Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

ifi Audio micro iDac2 : la marque britannique continue sa moisson de Qobuzissime !

Le micro iDAC2 ifi Audio, comme son nom l'indique est une évolution du modèle micro iDac de la marque. Mais si son appellation a peu changé, son électronique n'est plus du tout la même et le iDac2 peut décoder l'audio PCM jusqu'à 384 kHz de fréquence d'échantillonnage ainsi que les DSD64 et DSD128, et la connectique offre, en plus de l'entrée USB qui est désormais au standard USB3.0, une sortie S/PDIF coaxiale. Et comme il sonne super bien, le micro iDac2 décroche un Qobuzissime.

Par Philippe DAUSSIN | Bancs d'essai | 25 janvier 2016
Réagir
Qobuz

Léger changement d'appellation donc pour le convertisseur numérique analogique avec amplificateur pour casque ifi Audio iDac2, successeur du micro iDac, mais gros changement dans l'électronique puisque celle-ci permet désormais le décodage des fichiers audio numérique PCM jusque 24 bits à 384 kHz (DXD) ainsi que des fichiers DSD jusqu'à 12,4 MHz au lieu de 24 bits à 192 kHz pour le modèle précédent.

Le micro iDac2 offre donc des capacités de décodage proches de celle du micro iDSD, lequel avait obtenu un Qobuzissime à l'issue du banc d'essai que nous lui avions consacré, mais il est dépourvu de certaines fonctionnalités qui équipaient ce dernier (XBass, effet Spatial 3D, réglages divers) et qui pouvaient paraître superflues à certains amateurs, en particulier les puristes ne voyant pas d'une bonne oreille les traitements pouvant être infligés à la nature originelle des signaux audio numérique.

Pas d'alimentation par batterie ni d'entrée analogique non plus permettant au micro iDac2 de servir uniquement d'amplificateur pour casque comme le micro iDSD mais un amplificateur pour chaque voie du casque qui y sera raccordé et l'absence d'utilisation d'alimentation à découpage lui permettant de fonctionner de manière optimale avec le hub USB audio micro iUSB, une électronique disposant d'une alimentation ultra silencieuse et régénérant le bus USB, un élément très intéressant commercialisé récemment par ifi Audio et faisant lui aussi l'objet d'un banc d'essai cette semaine. Mais pour l'instant place au banc d'essai du micro iDac2.


Présentation

Le boîtier du micro iDac2, de format semblable aux autres réalisations de le gamme micro et au dessin agréable, est entièrement réalisé en aluminium selon un principe simple simple et efficace : une coque découpée dans un profilé de section rectangulaire avec les deux bords de la face supérieure en légère déclivité et fermée par une face avant et une face arrière au dessin travaillé.


Le bouton de volume prend place à l'extrémité droite de la face avant, et la prise casque au standard Jack 3,5 mm est située juste à côté. La sortie ligne stéréo sur prises Cinch occupe le reste de la surface de cette façade.


La face arrière reçoit l'interface USB3.0, une sortie S/PDIF coaxiale qui reproduira les fichiers audio numérique lus via l'entrée USB dans la limite de 24 bits à 192 kHz. Un interrupteur à bascule à trois position permet de choisir entre trois types de filtres numériques en PCM jusque 24 bits à 192 kHz (Bit-Perfect, Minimum Phase, Standard), trois types de filtres également en DSD, mais analogiques pour ceux-ci (Extreme, Extended, Standard), et enfin un seul filtre analogique fixe (Bit-Perfect Processing) pour le DXD (24 bits à 353 et 384 kHz).


Réalisation

On trouve sur la face supérieure du circuit imprimé (de fort belle facture et recouvert d'un beau vernis rouge avec des sérigraphies dorées), toute la connectique ainsi que les condensateurs de filtrage des alimentations, dont deux modèles Elna Silmic II de 220 μF/16V Audio Grade sur les alimentations de la partie analogique.


A côté de l'interface USB, occupant son propre petit circuit enfiché dans un connecteur le reliant au circuit principal, se trouvent les oscillateurs à 22,572 et 24,567 MHz permettant la synchronisation avec les données audio numérique à x44,1 kHz et x48 kHz, ainsi que la sortie S/PDIF coaxiale.

L'autre face accueille tous les circuits intégrés et de nombreux autres petits composants ne présentant qu'une faible hauteur.


La carte USB est équipé d'un circuit XMOS 8U6C compatible avec les fichiers audio numérique jusque 32 bits à 384 kHz et aussi DSD. On peut remarquer que deux pastilles en caoutchouc sont collées à l'extrémité de cette carte, ceci afin d’éviter tout risque de court-circuit avec le boîtier en cas de rupture des deux soudures qui pourrait se produire du fait des contraintes mécaniques lors des branchements et débranchements du cordon USB, ces contraintes étant d'autant plus élevées que nous sommes en présence d'une liaison USB3.0 dont le connecteur est plus imposant que celui des versions précédentes. Sur la photo, au-dessus du connecteur de la carte USB on peut voir le micro contrôleur STC12LE gérant l'électronique.


Le convertisseur numérique analogique est un modèle DSD1793 qui a été développée par Burr-Brown Japon et iFi Audio précise qu'il a réécrit le code de ce circuit afin qu'il exploite nativement les formats audio qu'il a en charge de décoder (PCM jusque 24 bits à 384 et DSD jusque 12,4 MHz), et nous invitons nos lecteurs passionnés et anglophones à se rendre sur cette page du site Audiostream où Thorsten Loesch de AMR/iFi répond aux questions de Michael Lavorgna, animateur du site.


Le filtre actif est réalisé autour d'un quadruple amplificateur opérationnel Texas Instruments OPA1654 dont la distorsion et le niveau de bruit sont très faibles et à la suite de celui-ci on trouve un buffer combinant transistor bipolaire et transistor à effet de champ (dont le fonctionnement est analogue à celui des tubes et dont il est dit que le son se rapproche de celui de ces derniers) et fonctionnant en classe A, et qui est donc situé avant les sorties.

Chaque canal destiné au casque utilise son propre amplificateur, en l'occurrence un circuit intégré Maxim MAX97220A possédant une pompe de charge créant une tension interne négative symétrique de sa tension d'alimentation afin que les signaux, en particulier en sortie, soient référencés à la masse.


Ceci dispense alors de l'utilisation de condensateurs de liaison avec le casque, lesquels forment avec l'impédance de celui-ci un filtre pouvant atténuer les fréquences graves d'autant plus que l'impédance du casque est faible, ces condensateurs étant également susceptibles d'induire des colorations.

Le MAX97220A étant un amplificateur double doté d'entrées différentielles et normalement utilisé en stéréo, ifi Audio en utilise un pour chaque canal et réalise une sommation des sorties des deux amplificateurs de chaque MAX97220A à travers deux résistances de 1 Ω afin de doubler les capacités en courant.

Nous tenons également à mentionner que ifi Audio a pris soin de faire travailler, comme il se doit, ces amplificateurs en non-inverseurs, ce qui permet de conserver la phase (les signaux en sortie varient de la même façon qu'en entrée), et non en phase opposée comme nous l'avons déjà remarqué, et signalé, pour des réalisations d'autres constructeurs, même s'il est très difficile de s'apercevoir à l'écoute de cette inversion de phase.

On notera que la tension négative générée par les MAX97220A alimente également les amplificateurs opérationnels des filtres et qu'il n'est donc pas fait usage de convertisseurs à découpage. On note d'ailleurs la présence de nombreuses régulations locales d'alimentation.

Ecoute

Lu depuis foobar2000 en mode KS, la version Hi-Res 24 bits à 88,2 kHz du Te Deum de Charpentier par Le Poème Harmonique et la Capella Cracoviensis sous la direction de Vincent Dumestre bénéficie d'une remarquable restitution sur enceintes, délivrant une image sonore ample et aérée où l'on perçoit sans peine l'ambiance de la prise de son de concert où les cuivres majestueux du Prélude brillent d'une grande beauté harmonique qu'ils conservent même lorsqu'on pousse le niveau. Quant aux cordes, leur finesse n'a d'égale que leur fluidité et les voix féminines sont particulièrement suaves. En écoutant les mêmes extraits au casque (Oppo PM-3), on retrouve cette grande beauté sonore pleine d'ampleur où les cuivres s'expriment avec ferveur et l'aération se montre également fort bonne.

Pour tester le micro iDac2 en DSD, nous avons utilisé le logiciel Korg Audio Gate dont le paramétrage est infiniment plus simple que celui de Foobar2000. C'est L'Allegro du Concerto pour violon en Ré majeur de Mozart (fichier de test 2L.no) que nous avons écouté, dans sa version 2,8 MHz et dans sa version 5,6 MHz, et dans les deux cas la restitution sonore est de haute volée avec des aigus grimpant sans peine et sans la moindre dureté et offrant une très grande finesse, et ce que ce soit sur enceintes ou au casque. Et comme nous le disons parfois, une restitution de qualité supérieure donne toujours envie d'écouter plus (ce qui est un peu normal) et aussi de pousser le volume et d'oublier un peu le travail pour se consacrer uniquement au plaisir, et c'est bien le cas avec le micro iDac2.

On se régale tout autant avec le titre I'd Have You Anytime ouvrant l'album All Things Must Pass de George Harrison (version Hi-Res 24 bits à 96 kHz) dont l'ambiance un peu surannée est parfaitement restituée tandis que la prise de son d'origine analogique manquant d'un peu de luminosité n'empêche pas aux accords de guitare d'offrir un certain éclat.

A l'écoute au casque de la chanson The Sun is Gonna Rise Again de l'album Where I Belong de Cris Cab, la luminosité de ce titre ressort avec bonheur, soutenue par un registre grave ferme et puissant et l'ensemble reste parfaitement défini et ce même à volume élevé où la restitution ne montre par ailleurs pas de trace de dureté.

Précisons pour terminer que nous avons effectué nos écoutes en PCM avec le filtre en position Bit Pefect, les deux autres positions nous ayant moins plus car donnant une légère acidité ne nous convenant pas à la restitution sonore.

En conclusion, décidément ifi Audio conçoit des appareils dont les prestations sonores sont toujours considérées par nos oreilles comme excellentes, et c'est encore le cas avec ce micro iDac2 auquel nous décernons notre récompense Qobuzissime.

Sépécifications
Manuel d'utilisation (User's Manual)
Site Elite Diffusion (importateur ifi Audio)
micro iDAC2 sur site iFi Audio
Contact

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters