Louis Schwizgebel - BBC Symphony Orchestra, Martyn Brabbins, Fabien Gabel Saint-Saëns: Piano Concertos Nos. 2 & 5

Saint-Saëns: Piano Concertos Nos. 2 & 5

Louis Schwizgebel - BBC Symphony Orchestra, Martyn Brabbins, Fabien Gabel

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

Inclus: 1 Livret numérique

Paru le 17 septembre 2015 chez Aparté

Artiste principal : Louis Schwizgebel

Genre : Classique

Distinctions : 4F de Télérama (octobre 2015)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 6 pistes Durée totale : 00:50:04

    Piano concerto No. 2 in G Minor, Op. 22 (Camille Saint-Saëns)
  1. 1 I. Andante sostenuto

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - Fabien Gabel, Conductor, Primary - BBC Symphony Orchestra, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

  2. 2 II. Allegro scherzando

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - Fabien Gabel, Conductor, Primary - BBC Symphony Orchestra, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

  3. 3 III. Presto

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - BBC Symphony Orchestra, Primary - Fabien Gabel, Conductor, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

  4. Piano Concerto No. 5 in F Major, Op. 103 "Egyptian"
  5. 4 I. Allegro animato

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - BBC Symphony Orchestra, Primary - Martyn Brabbins, Conductor, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

  6. 5 II. Andante

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - BBC Symphony Orchestra, Primary - Martyn Brabbins, Conductor, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

  7. 6 III. Molto allegro

    Louis Schwizgebel, Primary, Soloist - Martyn Brabbins, Conductor, Primary - BBC Symphony Orchestra, Primary - Camille Saint-Saëns, Composer Copyright : BBC 2015

À propos

Le pianiste sino-suisse Louis Schwizgebel (*1987) a remporté le Concours international de Genève à dix-sept ans, puis un Deuxième Prix au Concours international de Leeds. Dès lors il est invité à se produire avec la fine fleur des orchestres britanniques – London Philharmonic, BBC, Birmingham en tête – ainsi qu’avec les Wiener Symphoniker, l’Orchestre National de Lyon ou encore l’Orchestre de la Suisse Romande dans la vieille Europe, et nombre d’autres orchestres outre-Atlantique. Son enregistrement Beethoven avec l’Orchestre de la Suisse Romande lui vaut un accueil plus que chaleureux de la presse, et le très exclusif magazine allemand FonoForum le saluait pour son premier album comme « un authentique virtuose, un fougueux jeune génie plein de profondeur ». Voici qu’il s’attaque à un répertoire qui exige, justement, fougue et virtuosité, à savoir deux des cinq Concertos de Saint-Saëns, lui-même salué en son temps comme jeune et fougueux virtuose. En plus du célèbre Cinquième Concerto, dit « Égyptien » de 1896 – égyptien plus par le nom et le lieu de composition que par les emprunts mélodiques, Saint-Saëns évoquant plutôt une Égypte de salons parisiens que des bords du Nil ; mais avec quelle élégance ! –, Schwizgebel a choisi l’autre grand concerto du compositeur français, à savoir le Deuxième de 1868, écrit pour Anton Rubinstein qui en assura (assez mal, semble-t-il) la création à la baguette, et le compositeur au piano. Plutôt qu’un concerto de format classique, il s’agit là d’une quasi-improvisation qui évolue du tempo initial plutôt tranquille dans le premier mouvement vers un éclatant presto final en guise de troisième. Comme quoi Saint-Saëns, trop souvent taxé d’académisme, savait parfaitement s’écarter des standards. Schwizgebel prête toute son élégante vigueur à ces deux concertos. © SM/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Louis Schwizgebel dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Camille Saint-Saëns dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Aparté

En 1989, Nicolas Bartholomée créait Musica Numeris - dont il est maintenant détaché -, une société dédiée à l'enregistrement et la postproduction de musique classique, qui a réalisé des centaines de disques et est devenue, à la fin des années 90, l'un des producteurs exécutifs les plus prolixes, au service d'un nombre important d'éditeurs phonographiques. En 1999, il fonde Ambroisie - aujourd'hui propriété de Naïve -, un label qu'il a animé pendant dix ans avec enthousiasme, en s'impliquant dans le lancement de jeunes talents, puis en 2008 il recrée un studio d'enregistrements, Little Tribeca, et un nouveau label, Aparté. Elaborer des liens forts et stratégiques av...

Voir la page Aparté Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles