Paru le 14 juin 2011 chez Accent
Artiste principal : Amphion Wind Octet
Genre : Classique
Inclus 1 Livret numérique
Plus d'informations
Disponible en
En savoir plus
Qualité Studio Masters (24 bits)
Qualité CD (Lossless 16 bits 44,1 kHz) 9,99 €
 Afficher tous les interprètes
Album : 1 disque - 14 pistes - Durée totale : 01:05:29
Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).
    Medea (Luigi Cherubini)
  1. 1 Sinfonia (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  2. 2 Arie der Neris „Medea, o Medea!“ (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  3. 3 Chor „O bella Glauce, il grande Giason” (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  4. 4 Duett Medea und Jason „Nemici sanza core“.... (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  5. Streichquartett C-Dur, Op. 76 No. 3, Hob. III:77 (Joseph Haydn)
  6. 5 II. Poco Adagio : Variationen über „Gott erhalte Franz den Kaiser“ (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  7. Symphony No. 92, Hob I:92 (arr. Joseph Triebensee)
  8. 6 I. Adagio. Allegro spirituoso Amphion Wind Octet
  9. 7 II. Adagio Amphion Wind Octet
  10. 8 III. Oktettfassung: Menuetto Amphion Wind Octet
  11. 9 IV. Presto Amphion Wind Octet
  12. Don Giovanni (Wolfgang Amadeus Mozart)
  13. 10 Overture (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  14. 11 Introduzione. „Notte e giorno faticar” (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  15. 12 „Dalla sua pace” (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  16. 13 „Batti, batti, o bel Masetto” (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet
  17. 14 Finale 1. Teil: „Presto presto pria ch’ei venga” (arr. Joseph Triebensee) Amphion Wind Octet

À propos

Compositeur originaire de Bohème, Josef Tribensee (1772-1846) a fait carrière en tant qu’hautboïste. Il s’est aussi penché sur les œuvres de ses contemporains pour en faire des arrangements et des transcriptions qui, à l’époque, constituaient un facteur essentiel dans la transmission de la musique. L’octuor à vents Amphion fait revivre aujourd’hui ce travail, dont la valeur dépasse de loin la curiosité historique : quelques années après Tribensee, des compositeurs comme Franz Liszt devaient montrer combien la transcription et l’arrangement sont une forme d’art à part entière.
Inclus 1 Livret numérique
Détails de l'enregistrement original: 65:36 - DDD - Enregistré du 22 au 25 février 2010 à Ettlingen en Allemagne - Notes en français, anglais et allemand

Arrangements de Joseph Triebensee (1772-1846)

Luigi Cherubini (1760-1842)
Medea, opéra en trois actes
Sinfonia
"Medea, o Medea!"
"O bella Glauce, il grande Giason"
"Nemici sanza core" – "Fate, o numi, cader la feral sua minaccia"

Joseph Haydn (1732-1809)
Variationen über "Gott erhalte Franz den Kaiser" (deuxième mouvement du Quatuor à cordes en ut majeur, op. 76 n° 3, Hob. III:77)
Symphonie n° 92, Hob. I:92 "Oxford"

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Don Juan, opéra bouffe en deux actes
Ouverture
"Notte e giorno faticar"
"Dalla sua pace"
"Batti, batti, o bel Masetto"
"Presto presto pria ch’ei venga"

Amphion Wind Octet
(Xenia Löffler & Kerstin Kramp, hautbois - Christian Leitherer & Daniel Beyer, clarinettes - Václav Luks & Miroslav Rovenský, cors - Eckhard Lenzing & Györgyi Farkas, bassons - Fruszina Hara, trompette - Ludek Braný, contrebasse)

Si de nombreuses villes et cours d’Europe possédaient leur propre orchestre au XIXe siècle, cela ne signifiait pas que l’on pouvait entendre de la musique symphonique jour après jour dans des concerts publics ; ces orchestres, souvent, étaient réservés aux réjouissances de la cour, ou accompagnaient les opéras, de sorte que monsieur et madame Tout-le-monde n’avaient guère accès à la musique vivante. Si ce n’est grâce aux mille adaptations, réécritures, réductions, arrangements qui foisonnèrent jusqu’à l’avènement des moyens de reproduction mécanique. Ainsi, on pouvait trouver les Symphonies de Haydn transcrites dès leur création pour piano solo, piano à quatre mains, piano et violon, trios divers, sextuor, ou comme ici, ensemble d’harmonie. La « musique d’harmonie » (deux hautbois, deux clarinettes, deux cors, deux bassons plus quelques extras quand nécessaire) connut son apogée à l’époque de l’empereur d’Autriche Joseph II, à partir des années 1780 ; outre la flexibilité de la formation, elle permettait de se produire en plein air sans déperdition de sonorité, là où les cordes étaient couvertes par le bruit du vent dans les arbres et le joyeux brouhaha des fêtes. Mozart lui-même ne dédaigna pas écrire ou réécrire ses propres partitions pour ce genre de formation, ne serait-ce que pour profiter de la manne financière.

    Ici, l’on nous propose une série d’arrangements datant du tout début du XIXe siècle, sous la plume de Joseph Triebensee, le patron de la Musique d’harmonie de la principauté du Liechtenstein. Pour mémoire, Triebensee jouait du hautbois lors de la création mondiale de la Flûte enchantée, c’est dire s’il savait ce qu’il faisait en se saisissant de Mozart ! Sa vision pour ensemble à vents de Don Giovanni est, à ce titre, exemplaire.

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

Accent
L'un des plus anciens labels indépendants dans le domaine de la musique ancienne et baroque, et l'un des plus prestigieux. Fondé par Andreas Glatt, dont le premier métier était et demeure... luthier (ses hautbois sont fameux), Accent a accompagné la carrière des Kuijken au cours des 20 dernières ...
À lire dans le magazine
  • Bartoli chante Mozart sur Arte
    Bartoli chante Mozart sur Arte Le 16 décembre, Arte diffusera le concert Mozart donné par Cecilia Bartoli et Claudio Abbado au Festival de Lucerne en l'an passé.

Le genre

Classique dans le magazine

Actualités