Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Baxter Dury, dandy cool

Le plus classe et décalé des crooners britanniques...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 5 novembre 2017
Réagir
Qobuz

Trois ans après It’s A Pleasure, son quatrième album, Baxter Dury reste toujours aussi séduisant avec ce Prince Of Tears. Ayant plutôt bien géré le dossier fils de, le quadragénaire britannique poursuit son chemin sur les sentiers inattendus d’une pop à tiroirs, parfois espiègle, éventuellement discoïde mais, quoi qu’il en soit, toujours jouissive tant sa façon de trouver le refrain qui fait mouche semble être une évidence pour lui.

Feu son illustre père braillait admirablement bien sex and drugs and rock’n’roll. Lui, Dury Jr., semble en être assez loin, préférant jouer les dandys imprévisibles et décalés. Réalisé par Ash Workman (Metronomy, Christine & the Queens) et mixé par Craig Silvey (Arcade Fire), ce Prince des larmes est l’écrin parfait pour son parler/chanter. Un cinquième album épatant car ne marchant jamais dans les clous.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters