AU SOMMAIRE

NUMÉRO 42 - MAI 2015

En couverture

Chet Baker, le souffle au cœur

Roberto Fonseca/Fatoumata Diawara

Vibration afro-cubaine

Shai Maestro

Piano forte

Sans oublier des articles consacrés à Dee Dee Bridgewater, Laurent Coq, Joëlle Léandre, Olivier Ker Ourio, Agathe Iracema, Romain ColliAlex Tassel et à bien d'autres.

Les albums

10,99 €

Jazz - À paraître le 1 juin 2015 | La Buissonne

Distinctions Sélection JAZZ NEWS
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 19 mai 2015 | Bonsaï Music

Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Sous le nom de l’Orkès Péï se cache un projet de l’immense harmoniciste Olivier Ker Ourio : ce dernier rassemble sous son aile la jeune et talentueuse génération du jazz réunionnais et revisite en mode big band les classiques populaires de La Réunion, l’île où il a passé son enfance. Cet album contient la superbe performance de la formation lors du Paris Jazz Festival de 2014. Le jazz créole dans toute sa splendeur, exécuté par des musiciens dont la maitrise du style ne fait pas l’ombre d’un doute. Bien qu’émigré depuis longtemps, Ker Ourio n’oublie jamais de rendre à son île les hommages qui conviennent, et il le fait toujours de bien belle manière. © LG/Qobuz
5,99 €

Jazz contemporain - Paru le 18 mai 2015 | Gaya Music Production

Distinctions Sélection JAZZ NEWS
5,99 €

Jazz - Paru le 18 mai 2015 | Cristal records

Distinctions Découverte JAZZ NEWS
8,99 €

Jazz - Paru le 11 mai 2015 | Promise Land

Distinctions Sélection JAZZ NEWS
13,49 €
8,99 €

Jazz - Paru le 11 mai 2015 | Brainfeeder

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Music - Indispensable JAZZ NEWS - L'album du mois JAZZ NEWS - Qobuzissime
Près de trois heures de musique ! C’est ce que renferme le bien nommé The Epic que vient de publier Kamasi Washington. Kamakikoi?!?! Seuls certains junky de jazz en stade terminal connaissent et suivent les pérégrinations de cet incroyable saxophoniste californien de 34 ans qui a, pour la petite histoire, participé au dernier chef d’œuvre de Kendrick Lamar, To Pimp A Butterfly. Washington a en fait enquillé un bon nombre de faits d'arme, croisant le fer avec des pointures nommées McCoy Tyner, Freddie Hubbard, Kenny Burrell, George Duke mais aussi Snoop Dogg, Lauryn Hill, Mos Def et Quincy Jones. Mais avec The Epic, l’affaire est toute autre. Une gargantuesque orgie de jazz orchestral venu d’une autre planète. Publié sur Brainfeeder Records, l’excellent label de Flying Lotus plus habitué à l’abstract hip hop et à l’électro décalée qu’au jazz, ce premier vrai album de Kamasi Washington en tant que leader est impressionnant. Livrée par un groupe comprenant notamment deux batteurs, deux bassistes (dont le frappadingue Thundercat), une section cordes de 32 violonistes et un chœur d’une vingtaine de chanteurs, cette immense suite expérimentale traverse évidemment des contrées lorgnant aussi bien vers l’héritage de John Coltrane que celui de Pharoah Sanders, Albert Ayler, du Pan-Afrikan Peoples Arkestra d’Horace Tapscott ou de Weather Report. On se laisse porter par ces vagues soufflées, ces thèmes brillamment composés (sublime Askim) et ces arrangements qui tirent dans toutes les directions. Kamasi Washington n'a évidemment pas grandi qu'au son du jazz et d'autres influences, qu'elles soient soul, funk, rock ou rap, traversent aussi The Epic qui nécessite évidemment de nombreuses écoutes pour en apprécier toute la densité. Mais le jeu en vaut la chandelle. Un choc ? Un vrai choc ! © MZ/Qobuz
20,00 €
13,99 €

Jazz - Paru le 4 mai 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
S’il est avare d’interviews, on ne pourra jamais reprocher à Keith Jarrett de l’être en publications discographiques… Avec Creation, le pianiste d’Allentown propose une sélection personnelle de musique enregistrée tout au long de l’année 2014, lors de ses concerts improvisés au Japon, au Canada et en Europe. Si dans le passé ses témoignages solo reflétaient le processus d'improvisation évoluant au fil d'une soirée, cette fois-ci Jarrett choisit de concentrer les moments les plus révélateurs de six concerts donnés à Tokyo, Toronto, Paris et Rome. Avec cette «nouvelle» approche, il livre ici le tout dernier état de sa création musicale spontanée et prouve une fois de plus qu’il est un musicien en constante évolution. Passionnant. © CM/Qobuz " L'extrême concentration du pianiste y impose peu à peu celle, indispensable, de l'auditeur, envoûté par de longues suites d'accords où l'on pense irrésistiblement à Scriabine, par de superbes développements issus d'une cellule mélodique ou harmonique initiale dont la logique et l'inventivité fascinent. Mais ce qui réjouit le plus profondément, c'est qu'une musique aussi aventureuse et exigeante puisse naître en situation de concert, qu'il existe un public dans le monde entier pour en partager les silences et les vertiges, l'incroyable austérité et l'absence de toute plaisante concession." (Classica, mai 2015 / Jean-Pierre Jackson)
15,39 €
10,99 €

Jazz - Paru le 4 mai 2015 | jazz&people

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
A la tête d’un quartet de choc, le pianiste Laurent Coq et le saxophoniste Walter Smith III célèbrent la fougue et l’audace du marquis de Lafayette, combattant de la liberté et symbole de l’amitié franco-américaine. Une suite pour quartet en dix mouvements, portée par un souffle épique et un engagement musical de tous les instants. Cette Lafayette Suite retrace en musique les péripéties de Lafayette et son engagement au service de ses idéaux des Lumières, du moment où il prit conscience de la lutte des insurgés américains jusqu'à la victoire décisive de la bataille de Yorktown qui permit aux États-Unis d'accéder à leur indépendance. Il fait s'enchaîner tour à tour les compositions de Coq et de Smith dans une véritable continuité d'inspiration. Le jazz actuel dans ce qu’il a de plus inventif et de plus audacieux par des musiciens intègres, virtuoses et viscéralement habités par leur art. © CM/Qobuz
15,39 €
10,99 €

Jazz - Paru le 4 mai 2015 | VISION FUGITIVE

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Juneteenth c’est un peu l’histoire des origines de la lutte des Afro-Américains pour l’obtention de leurs droits civiques par le pianiste co-fondateur (avec Charles Tolliver) du label Strata East Records. Un projet pour célébrer le 19 juin 1865, jour où les Noirs du Texas apprirent que l’esclavage était aboli… Derrière son piano, Stanley Cowell lie des éléments disparates qu’il fusionne avec génie, comme un conteur chevronné. Séquences spirituelles, tradition héritée d’Art Tatum, bifurcations libertaires, toute sa sémantique transforme cet album en périple dense et merveilleux, intelligent et grandement habité. Assez sous-estimé, le septuagénaire Cowell possède en fait un style qui s’adapte à tous les reliefs. Lui qui croisa autrefois le fer avec des musiciens de la trempe de Rahsaan Roland Kirk, Marion Brown, Max Roach, du quintet de Bobby Hutcherson et Harold Land et des Heath Brothers se consacre, depuis les années 80, à l’enseignement et la transmission. Et d’une certaine manière, Juneteenth est un traité de transmission. Surtout, voilà un opus pour déguster la poésie narrative d’un grand musicien. © MD/Qobuz
9,99 €

Jazz - Paru le 28 avril 2015 | Sunnyside

Distinctions Découverte JAZZ NEWS
14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 27 avril 2015 | Onjazz Records

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Après Paris, le guitariste, compositeur et directeur artistique Olivier Benoit poursuit son ambitieux projet d’investigation amoureuse des grandes capitales culturelles européennes, Europa, en posant ses valises à Berlin ! Cette fois, c’est avec la curiosité de l’“étranger” qu’il a arpenté cette ville à la population jeune, créative et cosmopolite. Plus que jamais attentif à l’architecture et à ce qu’elle révèle, le compositeur a centré cette fois son travail sur l’histoire et la mémoire. Décliné en compositions denses empruntes de lyrisme, ce portrait de Berlin interroge les diverses façons qu’ont eues les Allemands de se confronter à leur histoire récente. Olivier Benoit et l’Orchestre National de Jazz créé en 1986 à l’initiative du ministre de la culture de l’époque Jack Lang, saisit l’esprit hétérogène de la cité à travers une musique contrastée qui exploite brillamment toutes les ressources de l’orchestre. Fidèle à ses singularités d’écriture associant dynamiques des timbres à un vrai sens de l’architecture en mouvement et une pulse rythmique hypnotique, le compositeur ouvre avec Europa Berlin de nouvelles perspectives tant sonores que formelles, qui puisent également dans les différents courants musicaux qui « habitent » la capitale allemande : musique minimaliste, free jazz, rock progressif et musique électronique. La bonne nouvelle étant qu’Olivier Benoit reste à la tête de l’ONJ jusqu’en 2017, ce qui promet d’autres belles découvertes musicales. © LR/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 27 avril 2015 | Sound Surveyor

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Pour ce troisième album Untold Stories, l’arme fatale de Shai Maestro au service de la musique reste son fidèle trio servi par le son énorme du contrebassiste péruvien Jorge Roeder et le talent d’un surdoué de la polyrythmie, le batteur Ziv Ravitz. Un album qui signe la fin d’une trilogie de mélodies imparables saluées par la critique, fêtées par le public et reconnues par ses pairs. Implacable accoucheur de mélodies aux lignes déliées libres et faussement légères, il livre ici un univers profond et poétique. Un jazz d’urgence teinté d’une pop instantanée, d’un rock introspectif et explosé de lyrisme dont la prise de risque et l'exploration sont devenues l’antienne. Il s’agit bien là d’un trio d’une réelle et solide complicité jusqu’au-boutiste dans la fusion, intransigeant dans l’abnégation et l’offrande. Il affiche ici plus que jamais une introspection sur l’essence même d’être musicien avec When You Stop Seeing et Looking Back. Un album tout en retenue dont la star du disque est le trio lui-même avec Elusive, morceau essentiel par sa rythmique rock froide au son si particulier ou encore Maya’s Song et son enchevêtrement de mesures impaires utilisées sur solo de contrebasse splendide. Sans oublier Painting morceau fétiche, ici en live, et à l’origine en version studio sur son premier album, comme pour signer une trilogie sur quatre années de musique murie sur la route. Le pianiste israélien ne déçoit pas après le premier album éponyme Shai Maestro Trio en 2012 et The Road To Ithaca l'année suivante. © LR/Qobuz
9,59 €
6,39 €

Afrique - Paru le 24 avril 2015 | Glitterbeat Records

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Le grand joueur de n’goni (considéré comme l’ancêtre du banjo) revient avec sa pédale wah wah pour livrer une world rythmée et sophistiquée. Touché par le coup d’Etat qui a eu lieu au Mali durant l’enregistrement de Ba Power, Bassekou Kouyaté clame ses idéaux à travers une guitare rock énervée et grâce à la voix sincère de son épouse Amy Sacko, qui appelle définitivement à la paix. Ce troisième album se trouve dans la continuité de Jama Ko paru en 2013, et défend à nouveau le son de cet instrument traditionnel avec lequel il vit depuis l’âge de 12 ans. © LR/Qobuz
12,99 €

Jazz - Paru le 21 avril 2015 | Universal Music GmbH

Distinctions Top du mois de Jazznews
17,48 €
12,99 €

Jazz - Paru le 21 avril 2015 | Universal Music GmbH

Hi-Res Livret Distinctions Top du mois de Jazznews

Qobuz en parle

AU SOMMAIRE

NUMÉRO 42 - MAI 2015

En couverture

Chet Baker, le souffle au cœur

Roberto Fonseca/Fatoumata Diawara

Vibration afro-cubaine

Shai Maestro

Piano forte

Sans oublier des articles consacrés à Dee Dee Bridgewater, Laurent Coq, Joëlle Léandre, Olivier Ker Ourio, Agathe Iracema, Romain ColliAlex Tassel et à bien d'autres.