Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

QIBUZ / Lundi 13 novembre 2017

Confidences, news cocasses, bruits de couloirs, brèves de comptoir et buzz en tous genres : chaque lundi, QIBUZ zoome sur l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 13 novembre 2017
Réagir
Qobuz







Faith No More perd sa (première) voix

Il n’a pas eu la carrière de son successeur, Mike Patton. Même sa voix ne joue pas dans la même division. Pourtant, Chuck Mosley a le mérite d’avoir été le premier chanteur de Faith No More. Son unique véritable fait d’arme… Ses mauvaises habitudes l’ont pourtant rattrapées au point d’avoir eu raison de lui le 9 novembre 2017. Emporté par ses multiples addictions, Mosley s’éclipse à 57 ans après une vie on ne peut plus chaotique.

Entre 1984 et 1988, le Californien tiendra le micro de Faith No More. C’est lui qu’on peut entendre sur We Care A Lot (1985) et Introduce Yourself (1987), les deux premiers albums de la formation de San Francisco. En 1988, il est viré du navire par ses collègues excédés par ses comportements erratiques allant de la baston durant les tournées à son « ingérabilité » pendant les répétitions… L’année suivante, Mosley trainera le groupe devant les tribunaux pour tenter de récupérer des royalties mais sans grand succès… Entre 1990 et 1992, il chantera dans les mythiques Bad Brains puis montera un groupe de funk métaloïde, Cement. En 2009, il publiera son premier album solo au titre tristement réaliste : Will Rap Over Hard Rock For Food. En 2014, il révélera être totalement ruiné et au bord de l’exclusion sociale. Récemment, il avait rejoint Primitive Race aux côtés d’anciens membres de Skinny Puppy et des Melvins…

Au fil des ans, les tensions s’étaient assagies avec Faith No More et Mosley avait été invité à pousser la chansonnette lors de quelques concerts. Le 14 avril 2010 par exemple, pour la première fois depuis 1988, le groupe le fait monter sur scène lors d’un concert à San Francisco. Chuck Mosley chante alors As The Worm Turns, Death March, We Care A Lot et Mark Bowen et est même rejoint par Mike Patton pour un duo sur Introduce Yourself.






Cher Père Noël, je veux le jukebox Sgt Pepper…

Le 25 décembre approche et les fans des Beatles vont pouvoir mettre en tête de leur liste au Père Noël un bien bel objet commercialisé par Apple Corps et Sound Leisure : un jukebox consacré à Sgt Pepper des Beatles ! Vendue la modique somme de 10.000 euros, la merveille peut accueillir 70 singles (non fournis) et ainsi jouer 140 titres, faces A et B. Ce Sgt. Pepper’s Vinyl Jukebox fonctionne également en Bluetooth, permettant ainsi le streaming.






…mais aussi la guitare de Dylan !

Sauf que là, c’est trop tard ! La guitare acoustique utilisée par Bob Dylan lors du célèbre concert pour le Bangladesh organisé en 1977 par George Harrison a été vendu aux enchères ce week-end pour 396.000 dollars ! C’est un anonyme qui s’est offert cette Martin D-28 de 1963, dépassant les prédictions qui tournaient autour de 300.000 dollars. Elle avait été mise en vente par Larry Cragg, un ancien réparateur de guitares de Dylan qui s’était offert l’instrument en 1977 pour seulement 500 dollars.






Disparition de Michel Chapuis

Un grand nom de l’orgue français vient de s’éteindre à l’âge de 87 ans. Titulaire à l’église parisienne Saint-Séverin puis à la Chapelle Royale de Versailles, Michel Chapuis est mort le 12 novembre 2017. Considéré comme un pionnier du renouveau du répertoire baroque des XVIIe et XVIIIe siècles, c’était un concertiste, un improvisateur et un pédagogue de renommée internationale, un virtuose à ranger aux côtés des Jean Guillou, Marie-Claire Alain et autres André Isoir. Cet ancien élève d’Emile Poillot, Jeanne Marguillard, René Malherbe et Edouard Souberbielle était entré au Conservatoire de Paris en 1950, dans la classe de Marcel Dupré. Un an plus tard, il étudiait également la facture d’orgue chez Erwin Muller à Saint-Germain-en-Laye. En 1954, Chapuis accepte la tribune de l’orgue de Saint-Nicolas-des-Champs, poste qu’il tiendra jusqu’en 1979 ! De 1954 à 1963, le Dolois est aussi aux commandes de l’orgue de chœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, assurant l’accompagnement des offices liturgiques. En 1964, il est le cotitulaire de Jacques Marichal et Francis Chapelet à Saint-Séverin. Il lui restera attaché pendant plus de 35 ans ! En 1995, direction Versailles pour la chapelle royale du château !

Soucieux d’une interprétation historiquement informée, ce défenseur de François et Louis Couperin, Marchand, Grigny, Clérambault, Titelouze, Dandrieu et Daquin s’associe en 1967 à la création de l’Association Française pour la Sauvegarde des Orgues Anciens. Michel Chapuis laisse une copieuse discographie notamment chez Valois, Astrée-Auvidis, Harmonia Mundi, Naïve et Telefunken. Ses intégrales de Grigny et Couperin fréquentes également un répertoire international et notamment allemand (ses Bach et Buxtehude font référence). Enfin, Chapuis fut un grand pédagogue très prisé aux quatre coins du monde. Yves Castagnet, Thierry Escaich, François-Henri Houbart et Vincent Warnier comptent parmi ses élèves.






De La Soul, maux de cœur

Dans le clip de Royal Capes (extrait de And The Anonymous Nobody) qu’ils viennent de mettre en ligne, les rappeurs de De la Soul ont laissé filtrer une information plutôt inattendue. Réalisée par J Anders Urmacher, la vidéo concoctée avec des images de concerts à Nice, Sète, Rotterdam, Bruxelles, Toronto et Londres débute par une intervention de David Jude Jolicoeur alias Trugoy The Dove alias Dave tout court révélant qu’il est atteint d’une grave maladie du cœur. « Je suis prêt à remonter sur scène. Ça me manque. J’adore voyager. J’adore être avec mes amis. Je veux retrouver tout ça. »






Spice Girls, le retour de la vengeance

Oui, non, oui, non et finalement oui ! Les Spice Girls se seraient mises d’accord pour se reformer et, mieux encore, enregistrer un nouvel album ! Un comeback agrémenté d’une émission de télé ! Formé en 1994, le groupe britannique composé de Mel B, Victoria Beckham, Emma Bunton, Mel C et Geri Halliwell avait fermé boutique en 2000 avant de se reformer le temps d’une tournée en 2007/2008. Leur dernière prestation remonte à 2012 où elles s’étaient produites lors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Londres. Ce comeback des Spice Girls prévu pour 2018 est assez inattendu surtout de la part de Victoria Beckham qui avait toujours été jusqu’ici contre…






John Cale a la banane

Les 16 et 17 novembre à la Brooklyn Academy of Music, John Cale poursuivra sa célébration live du cinquantième anniversaire de la parution du premier album du Velvet Underground de bien belle manière. Pour ces deux concerts new-yorkais, l’ancien complice de Lou Reed accueillera sur scène une impressionnante brochette d’invités parmi lesquels MGMT, Animal Collective, Tunde Adebimpe de TV On The Radio, Kurt Vile, Thee Oh Sees, Connan Mockassin et Sky Ferreira.






Eschenbach rebondit au Konzerthausorchester Berlin

Berlin vient étoffer le CV de Christoph Eschenbach. Le chef d’orchestre allemand a été nommé à la tête du Konzerthausorchester Berlin. De 1982 à 1986 à l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, de 1988 à 1999 à l'Orchestre symphonique de Houston, de septembre 1998 à août 2004 à l'Orchestre symphonique de la NDR à Hambourg, puis à l'Orchestre de Philadelphie de septembre 2003 à août 2008 et enfin à la tête de l'Orchestre de Paris de septembre 2000 à juin 2010, Eschenbach venait d’achever une mission entre 2010 et 2016 au National Symphony Orchestra à Washington.

A 77 ans, le maestro qui est également un grand pianiste (impressionnant en récital, comme concertiste ou comme accompagnateur dans ses duos avec Dietrich Fischer-Dieskau Matthias Goerne) remplace Ivan Fischer en poste au Konzerthausorchester Berlin depuis 2012. Cette phalange fondée en 1952 à Berlin-Est sous le nom de Berliner Sinfonie-Orchester a été rebaptisé en août 2006 du nom de sa résidence principale, le Konzerthaus. Le Konzerthausorchester Berlin est l'un des neuf orchestres de Berlin et donne une centaine de concerts par an.





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

À lire dans la rubrique Pop/Rock

À lire dans la rubrique Chanson française

À lire dans la rubrique Electro

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

À lire dans la rubrique Rap

À lire dans la rubrique Blues/Country/Folk

À lire dans la rubrique Film

À lire dans la rubrique Classique

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Musiques du monde

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters