Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Une place pour Joe Strummer

La ville de Grenade en Espagne s’apprête à donner le nom de feu le leader des Clash à l’une de ses places, à quelques centaines de mètres du palais de l’Alhambra.

Par Clotilde Maréchal | Actualité | 18 janvier 2013
Réagir
Qobuz

Plus d’une décennie après sa disparition, le 22 décembre 2002, Joe Strummer reste une figure toujours aussi charismatique de l'engagement. Au point que la ville de Grenade envisage de baptiser une place en l'honneur de l'ancien chanteur des Clash. Une voix qui mentionnait le passé meurtri de la belle cité du sud de l'Espagne dans l'une des ses célèbres chansons.

« Le projet devrait être approuvé en février par la mairie », a indiqué à l'AFP un responsable de la municipalité. La chanson Spanish Bombs, extraite de l’album de 1979 London Calling, évoquait la guerre civile en Espagne et le poète Federico Garcia Lorca, fusillé non loin de Grenade par des combattants franquistes en 1936…

Motivée par une pétition soutenue par le journal local Ideal et des milliers de fans sur Facebook, la mairie de Grenade a donc décidé d'honorer Strummer en hommage à ses liens avec la ville. La petite place choisie pour porter son nom se trouve à quelques centaines de mètres du palais de l'Alhambra, joyau de l'art islamique et l'une des plus grandes attractions touristiques en Espagne.

Dans les années 80, Joe Strummer a vécu dans le sud de l’Espagne, travaillant avec des groupes locaux. Dans Spanish Bombs, il évoquait, en espagnol et en anglais, les « impacts de balles sur les murs du cimetière » et l'« armée en haillons » du camp républicain qui combattait les forces de Franco pendant la guerre civile.

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters