La Discothèque Idéale Qobuz sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque.

Les albums

26,23 €
19,49 €

Chanson française - Paru le 2 septembre 2016 | Barclay

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
NOTE SUR CETTE RÉÉDITION Cette réédition est plus complète et ne suit pas le contenu bien connu de la version parue originellement en 1973 en vinyle, toujours disponible sur Qobuz. Elle comprend plusieurs versions inédites : Le chien, Les copains d'la neuille, Rotterdam, Vitrines, Préface, Les poètes, La damnation, Pépée, La mémoire et la mer, La solitude, Ni Dieu ni maître. Le déroulé du concert tel que rendu dans cette réédition suit peu ou prou l'ordre du concert filmé qui existe en film sur Internet. Il est notable que l'ouverture du récital retenue pour cette réédition semble conforme à celle du film. Dans la version en 33T et la réédition précédente en numérique, la première chanson était Les oiseaux du malheur​. Le récital filmé atteste que le spectacle commençait bien par le monologue Le chien, ce qui donne une autre idée d'un récital qui devait donc débuter par un titre bien plus "combatif" que le très mélancolique Les oiseaux du malheur... Le site officiel de Léo Ferré nous dit que la publication tronquée du concert en 33T avait été faite sans son accord. Il reste que l'ordre des chansons a aussi pu varier selon les représentations. Le son de cette réédition est bien entendu incomparable par rapport à la version originale et par rapport au son du film, très précaire. ★ ★ ★ ★   ​"Seul en scène" souligne un​ moment-​charnière ​dans la carrière de ​Ferré. Paul Castanier au piano donnait à Léo Ferré au cours de ces années-là un écrin cousu-main sensationnel. Quel pianiste ! Le récital de l’Olympia ​constitue​ le versant opposé et le miroir du très beau récital "Bobino 69" – également disponible sur Qobuz​, avec le même Castanier mais plus corseté, et mis​ selon les chansons en compétition avec des bandes-orchestre qui deviendraient par la suite, bien plus tard, les derniers compagnons sur scène du dernier Ferré solitaire. Une question de répertoire aussi : à Bobino c’est encore beaucoup le Ferré de l’avant 68 et de sa révolution personnelle. À l’Olympia​ en 1972​ le musicien, et poète, et chanteur, regarde bien plus à demain et ouvre ce qui sera sa nouvelle vie, et à bien des égards un nouveau style, plus libre. Ferré devient rappeur, devient gueulard différemment du chansonnier acide​ qu'on connaissait​. Il reprend ses crayons et la liberté sur ses arrangements, réalisés depuis des années par Jean-Michel Defaye. Il s’engage dans une nouvelle période de production marquée par un accompagnement au disque le plus souvent symphonique, par des concerts nombreux avec orchestre symphonique, par un éclatement formel qui se joue là, sous nos yeux, à l’Olympia​. À cet égard la fin du récital dans la version piano-voix de Il n’y a plus rien est u​ne déflagration. En 1972 à l’Olympia le récital est bio : voix/piano, et rien d'autre ! Pas la moindre bande magnétique, à l’inverse de Bobino. Après la rupture avec Madeleine, parce que Léo Ferré n’a​vait​ plus de maison où aller avant qu’il ne se pose en Toscane avec sa nouvelle compagne, il invent​a​ avec Paul Castanier une extraordinaire forme légère de récital à deux, qui n’a qualitativement sans doute jamais été approchée dans la chanson française. Prises de risque​ à deux​, virtuosité et liberté de l’un et de l’autre – le résultat est insensé, et surprend à chaque nouvelle écoute. Et puis, osons l’écrire : Popaul-le-pianiste-barbu-aveugle-comme-un-hibou, virtuose génial et solitaire dans sa cécité, avec ses grandes lunettes noires, qu'il faut mener sur scène en le tenant par la main, fait totalement partie du Barnum Ferré de ces années-là – remplacez Barnum par légende, si vous le voulez, cela fera plus respectueux. On ne comprend pas l’incroyable élasticité du duo sur la scène de l’Olympia si on ne sait pas que ce duo aura enfilé dans tous les coins de la France pompidolienne des concerts innombrables qui se donnaient souvent des airs de grand soir par la grâce d’un public excité en diable. Il est arrivé aussi que Ferré lui-même se fasse contester et traiter de commerçant de la révolte – il ne s’est jamais résolu à se faire protéger par la police, lui. Ferré participa aussi avec Popaul au cours de ces années, 70, 71, 72, où toutes les causes avaient leurs défenseurs et leurs journaux, à quantité de galas politiques et en premier lieu, fidèlement, pour la Fédération Anarchiste de l'époque Maurice Joyeux. C’était le bon temps et vraiment, cet enregistrement fabuleux nous y ramène. On perdrait sur les Halles de Baltard qui seraient détruites, finalement, peu après que Ferré y eut aussi donné des concerts en compagnie du groupe Zoo – mais le drapeau noir flottait sur la marmite, et aux concerts de Léo Ferré ! À la séparation d’avec Paul Castanier​ qui ne devait pas tarder après ces concerts,​ Léo Ferré n’eut plus de pianiste dans sa vie et sur scène, mis à part Dag Aschatz pour le Concerto pour la main gauche de Ravel. Mais c’est une autre histoire. – HK
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 7 septembre 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
26,23 €
19,49 €

Chanson française - Paru le 15 juin 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
15,59 €

Chanson française - Paru le 18 mai 2015 | Universal Music Division Mercury Records

Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz
A force d'avoir été mort tant de fois, Daniel Darc est mort pour de bon en février 2013 à seulement 53 ans. Clap de fin brutal sur cette vie d’écorché vif ayant titubé entre excès et passions… L’ancien chanteur de Taxi Girl était sans doute la plus belle incarnation d’un Saint Sébastien transpercé de flèches. Faux dur et vrai tendre. De cette carrière chaotique dont la trajectoire sera régulièrement déviée par la drogue ou l’alcool surgiront de belles fulgurances. Des chansons incandescentes. Des cris déchirants. Ou juste touchants. Si pour beaucoup le chanteur fut une icône, lui s’en entoura sans compter. Elvis, Chet, Drieu, Coltrane, Nijinsky, James Dean, Vian, Van Morrison, Jacques Rigaut, Elvis, la liste de ces images pieuses qu’il serrait contre son âme était longue, exigeante et plus que chérissable. 2004 marqua un tournant pour cet extra-terrestre qui errait alors dans Paris et dont l’image était pour certains plus souvent celle d’un loser flamboyant que d’un véritable auteur. Avec le sublime Crèvecœur qui parait cette année-là, Daniel Darc ressuscite et dévoile un talent fulgurant. L’album réalisé avec l’aide de Frédéric Lo ramasse les lauriers des médias et trouve même un public : 60.000 exemplaires vendus et une Victoire de la Musique dans la catégorie – on croit rêver ! – Album révélation de l'année. Les chansons de Crèvecœur comptent parmi les plus belles de leur auteur et de leur époque. Sans artifice comme par le passé, Darc épure sa prose, livrant de la poésie pure qui touche au cœur. Frédéric Lo trouve les mélodies et l’instrumentarium adéquate pour ne pas dire parfait. Surtout Crèvecœur est l’album ressemblant le plus à son auteur qui ne cherche ici aucun effet de manche ou de fatigants name dropping cultureux… Cette Super Deluxe Edition qui parait onze années plus tard propose, en plus de l’album original, un deuxième disque de 17 titres supplémentaires. L’occasion de découvrir onze inédits (dont le tubesque Désolé écrit pour Johnny) et cinq raretés. « Pendant la genèse de Crèvecœur, se souvient Frédéric Lo, Daniel et moi avons passé beaucoup de temps à écouter des morceaux rares, inédits ou des enregistrements pirates de nos artistes préférés, des bootlegs qu’il affectionnait particulièrement. C’est cette même démarche qui me conduit aujourd’hui à partager des instants de création, fragiles mais vrais. » © MZ/Qobuz
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 16 mars 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
12,23 €
9,09 €

Chanson française - Paru le 8 décembre 2014 | Mercury

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. Il parie aussi sur les enregistrements live. Ce recueil est consacré ce MONUMENT de la chanson, Georges Brassens, dont la carrière et les premiers enregistrements ont été portés et réalisés par "Socrate", alias Jacques Canetti, son ami et producteur. Cette sélection présente 22 titres parmi les plus prestigieux ou révélateurs de Georges Brassens. JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. Il parie aussi sur les enregistrements live. Ce recueil présente 24 succès de Charles Trenet, le choix du répertoire est judicieux; toutes ses chansons sont emblématiques. Jacques Canetti dira plus tard : Je le trouvais si percutant, si parfait, que je ne pouvais attendre... Charles Trenet, avec sa simplicité, était peu conscient de ce qu'il apportait de révolutionnaire dans la chanson... JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. Il parie aussi sur les enregistrements live. Dans ce disque d’Edith Piaf dont Canetti lui avait fait enregistrer ses trois premiers disques, le répertorie présente 19 parmi ses plus grands succès. JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. Il parie aussi sur les enregistrements live. Pour cet enregistrement d’Yves Montand, Jacques Canetti dira : « Il a eu l’intelligence et l’instinct de choisir des chansons qui ne se démodent pas ». De Une demoiselle sur une balançoire aux Feuilles mortes, en passant par Battling Joe, voici 22 standards de ce grand comédien chanteur ayant fait une carrière internationale. JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. De Leo Ferré, Jacques Canetti dira : « Personnage insolite et multiple, sa trajectoire est à l’évidence tout à fait exceptionnelle ». Il est clair que, d’une certaine manière, Leo Ferré est une sorte de précurseur avant l’heure du rap et du slam. Voici 20 succès sur des textes d’une incroyable force. JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Suite à l’aventure du Théâtre des Trois Baudets qu’il a fondé en 1947 puis a sa fonction de directeur artistique pour la maison Philips, Jacques Canetti se lance, en 1962, dans une aventure pionnière pour l’époque, il fonde le 1er label de disques indépendant de chansons françaises et marque sa volonté de continuer à faire son métier de producteur en “artisan”, comme il l’a toujours pratiqué. Il a alors 53 ans. Pour son label, il élabore lui-même sa charte graphique fondée sur la sobriété du noir et blanc associée à la calligraphie de sa propre écriture. Pour tous ses enregistrements, Canetti privilégie les premières prises pour que la voix de l’interprète conserve sa fraîcheur et son authenticité. Il parie aussi sur les enregistrements live. Ce recueil présente 20 succès de Mouloudji enregistrés pour certains par Jacques Canetti. JMP©Qobuz
6,99 €

Chanson française - Paru le 2 juin 2014 | Productions Jacques Canetti Because Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuzissime
Sans être à proprement parlé un premier ou un second album (le 33 tours en était encore à ses balbutiements et le concept d'album n'était pas encore né), ce disque de Juliette Gréco aurait pu sortir ainsi et recevoir un Qobuzissime pour l'aura solaire de son interprète et l'exceptionnelle qualité du répertoire abordé (signé Joseph Kosma, Charles Trenet, Jacques Brel, Pierre Roche, etc.). Il regroupe 19 des premières chansons enregistrées sur 78 tours par la muse de Saint-Germain-des-Près dès le début des années 50 et sous l'égide du grand directeur artistique et producteur Jacques Canetti. © JMP/Qobuz
17,99 €

Chanson française - Paru le 14 janvier 2014 | Epm

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
17,48 €
12,99 €

Chanson française - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Maison Barclay

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz