Oliver Triendl, Dan Zhu, Ville Matvejeff Papandopulo: Piano Concerto No. 3 & Violin ConcertoNouveauté

Papandopulo: Piano Concerto No. 3 & Violin Concerto

Oliver Triendl, Dan Zhu, Ville Matvejeff

Paru le 17 mars 2017 chez CPO

Artiste principal : Oliver Triendl

Genre : Classique

Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 6 pistes Durée totale : 01:15:26

    Piano Concerto No. 3 (Boris Papandopulo)
  1. 1 Piano Concerto No. 3: I. Moderato

    Oliver Triendl, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

  2. 2 Piano Concerto No. 3: II. Andante tranquillo

    Oliver Triendl, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

  3. 3 III. Molto più mosso

    Oliver Triendl, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

  4. Violin Concerto
  5. 4 Violin Concerto: I. Andante sostenuto, mesto

    Dan Zhu, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

  6. 5 Violin Concerto: II. Andante sostenuto, molto cantabile

    Dan Zhu, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

  7. 6 Violin Concerto: III. Allegro con brio

    Dan Zhu, Performer - Rijeka Opera Orhcestra, Orchestra - Ville Matvejeff, Conductor - Boris Papandopulo, Composer Copyright : 2017 CPO

À propos

Avec un tel nom, on pourrait imaginer que le compositeur Boris Papandopulo (1906-1991) est à la fois slave et grec. Et en effet, il est né d’un père grec et d’une mère croate, c’est donc un musicien yougoslave puis, à la scission de l’ex-Yougoslavie, croate. Et quand on dit musicien : Papandopoulo fut également journaliste, chroniqueur, pianiste, accompagnateur, et chef d’orchestre. Son œuvre compte quelque quatre cent soixante ouvrages, dans tous les genres : opéra, ballet, orchestre, concerto, musique de chambre, piano, chant. Sa carrière se déroula à Zagreb, à Split, à Rijeka, à Sarajevo, de sorte que l’on comprendra qu’il a inscrit dans sa musique une certaine dose de fonds folklorique des Balkans. Cela dit, il fut bien plus qu’un simple « compositeur nationaliste » puisque, doué d’une extraordinaire capacité d’absorption, il intégra tout autant le jazz, le boogie-woogie (à ce titre le dernier mouvement du présent Troisième Concerto pour piano est un chef-d’œuvre de finesse, d’écriture et de persiflage hautement savant), le sérialisme dont il sut férocement se moquer d’ailleurs, la pop même – mais toujours dans une écriture classique jusqu’au bout des ongles, les influences étant systématiquement synthétisées dans son propre langage –, la musique religieuse glagolitique, Chostakovitch et Prokofiev, bref, un extraordinaire creuset superbement doué. Voici donc son Troisième Concerto pour piano, dans lequel alternent les courants est-européens et le rock’n’roll, la virtuosité et l’humour, celui que l’on pourrait trouver chez un Jean Françaix, en vérité, ou dans la grande « musique légère » de la sphère britannique. Le Concerto pour violon, plus folkloriste sans doute et un chouïa post-néoromantique, semble peut-être moins original, mais ne serait-ce que pour le Troisième Concerto, cet album vaut le détour. D’autant que l’orchestre qui ici officie est celui de l’Opéra de Rijeka dont Papandopulo fut longtemps directeur musical voici quelques décennies !

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

CPO

Fondé en 1986 par Georg Ortmann, CPO (Classic Produktion Osnabrück) demeure aujourd'hui l'une des maisons de production les plus enthousiasmantes dans le domaine des répertoires classiques. Sa mission principale est d'apporter à la connaissance des mélomanes et discophiles des pans méconnus du répertoire, de la musique baroque jusqu’à la moitié du XXe siècle. CPO révèle des compositeurs oubliés, ou totalement méconnus, qui permettent de mieux comprendre la créativité d’une époque, car ce souvent les compositeurs les moins médiatisés, qui dessinent les lignes les plus claires de l’esthétique d’une époque. Restons admiratif devant la ténacité dont témoigne encore au fil ...

Voir la page CPO Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles