Riccardo Chailly Bruckner: Symphony No. 4

Bruckner: Symphony No. 4

Riccardo Chailly

Paru le 1 janvier 1989 chez Decca

Artiste principal : Riccardo Chailly

Genre : Classique

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 4 pistes Durée totale : 01:06:02

    Symphony No.4 in E flat major - "Romantic", WAB 104 (Anton Bruckner)
  1. 1 1. Bewegt, nicht zu schnell

    Royal Concertgebouw Orchestra, Orchestra, MainArtist - Riccardo Chailly, Conductor, MainArtist - Anton BRUCKNER, Composer - Paul Myers, Producer - Colin Moorfoot, Balance Engineer Copyright : ℗ 1989 Decca Music Group Limited

  2. 2 2. Andante quasi allegretto

    Royal Concertgebouw Orchestra, Orchestra, MainArtist - Riccardo Chailly, Conductor, MainArtist - Anton BRUCKNER, Composer - Paul Myers, Producer - Colin Moorfoot, Balance Engineer Copyright : ℗ 1989 Decca Music Group Limited

  3. Symphony No.4 in E flat major - "Romantic"
  4. 3 3. Scherzo (Bewegt) - Trio (Nicht zu schnell. Keinesfalls schleppend)

    Royal Concertgebouw Orchestra, Orchestra, MainArtist - Riccardo Chailly, Conductor, MainArtist - Anton BRUCKNER, Composer - Paul Myers, Producer - Colin Moorfoot, Balance Engineer Copyright : ℗ 1989 Decca Music Group Limited

  5. Symphony No.4 in E flat major - "Romantic", WAB 104
  6. 4 4. Finale (Bewegt, doch nicht zu schnell)

    Royal Concertgebouw Orchestra, Orchestra, MainArtist - Riccardo Chailly, Conductor, MainArtist - Anton BRUCKNER, Composer - Paul Myers, Producer - Colin Moorfoot, Balance Engineer Copyright : ℗ 1989 Decca Music Group Limited

À propos

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Riccardo Chailly dans le magazine

  • QIBUZ / Lundi 16 décembre 2013 QIBUZ / Lundi 16 décembre 2013

    Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, n...

    Lire l'article
  • Chailly, voyage en Russie

    A la tête du Gewandhausorchester Leipzig, le maestro italien Riccardo Chailly est à la Salle Pleyel, le 22 octobre, pour y diriger Chostakovitch et Rachmaninov.

    Lire l'article
Plus d'articles

Le compositeur principal

Anton Bruckner dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Decca

Le nom "Decca" date d'un phonographe portable appelé le "Decca Dulcephone", breveté en 1914 par des fabricants d'instrument de musique, Barnett Samuel and Sons. Inventé par Wilfred S. Samuel, il est le résultat de la fusion du mot "Mecca" avec l'initiale D de "Dulcephone". La société, rebaptisée « The Decca Gramophone Company » - connue aussi sous le nom de « The Supreme Record Company » - fut rachetée en 1929 par un ancien agent de change, Edward Lewis. En 1939, Decca était la seule maison de disques du Royaume-Uni excepté EMI : elle deviendra en quelques années le deuxième label mondial, comptant à son catalogue, dans les années 30-40, des signatures devenues légen...

Voir la page Decca Lire l'article

Le sous genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles