Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Maciej Obara, alto sensuel

Quand le saxophoniste polonais rejoint le label ECM...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 8 novembre 2017
Réagir
Qobuz

La fluidité comme l’évidence du saxophone alto de Maciej Obara ne doivent guère masquer la profondeur de sa musique. Avec Unloved, le saxophoniste polonais signe un neuvième album de prime abord très lyrique mais qui s’appuie avant tout sur les échanges avec les autres musiciens de son quartet : le pianiste Dominik Wania, le contrebassiste Ole Morten Vågan et le batteur Gard Nilssen.

Dans le Rainbow Studio d’Oslo où ils se sont enfermés en janvier 2017 avec le producteur Manfred Eicher, les quatre hommes ont jonglé sereinement avec l’espace et les silences. A l’exception du titre éponyme écrit par le grand Krysztof Komeda pour le film de Janusz Nasfeter du même nom, tous les thèmes du disque sont signés Obara. Des thèmes que le saxophoniste décrit comme n’étant que les contours à partir duquel le son du quartet s’exprime en liberté. « Mes amis sont d’incroyables improvisateurs. J’aime leur faculté à évoluer en toute liberté dans des espaces ouverts et la manière dont ils les sculptent tout en leur donnant les couleurs que j’ai en tête. C’est un peu comme composer en temps réel. »



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters