Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Marc Melià, humano después de todo*

Avec un simple synthé analogique, le bidouilleur espagnol signe un album

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 10 novembre 2017
Réagir
Qobuz

Dans l’ombre de gens aussi divers que Françoiz Breut ou Lonely Drifter Karen, Marc Melià passe ici devant les projecteurs grâce à un premier album totalement ovni. Publié par Les Disques du Festival Permanent, le label goûtu de Gaspar Claus et Flavien Berger, Music For Prophet propose comme son nom l’indique de la musique faite avec un Prophet '08, synthétiseur analogique polyphonique assez similaire sur le plan de la sonorité au célèbre Sequential Circuits Prophet 5 des années 70.

Avec cette seule arme, sa voix filtrée au vocodeur et sans aucun beat, le musicien catalan basé à Bruxelles livre une fascinante partition, enchaînements de paysages sonores qui renvoient à tout un tas de références aussi diverses que le krautrock de Can et Kraftwerk ou les musiques de film de John Carpenter, Vangelis et Goblin…

Avec Music For Prophet, Melià aurait pu aisément sombrer dans de la complaisante musique pour faire pousser les tomates mais non. On se laisse porter par ses enchevêtrements électroniques parfois planants et toujours poétiques. Rarement le synthétique n’avait sonné aussi humain après tout...





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

* Marc Melià, Human After All

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters