Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

M, Sanseverino et Anaïs chantent pour les « invisibles »

Le 12 juin à la Villette, dans le cadre du festival Ensemble, c'est tous!, trois artistes se sont réunis autour de l'intégration des personnes handicapées mentales.

Par Eva Sauphie | Actualité | 14 juin 2010
Réagir
Qobuz

M, Sanseverino et Anaïs ont chanté samedi 12 juin à la Villette à Paris devant des milliers de personnes handicapées mentales venues de toute la France, qualifiées « d'invisibles » par l'association Unapei, l'union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis, qui fêtait ainsi son 50e anniversaire.

Entre 12.000 personnes, selon la police, et 25.000, selon les organisateurs, ont participé au concert gratuit sur les pelouses de la Villette, ouvert aux Parisiens dits normaux, où se sont également produits sur scène des artistes handicapés. « Il y a 700.000 personnes handicapées mentales en France qui sont des citoyens invisibles que nous souhaitons rendre plus visibles », a déclaré à l'AFP Thierry Nouvel, le directeur général de l'Unapei qui a recensé quelques 200 autobus venus de toute la France.

« Nous sommes agréablement surpris de constater que l'autisme, la trisomie 21 ou les déficiences et retards mentaux font moins peur au reste de la société », a-t-il ajouté.

M qui a chanté notamment La Belle étoile a remercié le public d'être venu pour cette « belle cause », car relève-t-il, « entre autiste et artiste, il n'y a qu'une seule lettre de différence ». « Handicap ou pas, sur scène ça ne se voit pas, on est tous des artistes », s'est aussi félicité Yves Klein, qui dirige un établissement d'accueil spécialisé à Thann en Alsace, venu avec une centaine de pensionnaires.

Pour Patrick Maincent, président de l'association des parents et amis d'enfants handicapés mentaux (Apaei) de Caen, « de gros progrès ont été faits par l'Etat tous gouvernements confondus pour la prise en charge, mais il reste encore des besoins énormes » tant en matière de personnels spécialisés, comme des auxiliaires de vie dans les écoles, que de structures d'accueil. « A Caen, nous ouvrons lundi un nouvel établissement pour adultes très lourdement handicapés, nous avons 36 places, et nous avons déjà une liste d'attente et de quoi remplir le double », a-t-il dit à l'AFP. Derrière lui, le chanteur Sanseverino attaque son dernier rappel: « finis ta vaisselle, ou tu finiras ta vie seul ».

Le site de Unapei

Le site de Ensemble, c'est tous !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters