZ/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Folk - Paru le 24 novembre 2014 | Columbia

24 Bits Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans le New York folk des années 60, Paul Simon et Art Garfunkel apportent une voix autre. Loin de l’engagement dylanien, le duo propose un folk plus chambriste au cœur duquel règnent les harmonies vocales. Paru en janvier 1966, Sounds Of Silence est essentiellement composé de chansons enregistrées par Simon sur son premier opus solo Paul Simon Songbook mais réarrangées et réorchestrées pour l’occasion. Les années passent et ces Sons du silence conservent leur belle mélancolie ravageuse et leur spiritualité de tous les instants. Un classique. © MD/Qobuz
35,09 €

Rap - Paru le 24 novembre 2014 | WM France

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Certains albums ont fait grandir pour ne pas dire fait entrer le rap français dans l’âge adulte. Paru en 1993, Ombre est lumière est de ceux-là. Non seulement le chef d’œuvre d’IAM fut une véritable secousse sismique à sa sortie mais il reste encore aujourd’hui, deux décennies plus tard, une œuvre fascinante. Au micro, Shurik'n et Akhenaton font d’impressionnantes étincelles qu’ils posent sur les constructions instrumentales riches et denses d’Imhotep et de DJ Kheops. Et qu’il abatte la carte du social, du politique ou de l’humour, le gang phocéen rafle la mise à chaque titre. Le flow est élastique, les punchlines d’une richesse rare et les sons funky à souhait mais surtout IAM réussit à créer un hip hop purement français, une musique qui bien qu’ancrée dans la tradition américaine reste originale, insolite et totalement atypique. Cette réédition deluxe propose, en plus de l’album original, des remix, des inédits et une bonne flopée d’instru’ imparables. Essentiel. A noter qu’un livret numérique de 80 pages est inclus dans cette version. © MD/Qobuz
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 24 novembre 2014 | Rhino - Warner Bros.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Compositeur sous-estimé qui sera notamment victime du maccarthysme et inscrit sur la liste noire d’Hollywood dans les années 50, Jerry Fielding a travaillé à cinq reprises avec Sam Peckinpah. Pour le furieux cinéaste, ce natif de Pittsburgh a signé les partitions d’Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia, Junior Bonner, Les Chiens de paille, Tueur d’élite et, leur première collaboration, cette mythique Horde sauvage au casting aussi fou que son scénario : William Holden, Ernest Borgnine, Robert Ryan, Edmond O'Brien, Warren Oates, Jaime Sánchez et Ben Johnson ! Fielding joue ici sur les influences, entre saveurs mexicaines (l'action se déroule en 1913 sur la frontière entre Texas et Mexique) et lyrisme des cordes soulignant la mélancolie de loup solitaire de cette embardée de hors-la-loi. Une belle partition à redécouvrir. © MZ/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Pop/Rock - Paru le 24 novembre 2014 | Columbia

24 Bits Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Cinquième et dernier album studio du mythique tandem, Bridge Over Trouble Water est un chef d’œuvre absolu. Paru en janvier 1970, l’album traverse le temps avec la même aisance que Simon et Garfunkel règnent sur les harmonies vocales. Emmené par les tubesques The Boxer, El Condor Pasa, Cecilia et l’éponyme Bridge Over Water, il s’installera au sommet des charts assez rapidement, ce qui n’empêchera pas le duo de se séparer. Ici, chaque élément touche au sublime. Effets, arrangements, choix des notes, paroles, tout est mesuré, soupesé et délicatement livré. Paul Simon ose même ici ses premières expériences world, domaine dans lequel il excellera par la suite en solo. Indispensable. © MD/Qobuz
14,99 €

Rap - Paru le 21 novembre 2014 | Universal Music GmbH

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Pour beaucoup, ce deuxième album de Public Enemy est le plus grand disque de l’histoire du rap. Et lorsqu’il débarque dans les bacs des disquaires en 1988, It Takes A Nation Of Millions To Hold Us Back consacre la bande de Chuck D comme les Rolling Stones du hip hop. Véritable uppercut qui chamboula l'histoire du genre, Public Enemy demeure grâce à ce disque LA référence en matière d'engagement idéologique ET musical. Offrant une version black et sans langue de bois de CNN, auscultant chaque recoin de la société américaine à coup de rimes (très) riches et de millefeuilles de samples lettrés et souvent carnassiers, PE impose ses mots mais aussi ses sons. Une approche agressive de la production (la Bomb Squad pilotée par le producteur Hank Schocklee) qui fait des miracles sonores. Un tsunami électrique et groovy, à des années lumières du rap bling bling qui prendra le contrôle d’un genre musical qui vit alors, en 1988, son âge d’or créatif. Cette Deluxe Edition comprend un second disque de treize bonus incluant notamment la version No Noise de Bring The Noise, des instrus de Rebel Without a Pause, Night Of The Living Baseheads et Black Steel In The Hour of Chaos et la version B.O. du titre Fight The Power du film éponyme de Spike Lee. © MZ/Qobuz
37,99 €

Classique - Paru le 20 novembre 2014 | Universal International Music B.V.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Une intégrale d'une parfaite cohérence depuis les oeuvres de jeunesse jusqu'aux métaphysiques quatuors de la maturité. La beauté instrumentale des Italiens, merveilleusement captée par les techniciens de PHILIPS, ajoute encore au plaisir d'une vision très inspirée. Il se dégage de l'interprétation du Quartetto Italiano un climat de ferveur et de fraternité si proche des idéaux beethovéniens que cette intégrale s'impose naturellement au sommet d'une discographie pourtant bien riche. Ce corpus, si indispensable à tout mélomane qui se respecte, trouve ici une réalisation complètement aboutie. FH
9,99 €

R&B - Paru le 13 novembre 2014 | Universal

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 13 novembre 2014 | Barclay

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 9 novembre 2014 | Decca

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le piano est tonitruant et spectaculaire à souhait, tout à fait dans la ligne des enregistrements DECCA des années soixante-dix, mais quel plaisir de redécouvrir cette vieille rengaine de Grieg sous les doigts magiques de Radu Lupu qui en font ressortir toute la nostalgie et le romantisme, certes grandiloquent, mais si efficace du compositeur norvégien. Couplage traditionnel avec le Concerto en la mineur de Robert Schumann dont le lyrisme voisine très bien avec son homologue nordique. Le grand Radu Lupu chante avec un frémissement de chaque instant. Tout ici respire la jeunesse dans ce qu'elle a de fébrile et de passionné. Un très grand disque. FH
20,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 6 novembre 2014 | Decca

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
L'enregistrement n'est certes pas tout jeune (1955), mais il représente un sommet du style mozartien viennois. A la tête de l'Orchestre Philharmonique de Vienne, Erich Kleiber dirige souverainement avec une constante préoccupation théâtrale, grâce à des tempi très vifs et une tension permanente. Lisa della Casa est une Comtesse noble et touchante, Suzanne Danco (venue par hasard dans cet enregistrement) campe un espiègle et coquin Cherubino, Hilde Guedden est la Susanna rouée que l'on attend et Alfred Poell un Comte avec une belle présence... mais un italien assez rudimentaire. Ce que l'on entend avant tout, c'est le style inimitable de musiciens pour lesquels Mozart était l’indispensable pain quotidien. Miraculeux ! FH
)