Paru le 4 décembre 2012 chez Naxos
Genre : Classique
Inclus 1 Livret numérique
Plus d'informations
Disponible en
En savoir plus
Qualité Studio Masters (24 bits)
Qualité CD (Lossless 16 bits 44,1 kHz) 5,99 €
 Afficher tous les interprètes
Album : 1 disque - 4 pistes - Durée totale : 00:55:27
Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).
    Verge (Liang Lei)
  1. 1 Verge Palimpsest Ensemble - Steven Schick, Conductor - Copyright : 2012 Naxos 2012 Naxos
  2. Aural Hypothesis
  3. 2 Aural Hypothesis Palimpsest Ensemble - Steven Schick, Conductor - Copyright : 2012 Naxos 2012 Naxos
  4. Five Seasons
  5. 3 Five Seasons Shanghai Quartet - Man Wu, pipa - Copyright : 2012 Naxos 2012 Naxos
  6. Tremors of a Memory Chord
  7. 4 Tremors of a Memory Chord Taipei Chinese Orchestra - En Shao, Conductor - Pi-hsien Chen, piano - Copyright : 2012 Naxos 2012 Naxos

À propos

Le compositeur chinois Lei Liang (né en 1972) est l'auteur d'une oeuvre originale et brillante. Ce recueil de musique de chambre orchestrale présente Verge, une amulette musicale dédiée à son fils Albert, Aural Hypothesis qui explore les liens entre calligraphie et son, et les deux pièces Five Seasons et Tremors of a Memory Chord qui allient sonorités occientale et orientale de manière fascinante, avec la participation de la star Wu Man, joueuse de pipa.
Inclus 1 Livret numérique
Détails de l'enregistrement original: 55:47 - DDD - Enregistré en 2011 et 2012 - Notes en anglais

Liang Lei (né en 1972)

Verg pour 18 cordes solo (2009)
Aural Hypothesis pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano & vibraphone (2010)
Five Seasons pour pipa & quatuor à cordes (2010)
Tremors of a Memory Chord pour piano & grand orchestre chinois (2011)

Palimpsest Ensemble, direction Steven Schick
Callithumpian Consort, direction Stephen Drury
Wu Man, pipa
Shanghai Quartet
Pi-hsien Chen, piano
Taipei Chinese Orchestra, direction En Shao

Certes, le compositeur Lei Liang (Lei, c’est le prénom) est né en Chine en 1972, mais en 1990 il partit pour les Etats-Unis où il réside dorénavant. On trouvera donc dans sa musique tout autant l’héritage de sonorités asiatiques – pas seulement chinoises, mais aussi mongoliennes et japonaises – que les techniques d’écriture contemporaine « à l’occidentale ». Verge de 2009 est une commande du New York Philharmonic ; aucun mauvais esprit dans le titre, qui en anglais signifie « seuil », « orée », « sur le point », « bord », car en effet Liang était au seuil d’une nouvelle vie avec la naissance prochaine de son fiston. Il y fait usage d’une technique chère au monde asiatique, l’hétérophonie, à savoir seule et même phrase énoncée à diverses voix avec un léger décalage dans le temps et de subtiles variations mélodiques.

    Aural Hypothesis de 2010 emprunte également au monde sonore asiatique, mais dans une moindre mesure, et avec une conception plus radicalement avant-gardiste. Five Seasons de la même année, par contre, renoue avec l’Extrême-Orient, en l’occurrence le Japon dont Liang évoque les accents du Gagaku. Cinq saisons, car dans la tradition chinoise, il existe une saison intermédiaire entre l’été et l’automne : le changxia, une sorte d’équivalent de l’été indien nord-américain. C’est sans doute l’œuvre la plus radicalement avant-gardiste du CD.

    On terminera avec Tremors of a Memory Chord de 2011 pour piano et grand orchestre traditionnel chinois. L’instrumentarium de cet impressionnant regroupement comporte des cordes pincées en grand nombre, quelques cordes frottées, peu de bois, pas de cuivres, et surtout un délirant éventail de percussions d’une richesse insoupçonnable. Le mélange entre ces instruments accordés selon des tempéraments non-européens et le piano, accordé au on vieux la 440 bien tempéré, offre d’intrigants croisements sonores et une infinité de possibilités tout à fait fascinantes.

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

Naxos
Naxos a 25 ans ! Créé en 1987, le label Naxos célèbre en mai 2012 le vingt-cinquième anniversaire de sa fondation par une série d'événements internationaux. Extraordinaire histoire que celle de Naxos, label indépendant classique né à... Hong-Kong, d'abord premier label de CD classiques économi...
À lire dans le magazine
  • Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English)
    Leonard Slatkin, une rencontre-podcast (in English) Le grand chef d’orchestre américain Leonard Slatkin présente sa seconde saison à la tête de l’Orchestre National de Lyon avec lequel il publie, chez Naxos, une impressionnante Symphonie fantastique...
  • Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast
    Klaus Heymann (Naxos), une rencontre-podcast Le fondateur de Naxos, Klaus Heymann, fête cette année les 25 ans de son label. Un quart de siècle que ce visionnaire commente le temps d’un podcast, lors de son passage à Paris, en évoquant la phy...

L'époque

Musique Contemporaine dans le magazine
  • John Tavener est mort
    John Tavener est mort Loué pour ses célébrations de la foi nées après sa conversion à l’église orthodoxe, le grand compositeur britannique John Tavener s’est éteint à l’âge de 69 ans.
  • Rencontre Qobuz avec Armand Angster d'Accroche Note
    Rencontre Qobuz avec Armand Angster d'Accroche Note A l’occasion de la sortie d’un double album anniversaire sur le label L’Empreinte Digitale, le clarinettiste Armand Angster revient sur les trente ans d’Accroche Note, ensemble majeur de la musique...

Le sous genre

Classique dans le magazine
  • 250 !
    250 ! Le grand Rameau s’est éteint il y a 250 ans aujourd’hui…
  • Orient et Occident
    Orient et Occident Le fascinant duo d’Anja Lechner et Franҫois Couturier…

Actualités