La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Les albums

3056 albums triés par Date: du plus récent au moins récent
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 23 mars 2015 | Editions Milan Music

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
11,69 €

Rock - Paru le 17 mars 2015 | RCA - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Avec Transformer, son chef d’œuvre qui parait en novembre 1972, Lou Reed propose une version new-yorkaise du glam rock de Bowie. Celui-ci produit ce second disque solo, et prête au Lou son fidèle guitariste Mick Ronson. Grandiloquent et poète sur Perfect Day, nerveux et serré pour Vicious et noctambule et vénéneux sur Walk On The Wild Side qui livre un génial tango basse et sax, félin à souhait : voilà un album en forme de bande originale idéale d’une New York androgyne, décadente et plus urbaine que jamais. © MZ/Qobuz
14,99 €

Musique de chambre - Paru le 13 février 2015 | Solstice

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Noëlle Spieth a passé des années à réfléchir, à travailler et à peaufiner ses interprétations de Couperin et de Rameau. L'intégrale qu'elle offre de ce dernier est magnifique de cohérence, d'imagination et de style. Enregistrée sur un clavecin parisien du XVIIIe siècle (Benoist Stehlin)qui possède une sonorité et une résonance exceptionnelles, cette intégrale est destinée aux amateurs de "gourmandise" sonore, tant la sonorité de cet instrument est charnelle pour ne pas dire sensuelle. FH
7,99 €

Classique - Paru le 5 février 2015 | Solstice

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Maria Luisa Cantos, piano
15,39 €
12,99 €

Rock - Paru le 2 janvier 2015 | RCA - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 2 janvier 2015 | RCA Victor - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
12,99 €

Rock - Paru le 2 janvier 2015 | RCA - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
12,99 €

Bandes originales de films - Paru le 2 janvier 2015 | RCA - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
8,99 €

Afrique - Paru le 8 décembre 2014 | Analog Africa

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Durant les années 60, l’amour de l’Afrique pour la musique latine fut tel que le Congo, en particulier, créera un genre à part entière sur les bases de la rumba, pris entre un chant plutôt doux, des mélodies sinueuses et des guitares dansantes assez frénétiques. Vénéré chez lui à Kinshasa, l’Orchestre Vévé emmené par son charismatique leader Verckys ajoutera même à cette recette une guitare rythmique digne de celle qu’on peut alors entendre sur les disques de James Brown. Cette superbe compilation (comme l’excellent label allemand Analog Africa a l’habitude d’en concevoir) propose de redécouvrir la beauté de ce funk congolais unique moucheté d’afrobeat et de rumba presque psychédélique conçu entre 1969 et 1978. Chaud ! © MD/Qobuz
12,23 €
9,09 €

Chanson française - Paru le 8 décembre 2014 | Universal Music GmbH

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,39 €
12,99 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le plus qu’épuré Nebraska, enregistré seul à la guitare acoustique, est encore dans toutes les mémoires que Springsteen refait surface, deux ans plus tard, avec son exact opposé. Rythmique bodybuildée, guitares carnassières et hymnes de stade, le Boss ressort sa cape de vengeur masqué de l’Amérique des laissés-pour-compte avec un Born In The USA porté par un tubesque single éponyme à faire lever simultanément dix stades, judicieusement placé en ouverture de l’album. Crise économique, plaies du Vietnam loin d’être cicatrisées et morosité du quotidien alors que Reagan est aux commandes de l’Amérique, le poète prolo du New Jersey est une épée dans cette entreprise de rock’n’roll frontal. Un classique. © MZ/Qobuz
15,39 €
9,09 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’album qui transformera Bruce Frederick Joseph Springsteen en Boss du rock’n’roll ! Tout l’art du prolo du New Jersey né le 23 septembre 1949 est dans ce Born To Run. Les contradictions de l’American dream, les odes aux marginaux, les hymnes à la résurrection, rien ne manque à l’appel de ce troisième album studio qui mêle rock et rhythm’n’blues avec dextérité. Epaulé par ses hommes de main du E Street Band, le Boss se lance dans un rock’n’roll brut et sans fioriture où les fantômes de Bob Dylan, John Fogerty, Robbie Robertson, Van Morrison et quelques autres se croisent. Une chevauchée vraiment fantastique, d’une efficacité terrible mais portée avant tout par les textes du maître des lieux, l’un des meilleurs songwriters de son temps. © MZ/Qobuz
15,39 €
11,69 €

Rock - Paru le 3 décembre 2014 | Columbia

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Loin du grand barnum de son E Street Band, sa puissante et jouissive formation rock’n’roll pétaradante de déménageur, Bruce Springsteen prend tout le monde à contrepied en septembre 1982 en sortant Nebraska. À l’opposé des cinq précédents disques du Boss, ce chef d’œuvre d’épure est conçu à la guitare et à l’harmonica, capté par un basique magné-cassette Portastudio de chez Tascam. Dans ce dénuement total, Springsteen donne à sa prose une puissance jamais atteinte. C’est évidemment l’Amérique de la marge, celle des laissés pour compte, qu’il narre. Dans la ligné des écrits de Steinbeck et des chansons de Woody Guthrie, Nebraska enchaine portraits touchants, descriptions poignantes et chroniques sociales avec une classe imparable. Sa voix amplifie le propos et ses mélodies, sublimes, touchent à l’intemporel. D’ailleurs, dans ce registre, Springsteen a beau être un inconditionnel de Dylan, il ne sombre jamais dans le plagiat et impose même une véritable originalité stylistique et formelle. Une claque indémodable. © MZ/Qobuz
7,19 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 décembre 2014 | Matador

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Paru en octobre 1993, Painful est sans doute le meilleur résumé des aventures de Yo La Tengo au pays du rock indé. Pris entre les démons de Sonic Youth, du Velvet Undergound et de la folk music, le trio d’Hoboken réussit ici à fusionner toutes ses influences pour obtenir une lave en fusion de folk furieux, aux légers accents de shoegazzing. Un art réellement magique notamment dans les ballades. Paraissant en décembre 2014 à l’occasion des trente ans de Yo La Tengo, cette Deluxe Edition subtilement (re)baptisée Extra Painful propose, en plus de l’album de 1993, de très nombreuses démos, versions acoustiques, titres live et autres inédits. Paré de la sorte, ce sixième album studio de Georgia Hubley, Ira Kaplan et James McNew se doit de trôner dans toute discothèque idéale de fan d’indie rock anglo-saxon. © MD/Qobuz
19,49 €

Rap - Paru le 25 novembre 2014 | Universal Music GmbH

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Lorsque parait son troisième album en avril 1990, Public Enemy est déjà considéré comme le plus grand groupe de l’histoire du rap. Avec Yo ! Bum Rush The Show en 1987 et surtout It Takes A Nation Of Millions To Hold Us Back en 1988, le groupe emmené par Chuck D et Flavor Flav a imposé son style, auscultant chaque recoin de la société américaine à coup de rimes (très) riches et de millefeuilles de samples lettrés et carnassiers. Si Fear Of A Black Planet applique les mêmes recettes que son prédécesseurs, il le fait avec un brin plus de polish sur la carrosserie. Côté musique, la claque est donc à nouveau puissante et Public Enemy impose encore un peu plus ses sons. Une approche agressive de la production (la Bomb Squad pilotée par le producteur Hank Schocklee) qui fait à nouveau des miracles sonores : le tsunami peut être ultra-violent comme sur Brothers Gonna Work It Out et Welcome To The Terrordome ou plus humoristique comme avec 911 Is A Joke. C’est surtout sa richesse qui caractérise Fear Of A Black Planet. Richesse de la prose qui ne se contente jamais d’être une diatribe anti-establishment bas du front mais au contraire une critique fine, précise et implacable des maux de la société américaine. Et richesse des sons tant chaque composition de ce troisième album est une vraie mine qu’on peut explorer sans fin. Un quart de siècle après sa sortie, un chef d’œuvre qui reste une arme vraiment fatale. © MZ/Qobuz